AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Maëlle Lytsy (Poufsouffle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maëlle Lytsy
Elève Poufsouffle 2ème Année
Elève Poufsouffle 2ème Année
avatar

Nombre de messages : 3
Age : 26
Emploi IG : Dans mon rêve le plus fou ...
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Maëlle Lytsy (Poufsouffle)   Sam 30 Déc - 22:40

Maëlle ouvrit son livre, à la page où elle s'y était arrêté. C'était une histoire écrite par Jane Austen, Orgueil et Préjugé. Le cynisme de l'auteur et la finesse d'esprit de l'héroïne principale avait complétement envoûté la petite Maëlle. Elle était trop jeune pour lire cela. Sa mère lui avait dit. Mais il n'empêchait qu'elle trouvait dans ce livre une source de plaisir et d'amusement. Elle était intriguée par cette vie qui n'était pas la sienne. Cela la menait souvent, son livre ouvert sur ses genoux à rêver. Elle aimait rêver : c'était peut-être là un de ses principaux traits de caractère. Généralement, ses yeux marrons s'embuaient un moment puis lui faisait découvrir à coup de couleurs vives, la beauté d'un autre monde n'appartenant qu'à elle. Généralement, cela était des mondes boisés, agréables et très sympathiques dans leur genre. Cette petite fille aimait les ballades sur la plage ou en forêt, elle aimait voir la nature se dévoiler et lui donner des cadeaux, tout en lui apportant des réponses poétiques et merveilleuses. Maëlle arrêta un instant son élan de rêverie pour contempler le paysage. Il était superbe et offrait au regard de belles courbes. La jeune fille se retint de mettre la main dans son sac et de prendre une feuille de papier et un crayon. Le dessin était une de ses passions, comme l'écriture et la composition musicale : elle aimait essayer de transmettre ses sentiments autrement que par le langage oral qui sonnait généralement trop faux à ses yeux. C'était une artiste, une amoureuse de l'art et de la nature.

Maëlle était contente d'être arrivée à prendre ce train car le voyage jusqu'à la gare de Londre n'avait pas été de tout repos. Vivant en Ecosse, elle avait dû partir deux jours auparavant dans la vieille voiture de sa tante, qui n'était pas tombée en panne, ce qui tait une chance. En effet, son père l'avait en quelque sorte reniée. Quand elle avait reçu sa lettre de Poudlard, Maëlle avait tout d'abord sauté de joie et s'était empressée del'annoncer à ses parents. Quelle erreur ! Son père tomba dans les pommes trois jours durant et sa mère fut inapte à s'occupper de ses trois filles vivant encore avec eux. La tante maternnelle vint heureusement avec excès de gentillesse de sa part à la rescousse et s'occupa avec zèle d'Ambre et de Lisa âgées alors respectivement de trois et sept ans. Maëlle s'occuppa alors toute seule de faire ses valises mais parvint tout de même à savoir le pourquoi de la situation. Son frère ainé, Lucas, avait lui-aussi été envyé à Poudlard et avait cessé de s'entretenir avec ses parents, le jour où il avait eu ses diplômes. Il tenait maintenant une librairie au Chemin de Traverse. C'était donc en suivant la trace de son frère que Maëlle allait entrer à Poudlard pour le meilleur et pour le pire, comme le disait si bien sa tante Martha.

Maëlle troqua alors ses vêtements originaux pour l'uniforme moins sphistiqué de Poudlard. En effet, elle portait une casquette, ou plutôt un béret composé à la fois de jean et de tissu rouge rayé. Sa jupe mettait en valeur sa minceur exagérée, et accentuait sa taille d'un mètre cinquante, ce qui était particulièrement grand pour son âge. La future élève de Poudlard posa sur la banquette une grande écharpe blanche en laine douce. Son teint hâlé ressortait avec les couleurs claires. Sans attendre plus longtemps, elle enfila la jupe plissée, qu'elle trouva tout de suite détestable, de Poudlard et la chemise blanche avec la cravate. Certes, cela donnait un certain style mais cela restait banal. Quoique d'ailleurs, Maëlle trouva que son principal trait de caractère était d'être banale, il n'en restait pas moins qu'elle se démarquait des autres par des vêtements de son propre style et par sa froideur extérieur. Son apparente arrogance s'effaçait vite et devenait très vite une agréable couche de bonne humeur, assaisonnée de sourires et parfumée aux éclats de rires critallins de la petite fille. Maëlle s'énervait vite, mais se révélait être quelqu'un en qui on pouvait avoir confiance et à qui on pouvait se référer en cas de coup de blues. Elle fit un grand geste vers l'arrière, ce qui fit tomber la valise de son voisin. Elle s'excusa rapidement. Sa malhabileté la mettait mal à l'aise et la gênait terriblement.

Elle sentit le train ralentir. Elle se dépêcha de rassembler ses affaires et remarqua alors qu'elle avait perdu son objet fétiche, un petit collier en argent au bout duquel pendait une étoile. Elle y tenait, certes, ce n'était qu'un objet, mais pas n'importe lequel, un collier qui lui avait été offert par son frère. Elle croyait en la divination et en l'étude de divers facteurs amenant à la caractérisation d'une personne et à la prédiction du futur. Elle avait peur de l'avenir, devait absolument s'accrocher à ce genre de choses, qu'elle considérait comme importantes, voir indispensables. Ainsi son premier réflexe fut-il de pleurer. Elle était sensible et pleurait pour un rien. Les dix minutes suivantes, elle réalisa, qu'elle allait peut-être être en retard au moment qui allait influer sur toute sa scolarité à Poudlard : la Répartition. Maëlle s'activa et finalement, retrouva l'objet assez vite, il se trouvait dans la poche droite de sa jupe qu'elle avait précédemment enlevée.

Elle retrouva les autres en face de la Grande Salle. Les portes allaient tout juste s'ouvrir. Maëlle repéra un fil blanc sur sa sa cravate marine. Elle ne put s'empêcher de l'enlever. Elle était perfectionniste, peut-être trop. Elle dominait la foule des élèves qui se tenaient à côté d'elle. Maëlle suivit calmement les élèves de première anné. Arrivée dans la Grande Salle, elle remarqua aussitôt que les élèves étaient partagés en quatre grandes maisons. Elle ne s'était pas plus informée de Poudlard que cela et connaissait à peine, les différentes maisons. Elle avait néanmoins retenu que Poufsouffle était la maison des loyaux et des sympathiques, aussi espérait-elle de tout son coeur partir dans cette maison. De plus, son frère lui avait fait partie de cette grande famille. Elle scruta les autres tables et une fille de Gryffondor lui sourit. Aussi s'empressa-t-elle de penser que cette maison était peut-être aussi pour elle. Elle devai être pâle à l'instar des autres élèves qui paraissaient tout aussi stressés qu'elle. Elle attendit patiemment d'être appellée. Elle fut. Elle s'assit sur le tabouret. On lui posa le Choixpeau sur la tête. Ce moment était fatidique, elle le savait. Aussi avait-elle un sourire crispé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Choixpeau Magique

avatar

Nombre de messages : 62
Emploi IG : 363 jours par an : je prend la poussière sur une étagère
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: Maëlle Lytsy (Poufsouffle)   Sam 30 Déc - 23:02

Intelligente et Instruite
...
Tu aimes bien l'art
...
Hum
...
Tu iras à
POUFSOUFFLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Maëlle Lytsy (Poufsouffle)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MATCH n°1 ~ Poufsouffle VS Serpentard
» Match ¤3¤ Serpentard <VS> Poufsouffle
» MATCH #1 SERDAIGLE vs POUFSOUFFLE
» Sauvée par une Poufsouffle... Ouf, ou pas... [Yoko]
» Kylan Hummel [ACCEPTE] ~ Poufsouffle (4e année)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fortuna Major :: Acceuil & Présentation :: Présentations Acceptées-
Sauter vers: