AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Klaus Kovalski [Poufsouffle]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Klaus Ko
Invité



MessageSujet: Klaus Kovalski [Poufsouffle]   Jeu 28 Déc - 14:04

Nom : Kovalski

Prénom : Klaus

Klaus était un jeune garçon de 11 ans. Pour son âge, on pouvait dire qu’il était assez grand, mais ce n’était pas une asperge quand même. Il avait un visage fin aux traits marqué. Mais le plus spécial, c’était sans aucun doute ses yeux. Ses yeux étaient bleu clair, très clair. A travers, on pouvait lire de divers sentiments passagers qui s’attardaient parfois au fond pour un petit somme. Ses yeux, c’était ses bijoux, ses objets de valeurs. Dans sa famille, tous avaient les mêmes. Et tous, ça voulait dire quelque chose ! Klaus avait 6 frères et sœurs, il était le 4ème. Dans l’ordre, ça donnait : Katia (21 ans) , Théo (15 ans) , Lucy (15 ans), Klaus (11 ans), Hugo (5 ans) et la petite dernière d’à peine un an : Margaux. Souvent, le jeune garçon se disputait avec son frère Théo, mais au fond, il l’adorait quand même. Jamais au grand jamais, les enfants Kovalski n’avaient manqué de rien. On pourrait croire que c’est bizarre quand on est 7 à la maison, mais il faut savoir que leurs parents étaient de grands amateurs de loto. Et un beau jour, ils avaient gagné la cagnotte du vendredi 13 ! Tous ceci explique donc le pourquoi du comment.
Ce matin, Klaus se réveilla de bonne heure. Quelque chose venait de le tirer de son sommeil. Ce quelque chose se révéla être un hibou grand duc qui tapait contre le carreau de la chambre du jeune homme. Intrigué, le futur poufsouffle ouvrit la fenêtre une lettre s’envola du bec du hibou pour venir atterrir bien en place sur le bureau de Klaus. Celui-ci referma la fenêtre et se retourna. Sa chambre en disait grand sur lui. Aux murs étaient accrochés des posters de Rio qui l’avaient plus d’une fois emmenés très loin dans ses rêves. Hé oui, Klaus était un grand rêveur. Il s’inventait sans cesse des histoires insensées et laissai son esprit vagabonder où bon lui semblait. Sur son armoire, on pouvait apercevoir un grand chapeau noir, apparemment de sorcier. Mais ça, nous y reviendront plus tard. Il y avait également, posé sur son bureau, des photos de jeunes filles. A première vue, on aurait put croire que c’était de quelquonques stars, mais en fait, elles n’étaient autres que les amies les plus proche de Klaus. Ce jeune homme avait toujours sut charmer les gentes demoiselle, et il le savait très bien. Peut-être trop bien. Cependant, il les aimait quand même, ses amies. Plus jeune, on le surnommait « la fillette » car il aimait leur compagnie. A présent, on avait trouvé bien d’autres insultes, plus méchantes, plus piquantes, pour énerver Klaus. Ces insultes venaient la plupart du temps de sa croyance. Non pas sa croyance en Bouddha, en Jésus ou en n’importe quelle religion, mais sa croyance en la magie. Depuis plusieurs année maintenant, il s’était inventé un monde. Un monde rien qu’à lui. Un monde où il pouvait se réfugier lorsque la réalité l’exaspérait. Celui des sorciers. Et ce monde, il était certain qu’il existait. Où ? Il n’en savait rien. Mais il y croyait dur comme fer. Voilà l’explication du joli chapeau noir et pointu posé sur son armoire.
Klaus poussa un long soupir. Sa mère n’allait certainement pas encore attendre longtemps pour lui ordonner de ranger sa chambre. Enfin, en attendant, il reporta son attention sur la lettre. Elle était très spéciale. Son papier était jauni et l’encre qui l’ornait semblait être incrustée dans l’enveloppe. En la retournant, il aperçut de la cire rouge sang, marquée d’un sceau très spécial. Il n’arrivait pas bien à le distinguer. Très patient, comme à son habitude, il attrapa ses lunettes et arriva à déchiffrer le symbole. C’était un grand « P » illustrer de quatre animaux. Un blaireau, un aigle, un lion et un serpent. Avide d’en savoir plus, le futur Poufsouffle ouvrit sa lettre. Elle contenait un parchemin jauni orné de ce discourt officiel :

COLLÈGE DE POUDLARD, ÉCOLE DE SORCELLERIE
Directeur: Albus Dumbledore
Commandeur du Grand-Ordre de Merlin
Docteur ès Sorcellerie, Enchanteur-en-chef, Manitou suprême de la Confédération internationale des Mages et Soriers.
Cher M. Kovalski
Nous avons le plaisir de vous informer que vous bénéficiez d'ores et déjà d'une inscription au collège Poudlard.
Vous trouverez ci-joint la liste des ouvrages et des équipements nécessaires au bon déroulement de votre scolarité. Vous pouvez trouver tous les articles sur le chemin de Traverse. Pour s'y rendre, utiliser soit la poudre de cheminette, soit passer par le chaudron baveur à Londres.
La rentrée étant fixée au 1er septembre, nous attendons votre hibou au plus tard le 31 juillet.
Veillez croire, cher M. Kovalski, en l'expression de nos sentiments distingués.

Minerva McGonagall
Directrice adjointe


Klaus sourit. Il s’en fallait de peu pour qu’il n’éclate pas de rire, tellement il était joyeux. Il était un sorcier ! C’était encore plus formidable que ce qu’il avait espéré.

Le 31 août, la véritable vie de Klaus commença. Celle d’un sorcier. Pas celle d’un moldu ennuyante et monotone. Une vie qu’il n’allait plus s’empêcher de vivre pleinement. Une vie dans laquelle on ne se moquerait plus de lui pour sa croyance. Il partait dans un train rouge et noir en destination de son monde. Tirant son énorme valise derrière lui, il réussit à dénicher un compartiment occupé seulement par une jeune fille. Ils discutèrent pendant tout le trajet. Elle était en deuxième année et avait été envoyée à Serdaigle. Il apprit qu’il y avait à Poudlard quatre maison où s’installaient les gens. Serpentard lui avait fait froid dans le dos. Il espérait vraiment ne pas y être envoyé. Gryffondor ne lui faisait rien de spécial. Il ne s’y reconnaissait pas vraiment car il n’avait jamais été très rebelle ni particulièrement courageux, mais pourquoi pas ? Par contre, Serdaigle et Poufsouffle l’intéressaient. Entre toutes les maisons que lui avait contées la jeune fille, c’était encore celle qui préférait. D’un côté l’étude, de l’autre la loyauté… Est-ce que Klaus avait vraiment ces qualités-là ? Où se faisait-il des films ? En tout cas, il aurait aimé en savoir plus. Mais la fille changea de sujet. Elle lui parla de quidditch. Aussitôt, le jeune homme oublia la répartition et s’envola dans des rêves fantastiques. Il s’imaginait déjà, vainqueur, sur un balai entrain d’exécuter des figures complexes. Un sourire illumina son visage. Décidément, il y avait bien des choses à apprendre de ce nouveau monde ! Mais ils n’eurent pas le loisir de continuer à parler très longtemps car leur chemin se séparait à présent. Le train s’était arrêté, et Klaus devait maintenant traverser le lac noir. Un peu impressionné, il monta dans une barque avec deux de ses futurs condisciples. Le spectacle qui s’offrit alors à lui était grandiose. Jamais au grand jamais, il n’avait vu quelque chose d’aussi beau. Même au cirque, même au cinéma. C’était un immense château illuminé par des fenêtres, rempli de tour et de donjons et encerclé d’un immense parc. Voilà donc où se situait le rêve. En Angleterre, sur une belle montagne près d’un lac. Magnifique. La petite promenade en bateau se termina sans événement marquant, et tous les nouveaux rentrèrent dans ce beau monument. Ils se retrouvèrent aussitôt dans un hall si grand que la maison du futur Poufsouffle pourrait très bien y tenir deux à trois fois. Une grande femme à l’air sévère s’avança vers le petit groupe.

* C’est le genre de femme qu’il faudra éviter de contrarier si on ne veut pas d’ennuis ! * pensa immédiatement Klaus.

La femme se révéla être la directrice des Gyffondor, la directrice adjointe et le professeur de métamorphose.

* Rien que ça ! Waw ! *

Elle leur dit d’attendre un instant que les autres élèves s’installent. Mais cet instant ne fut que très bref. Dieu merci, Klaus n’avait pas eut le temps de stresser. D’immenses portes de chênes s’ouvrirent sur une salle géante. Quatre tables étaient installées en longueur et une cinquième faisait toute la largeur de la pièce. Juste devant cette-dernière était installé un chapeau. Un simple chapeau qui trônait sur un haut tabouret. Et pour continuer dans la bizarrerie, celui-ci se mit à chantonner ! Très habituel tout cela ! Le chapeau, enfin plutôt, choixpeau comme il l’avait si bien dit, répartissait les élèves. Ca allait. Klaus s’attendait à pire. Mais quand même… S’il était envoyé à Serpentard ? Il n’en avait vraiment pas envie ! Et là, il eut tout le temps du monde de stresser. Son nom commençait par « K ». Bon, ce n’était pas la dernière lettre de l’alphabet, mais quand même, ce n’était pas tout au début. Comme pour achever son stress, la femme sévère énonça d’une voix qui traduisait un certain agacement son nom.

*Aïe aïe aïe ! *

Le jeune homme, tremblotant comme un vieillard alla s’asseoir sur le tabouret et attendit le verdict. Et là, une voix se mit à lui parler. Klaus n’aurait sut dire pourquoi, mais il savait qu’il était le seul à l’entendre. C’était une voix rauque et grave. Elle lui parla de quelques-unes de ses qualités. Mais Klaus fut au comble du bonheur quand il annonça enfin à toute la salle :

-POUFSOUFFLE

Le jeune homme, ravi, s’empressa d’aller s’asseoir à la table la plus chaleureuse, tout en souriant à la fille du train qu’il venait d’apercevoir.


Dernière édition par Klaus Kovalski le Ven 29 Déc - 0:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Choixpeau Magique

avatar

Nombre de messages : 62
Emploi IG : 363 jours par an : je prend la poussière sur une étagère
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: Klaus Kovalski [Poufsouffle]   Jeu 28 Déc - 20:04

[Tu n'as pas remplies toutes les conditions pour la fiche, il manque un choix de maison, de plus tu racontes ta journée, et je n'ai pas beaucoup d'indications sur ta personnalité, mais je te répartis quand même]

Hum
...
Amusant
...
Charmeur
...
Ce n'est pas facile de choisir
...
Je pense que tu seras bien à
POUFSOUFFLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klaus Ko
Invité



MessageSujet: Re: Klaus Kovalski [Poufsouffle]   Jeu 28 Déc - 22:09

[HJ: Je suis désolé, je me suis un peu évadé. Je vais recommencer ma présentation Embarassed
Merci beaucoup de m'avoir quand même réparti
!]
Revenir en haut Aller en bas
Arual Haven
Elève Serdaigle 1ère Année
Elève Serdaigle 1ère Année


Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: Klaus Kovalski [Poufsouffle]   Ven 29 Déc - 0:21

Tu es réparti, nul besoin de recommencer ta fiche! Wink

Bienvenue parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klaus Ko
Invité



MessageSujet: Re: Klaus Kovalski [Poufsouffle]   Ven 29 Déc - 0:39

Ah bin je viens de la finir... C'est trop tard. Tanpis, ce n'ets pas grave, comme ça je me serait un peu entrainé à écrire Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Klaus Kovalski [Poufsouffle]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Klaus Kovalski [Poufsouffle]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MATCH n°1 ~ Poufsouffle VS Serpentard
» Match ¤3¤ Serpentard <VS> Poufsouffle
» MATCH #1 SERDAIGLE vs POUFSOUFFLE
» Sauvée par une Poufsouffle... Ouf, ou pas... [Yoko]
» Kylan Hummel [ACCEPTE] ~ Poufsouffle (4e année)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fortuna Major :: Acceuil & Présentation :: Présentations Acceptées-
Sauter vers: