AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Footing très matinal ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lizbeth Flowning
Elève Gryffondor 1ère Année
Elève Gryffondor 1ère Année
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 26
Emploi IG : En train de bouger, sans aucun doute ...
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Footing très matinal ...   Lun 25 Déc - 14:47

Lizbeth aspira une longue boufée d'air frais. Et elle comença à courir. Certes, c'était son activité favoite mais elle avait surtout une immense envie de se défouler, d'enlever cette énergie, légèrement parasite qui l'empêchait de rester assise plus d'une heure. Il fallait que son corps s'exprime, se lâche dans l'exercice physique. Son rythme cardiaque augmenta petit à petit. Ses cheveux détachés flottaient à l'arrière de sa petite figure rouge. Elle avait chaud et pourtant l'air légèrement froid de l'extérieur lui rappelait que tout le monde n'avait pas cette sensation particulière, de défoulement. Elle continua à courir tout en pensant à la veille : sa répartition dans la maison des Gryffondors, cette sympathie de ses "compatriotes". Lizbeth se frotta les mains l'une contre l'autre et avança à petites foulées dans le parc de Poudlard. Le cadre était proprement dit impressionant. Elle avait souvent couru dans les immenses parcs de Londres mais ici c'était une toute autre atmosphère qui régnait. Une sorte de liberté se dégageait de ses lieux. La nature n'était pas artificielle, juste elle-même, naturelle. Certains arbres s'entrelaçaient avec leurs énormes racines d'une époque lointaine. Des animaux magiques et non magiques se cotoyaient, exploitant leurs différences afin de mieux se compléter. Un sifflement strident retentissait au-loin, certainement une bête dangereuse et inconnue. L'herbe verte était encore mouillée par la rosée fraîche et les chaussures de Lizbeth éaient trempées. Le soleil éclarait déjà de ses rayons la verdure.

Lizbeth s'arrêta et s'allongea dans l'herbe, les mains sous sa tête afin d'éviter de se mouiller les cheveux et de mélanger sa coiffure avec de la terre. Elle fixa un long moment le ciel. Sans penser à rien, elle n'était que là, elle une fille de Poudlard à s'offrir un moment de bonheur et de liberté. La nouvelle recrue des Gryffondors se releva afin d'avoir une position assise confortable sur ce tapis d'herbe moelleux où quelques fleurs fleurissaient. Sa chemise blanche était toute trempée à l'arrière et la jupe de son uniforme était complétement froissée, mais elle n'en avait que faire, après tout personne n'était là pour la rappeller à l'ordre.


*Ach ! DIe Freiheit !*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Absynthe Mortsonge
Elève Serpentard 2ème Année
Elève Serpentard 2ème Année


Nombre de messages : 133
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: Footing très matinal ...   Mar 26 Déc - 17:59

Un fin rayon de soleil passa à travers les épais rideaux de la salle commune et s’arrêta sur l’arrête du nez d’une charmante petite jeune fille , serpentarde assumée depuis la veille . Les paupières de la demoiselle tressaillir et elle ouvrit paresseusement un oeil en se retournant dans son lit . Elle s’était couchée assez tard et l’excitation ne l’avait pas aidé à trouver le sommeil . Elle avait fait plein de rêves étranges et sans queue ni tête comme à chaque fois qu’un évênement important se passait dans sa vie et quoi….?

*Sept heure ! Du matin ?!?*

Syn se redressa dans son lit , ses longs cheveux emmêlés encadrant son visage furibond . Quelle était l’idiote qui avait mal fermé les rideaux ?! Absynthe se prépara à faire une esclandre , mais elle se ressaisit à temps et se contenta de tirer en grand les rideaux de la fenêtre qui illuminèrent soudain la pièce et animèrent la place de reflets mouvants dus à la présence des eaux du lac juste en dessous . Par chance si la salle commune était engloutie sous les eaux les dortoirs étaient situés plus en hauteur et permettait de respirer un peu .

La jeune fille ne perdit pas de temps à contempler le paysage encore humide de rosée et fila dans la salle de bain avant qu’on lui pique sa place car d’autres gémissements parvenait de derrière les tentures des baldaquins . Elle ne s’était sûrement jamais levée aussi vite de toute sa vie , mais sans doute l’excitation de la veille n’était pas retombée et cela n’aurait servit à rien de se recoucher à part se retourner dans ses draps .

Une fois toute pomponnée Syn s’aventura dans sa salle commune en faisant le plus de bruit possible avec ses talons de bottines histoire de remuer celle qui dormait encore . Quelques pèlerins se trouvaient déjà là , mais Adrian devait être encore entrain de dormir aussi décida t-elle de ne pas s’attarder ici . Elle erra sans but dans les cachots avant de trouver un escalier pour remonter vers la grande salle où d’autres élèves déjeunaient déjà . Absynthe grimaça . La nourriture trop copieuse des anglais le matin lui donnait la nausée et un grand bol d’air était tout indiqué après s'être pris ces lourdes effluves dans le nez .

Elle descendit les marches en pierre de la porte d’entrée du château en sautillant gaiement les quelques mèches de cheveux qui s’échappaient de son chignon se balançant en rythme . La fillette lança un regard circulaire autour d’elle , cherchant quelque chose ou quelqu’un d’intéressant avec qui passer le temps . Elle sautilla machinalement avant de repérer au loin une forme familière qui venait de s’étendre sur l’herbe . Mmmm…Les reflets éblouissant du lac la gênait un peu et elle du se rapproche encore pour constater qu’il s’agissait de cette Lisbeth truc qu’elle avait remarqué à la répartition . Attirée comme une abeille par une fleur , Syn se rapprocha à bon pas pour constater un peu mieux à qu’elle point l’autre jeune fille ne pouvait être que grossièrement faite vu de près . Et elle se vautrait à même le sol comme l’animal qu’elle était . La Serpentard fronça les sourcils en constant que les vêtement de Lizbeth était imbibée d’eau . Etait-elle si pauvre qu’elle ne pouvait même pas se payer les sortilèges de protection habituels contre ce genre de désagrément ?


-Tu risques d’attraper la mort comme ça . , laissa-t-elle tomber dans le dos de la Gryffondor , ses mains croisée derrière son dos et son visage affichant son expression la plus amical .

*Et ce serait vraiment dommage…ô combien….*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sincityrpg.power-heberg.com/index.php
Arual Haven
Elève Serdaigle 1ère Année
Elève Serdaigle 1ère Année


Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: Footing très matinal ...   Mer 27 Déc - 1:56

(hj: Je m'incruste. Peut-être sera intéressant le mélange d'un Lion, d'un Faucon et d'une Vipère?)

-Naaaannn, mais c’est pas possible! Elliuqnart yom essial !

Échappant un grand soupir, une Serdaigle à moitié endormie se faisant harceler par sa chouette, roula sur le côté. Le ‘terrain’ se déroba tout d’un coup sous elle et c’est alors qu’elle se retrouva étalée sur le sol de bois, emmêlée dans ses draps bleus et argentés. Ce n’était pas dans ses habitudes de se trouver dans de telles conditions. À vrai dire, ces évènements ne venaient que très rarement à sa rencontre. Les yeux encore clos, Arual refusait de laisser la lumière matinale escamoter son sommeil. La jeune fille tenta de se relever, priant tous les dieux que personne ne soit présent ou bien éveillé en ce moment de journée. Se rendant à l’évidence, Aru s’abandonna à la réalité. Lâchant un dernier soupir, elle se dégagea des bras de tissus l’enlaçant, se redressa puis tira les rideaux. Une grasse lumière chaleureuse inonda alors la chambre vide. Tous les couverts des lits avaient été soigneusement tirés, pas un chat ne rôdait dans les parages, pas un bruit ne s’incrusta dans ce décor de… perfection. Des parcelles de poussière valsaient dans l’air, traversant le faisceau de lumière telle des petites bestioles emportées par un vent inexistant. Un simple jeans enfilé, un chandail à manches longues, d’une couleur cendrée, sur le dos, la sorcière fit cap vers la porte… puis s’arrêta. Epsilon n’avait pas bougé d’un poil, ou plutôt d’une plume, et lui lançait un regard pesant.

-Mais que veux-tu ?

Aru plongea son regard dans ce qui lui semblait être un puits émeraude sans fin et reformula tout en articulant chaque mot avec précision :

-Uot xeuv èuq siam ?

Le volatile se retourna sur elle et tapota la serrure de la vitre derrière elle. La Serdaigle s’en approcha, l’ouvrit et poussa la fenêtre. L’animale, réjouie, s’élança alors vers la Volière. Arual la regarda prendre envol, un souriant d’oreille en oreille. Y avait-il une équipe de Quidditch ici, à Poudlard ? Est-ce que les élèves pouvaient emprunter des balais ? Quelles sortes de balais avaient-ils ? C’est sur cette note que la nouvelle décida de découvrir les environs, tout en commençant avec l’extérieur de l’École de Sorcellerie. Elle empoigna ses robes noires au passage et sortit de la chambre bleue puis de la tourelle qui était réservée à leur Maison. La jeune sorcière s’assura de la présence de sa baguette dans sa poche puis descendit les marches de l’Entrée de manière élancée. En mois de temps qu’il prend pour dire « Attend ! » les grandes portes battirent et la silhouette s’échappa de l’enceinte de l’école.

Le gazon était encore humide à cause de la rosée matinale. Le parfum d’herbe fraîche, de fleurs à l’orée de la Forêt Interdite, flottaient dans l’air rendant encore plus magique le paysage enchanteur. Au loin, deux masses difformes, probablement les figures de deux élèves, se dressaient. Une debout, l’autre couché. Est-ce qu’il ou elle était blessé ? Ou faisaient-ils tout simplement la conversation ? Intriguée, Aru pencha la tête sur le côté. Afin de mieux voir, Aru voulu ‘ajuster’ sa vue, mais s’en retint. Au lieu de faire cela, elle se rapprocha à pas lents et bien mesurés. Peu à peu, les formes se justifiaient tandis que les battements de son cœur s’accéléraient. Deux filles étaient à présent à quelques mètres de la Serdaigle. La possibilité de faire demi-tour lui était encore offerte, mais cela ne résultat qu’en un refus. Les couleurs prirent leur place et de même en fut pour ses pensées. La fille étendue de tout son long dans l’herbe semblait paisible et affichait un sourire presque… béat. Et, la surplombant, une fille pâle, aux cheveux tels de l’encre de Chine. Son regard se montrait perçant, son expression trompeur aimable... Arual s’approcha encore puis demanda poliment aux personnes qui semblaient être de son groupe d’âge :


-Pardonnez mon intrusion, mais est-ce que tout va bien ?

La Serdaigle observa chaque détail de ses hôtes. Des contraires ! Les différences, juste dans l’aura dégagé au moment même, une tension ? pouvait assurer cela… Fallait-il se présenter ? Les manières apprises par la Serdaigle lui en indiquait, mais cette dernière hésita et décida de laisser aller les évènements, de voir ce qui allait se passer par la suite pour réagir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lizbeth Flowning
Elève Gryffondor 1ère Année
Elève Gryffondor 1ère Année
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 26
Emploi IG : En train de bouger, sans aucun doute ...
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: Footing très matinal ...   Mer 27 Déc - 12:03

Lizbeth se retourna, un peu pour voir qui était là, derrière elle. L'ombre de cette personne s'étalait à côté d'elle. Elle vit alors une fille de Serpentard. Elle était en première année, elle le savait, elle l'avait vu à la répartition. Le Choixpeau l'avait envoyée presque sans hésitation dans la maison des Serpents. Sa figure était harmonieuse. IL se dégageait d'elle une grâce mais aussi beaucoup de supériorité, de cette fillette, qui se prenait déjà pour une grande. Quand la voix de cette dernière retentit, le jugement établi par Lizbeth fut définitif, enfin à peu de choses près, pas grand chose pourrait changer durant cette conversation. Elle était calme et sereine mais cette voix lui donait envie de tordre le cou de la personne la possédant. Elle se releva tel un ressort pour être à la même hauteur que celle considérait à partir de cet instant comme une adversaire. Peut-être avait-elle jugée trop vite, peut-être avait-elle l'esprit embrumé par une quelconque magie. Il ne servait à rien de s'énerver pour quoi ? Trois, quatre mots lui étant adressés, mais le problème était que ces troi, quatre mots là venait la déranger, et cela elle n'appréçiait pas. Elle soupira et se retint de s'avancer dans un discours sans fin qui ne l'aurai menée à rien, vu qu'au final, cela aurait été la Serpentarde qui aurait eu le dernier mot. Elle se contenta juste de styliser une révérence adaptée à cette dernière.

- Excusez moi ! Je suis toute mouillée ! Oh mon Dieu ! Je risques d'attraper la mort !

Le masque qu'elle avait mis sur sa figure à ce moment là, lui était fort amusant. Elle avait essayé de se tenir le plus droite possible, sans quitter une seule fois des yeux la fillette qui se tenait en face d'elle. La voix de fausset qu'elle avait empruntée convenait très bien à la situation. Cet air snob lui semblait tellement ... surjoué, tellement bête, qu'elle ne se retint pas de rire. Elle souriait. Elle était assez heureuse. Sur ces entrefaits, une Serdaigle d'apparence timide arriva, sans quitter son esprit jovial, Lizbeth lui sourit.

- Tout va bien, ne t'inquiète pas. Quoique de trouver une Serpentarde et de trouver un membre de la maison de Godric Gryffondor est plutôt intriguant en soi....

* Arrête de penser tout haut ! *

- Enfin, bref, faisons les présentations d'usage. Lizbeth Flowning, 1ière année à Gryffondor ...

Elle laissa sa phrase interminée pour que les deux autres filles la continuent. Lizbeth détailla la fille de Serdaigle. Elle avait un certain charme, mais une beauté, non pas hautaine comme celle de la Serpentarde, mais beaucoup plus mystérieuse. La Rouge et or ne savait pas comment la décrire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Absynthe Mortsonge
Elève Serpentard 2ème Année
Elève Serpentard 2ème Année


Nombre de messages : 133
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: Footing très matinal ...   Mer 27 Déc - 15:00

HJ : Manque plus qu'un blaireau Razz

Absynthe haussa les sourcils en même temps que Lizbeth se relevait d’un bond comme un diable qui sort de sa boîte . L’analogie vint immédiatement à l’esprit de Syn et elle se promit d’en tenir compte . Manifester ainsi sa surprise…Qu’était-elle donc ? Une hyperactif déchaînée ? Et tout le monde sait qu’un hyperactif ne prend jamais le temps de penser avant d‘agir. C’était bien après une fois que le drame ait eu lieu et que tout était partie en fumée que ce genre de personne se demandait « pourquoi ? » dans les cendres de la bataille .

*Oh mon Dieu . Quel massacre ! . Il y a vraiment des maladroits du cynisme : ceux-là on devrait les reléguer dans la franchise la plus crasse et leur interdire d'en sortir.*

La fille de Serpentard inclina néanmoins la tête en réponse au simulacre de révérence de la Rouge et Or et lui répondit sur son ton le plus sincère .

-Contente que mes paroles aient réussies à faire leur chemin malgré tout .

C’est dans le rire navrant de cette fille navrante qu’un troisième acteur posa le pied sur la scène . Ou plutôt une actrice . Absynthe lui jeta un coup d'oeil derrière une mèche de cheveux avant de se retourner au trois quart pour lui faire face s’en perdre de vu Lizbeth . On ne tournait jamais le dos aux gens s’était mal poli . Et surtout pas à un Gryffondor s’était de la stupidité à ce point . La nouvelle arrivante avait de l’allure et quelque chose de solennel en elle . Un petit quelque chose en plus qui ne semblait pas vraiment appartenir à ce monde . Magnifique…Combien de personne à garder à l’œil et à remettre à leur place encore ? Enfin autant faire contre mauvaise fortune joyeux visage . D'autant plus qu'elle semblait avoir de bonnes manières et rien que pour ça Syn se promit de minimiser le plus possible le nombre de pensées négatives dirigées contre ce cher oiseau de proie .

-Mas oui , tout va bien , renchérie t-elle en élargissant son sourire , pourquoi cela n’irait-il pas ?

*Intriguant ? Eh bien il ne t’en faut pas beaucoup…Je regretterais presque de ne pas avoir un esprit simple parfois . La vie à l’air palpitante vu du sol .*

La Gryffondor pris la démarche de se présenter à leur collègue de Serdaigle . Pour ce qu’elle en savait cette fille pouvait être un canon de beauté jusqu’à nouvel ordre les Serdaigle se limitaient à leur chers et précieux ouvrages . Finalement ce n’était pas si alarmant , mais guère plus intéressant .

-Et moi je suis Absynthe Mortsonge , Serpentard bien évidemment...

Syn agita doucement les couleurs de son uniforme . Il faudrait être totalement aveugle pour ne pas l’avoir remarquer .

*Ou alors être daltonien .*

Enfin une fois "l'énorme" barrière de la couleur passée il était évident par recoupement et par élimination de retrouver à quelle Maison elle appartenait . Quant à son âge , la demoiselle n’étant pas bien grande il était aisé de deviner qu’elle était elle aussi en première année .

-...Et toute nouvelle moi aussi .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sincityrpg.power-heberg.com/index.php
Arual Haven
Elève Serdaigle 1ère Année
Elève Serdaigle 1ère Année


Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: Footing très matinal ...   Mer 27 Déc - 22:02

(Hj: Faudrait avoir un(e) nouveau (elle) bon(ne) rpgiste à Pouffy!
Et : Ouais! J’ai mon kit!! lol)


Tout d’un coup, la fille étendue dans l’herbe encore imprégnée par la présence de rosée se leva d’un bond véloce. Trempée car ses vêtements s’étaient soigneusement tâchés d’imbiber l’eau environnant. Elle s’épousseta ses fringues, pas que cela changeait grand-chose à sa situation suintante. Celle-ci semblait élancée, énergétique, même trop, ce qui toucha les cordes sensibles de la Serdaigle, qui se contenta simplement de sourire joyeusement. Elle devait tout de même lui laisser une chance, mais n’était-il pas vrai que l’on n’a jamais une deuxième chance pour faire une bonne première impression? Le Soleil se montrait plus grand dans le ciel, le souffle d’Éole relativement calme pour une journée de la fin de la saison estivale. Dire que c’était lui, qui, indifféremment, marauderait bientôt les affables couleurs du site ainsi que la douce brise qui lui était propre! Arual leva les yeux au ciel pastel. Un courant d’air solitaire effleura sa joue puis disparu aussi rapidement qu’il était apparu. Soupirant intérieurement, elle reporta son attention momentanément (je l’utilise souvent ce mot! Razz ) distrait sur la scène.

La deuxième fille, qu’Arual remarqua enfin les robes, se présenta comme étant une dénommée Absynthe Mortsonge… De Serpentard. Cette nouvelle, qui n’eut due être si surprenante à cause de la présence de ses couleurs de Maison, frappa la Serdaigle tel un coup de fouet au ventre. Certes, elle ne bougea point, mais son regard s’assombrit quelque peu. La parure noble de cette fille de Salazar, son regard hautain, tout en elle montrait sa venue d’une famille… confortable. Mais elle souriait et paraissait aimable, le mot clé de cette phrase étant bien « paraissait ». Ne trahissant son expression amicale, Arual inclina la tête vers Lizbeth puis vers Absynthe. La jeune sorcière, malgré l’inutilité de l’action, décida tout de même de se présenter.


-Eh bien, ravie de faire votre connaissance, dit-elle en inclina une fois de plus la tête. Je m’appelle Arual Haven, de Serdaigle… Mais je ne doute aucunement que vous aviez déjà deviné cela.

Nouvelles. Elles l’étaient tous.

La sorcière jeta encore une fois un regard furtif vers le ciel, comme si elle souhaitait s’échapper. Pas que c’était son désir… Mais une question vint une fois de plus hanter son esprit et torsader ses entrailles palpitantes d’excitation. Il y avait tant de choses à découvrir sur les lieux, la magie encore inconnue qui allait leur être livrée aux cours des années à suivre. Peu importe pour le moment! Baguette en poche, Arual aperçut l’orée de la Forêt Interdite… qui était interdite à tous les élèves de tout âge, comme en indiquait son nom. La Serdaigle osa encore une fois prendre la parole :


-Malgré le fait que nous sommes toutes arrivées ici hier, permettez moi de demander : est-ce que l’une de vous aurez déjà eu le courage d’aller proche de la Forêt, là-bas? Personnellement… Ça pique bien la curiosité de défendre l’accès à un endroit si éminent.

La sorcière, d’un coup de menton, désigna la lignée de feuillues et autres végétations qui les saluaient du haut de leurs racines.

*Je me demande quelles créatures peuvent bien habiter ces bois…*

*Arrête de te poser des questions alors! L’année vient à peine de commencer!*


Ces commentaires intérieurs n’arrêtaient rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lizbeth Flowning
Elève Gryffondor 1ère Année
Elève Gryffondor 1ère Année
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 26
Emploi IG : En train de bouger, sans aucun doute ...
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: Footing très matinal ...   Sam 30 Déc - 19:16

Lizbeth écouta distraitement les prénoms des personnes à qui elle parlait. Elle n'avait pas envie de faire du "Relation-People" comme aurait dit son père. à un moment où elle avait envie de rester seule et de méditer quant à son futur dans le château. Déjà, elle pensait aux cours. Elle avait une hâte toute particulière d'asssister au cours de métamorphose. Il devait être assez sympathique de savoir transformer des éléments divers en formes loufoques et peut-être utile. Certes Lizbeth ne savait pas grand chose de la magie mais l'aspect multi-fonction de la magie l'intéressait. De plus, elle savait qu'i restait de sombres abîmes dans le domaine magique. Il en existait aussi dans le monde des moldus mais définir si l'étoile qui se trouvait à Toutouilleux-Les-Oies était de la même composition que le soleil ne lui donnait pas sincéremment envie. Elle voulait du concret. Certes, elle pouvait être de nature rêveuse mais il n'en restait pas moins qu'elle se passionnait pour l'action. Ne s'était-elle pas prise à rêver une fois qu'elle une "James Bond 007" au féminin ???

Soudain, Arual prit la parole. Lizbeth sentit son attention se raviver d'un seul coup. Elle regarda avec plus d'attention la Serdaigle et examina la Serpy, à laquelle elle lança un regard de défi. Elle ne réfléchit pas longtemps car elle savait déjà ce qu'elle allait répondre. Néanmoins, elle laissa d'abord ses yeux parcourir l'étendue d'herbe, aller jusqu'à cette immense barrière naturelle qu'était la Forêt Interdite. Les arbres paraissaient peu espacés et la végétation ne laissait passer que peu de rayons de la lumière du soleil. Un cri retentit provenant justement de la Forêt Interdite. Lizbeth frissonna. Elle n'avait pas eu cette réaction à cause d'une peur quelconque, non, elle avait envie de visiter ce lieu qu'elle considérait comme "sacré".


- Ca ne vous dirait pas d'aller y faire un tour ??? Histoire de voir si le fait qu'elle soit interdite est rééllement justifié. Après tu, comme tu disais, cela ne peux être qu'un trésor qui regorge de créatures magiques et plantes extraordinaires, qui peuvent être dangereuses ou au contraire, contre toute attente, peuvent se révéler guérisseuse. En tout cas, je ne sais pas vous mais j'y vais.

La Gryffondor n'avait pas quitté des yeux la Forêt tandis qu'elle parlait. Cela émettait une certaine fascination de sa part. Ainsi commença-t-elle à avancer pas par pas, vers le lieu défendu. Il n'aurait jamais fallu la lancer sur cette idée, car elle voulait aller au bout. Elle se retourna vers les deux autres filles. Elle espérait qu'elles viendraient. En effet, être plusieurs permettait jusqu'à un certain point de s'entraider. De plus, peut-être que la Serpentarde était une froussarde et n'oserait pas venir. Elle leur sourit. Il ne fallait pas que cette forêt quoiqu'elle en dise, devienne une obsession plus forte que tout. En tout cas, cela était bien parti pour que cela soit ainsi. Lizbeth était heureuse, elle, une gamine de onze ans, allait avoir sa première aventure à Poudlard en pénétrant dans la Forêt Interdite. Elle nageait en plein rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Absynthe Mortsonge
Elève Serpentard 2ème Année
Elève Serpentard 2ème Année


Nombre de messages : 133
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: Footing très matinal ...   Sam 30 Déc - 20:45

*Ah , merci !*

Politesse et bonnes manières , deux concepts qui semblaient à jamais perdus ou plus vraiment , qui semblaient ne jamais avoir existé depuis la veille . Arual redonnait à la Serpentard un goût de « chez soi » appréciable et sont sourire radieux lui vint tout naturellement en réponse à sa présentation . Pas tellement qu’elle fut heureuse de rencontrer une nouvelle tête , c’était juste le fait d’entendre des mots qui sonnaient agréablement à ses oreilles . Comme quoi le bonheur ne tenait à rien parfois…

La suite était beaucoup moins agréable , malgré la forme . Elle doutait fortement que les créatures dont regorgeait cette forêt ne piquent seulement que la curiosité . Cependant le point positif était que si un Serdaigle pouvait faire preuve d’inconscience malgré tout ce qu’ils étaient censés ingurgiter comme livre , c’était qu’il y avait de l’espoir pour eux d’être autre chose que des golems sans âmes . Ou alors ils lisaient mal…Elle était tout à fait neutre à la question en vérité , sa curiosité était grande et suivit de près par son instinct de survie qui s’était mit en mode «on» . On racontait tout de sortes d’histoires sur les pauvres imbéciles qui s’étaient cru plus malins que les autres et avaient affronter bravement les dangers de la Forêt Interdite . La plupart en ressortait transformés : démembrés , étêtés , mâchouillés , massacrés , en bouillis…Ce qui l’a décida , en plus des secrets qu’elle pourrait y trouver , ce fut l’alléchante perspective de se débarrasser discrètement de cet insecte éreintant de Gryffondor . Quoi ? Absynthe avait fait le tour de la question en peu de temps . Lizbeth n’était pas une menace et ne pouvait pas lui arrive à la cheville . En dépit de tout , ses attraits étaient bien trop communs . Qu’importait la finesse de ses traits , la couleur de se yeux ? C’était comme des habits princiers sur un troll des montagnes…De plus elle s’était mit en tête de la provoquer peut-être parce qu’elle était arrivée aux mêmes conclusions qu’elle , mais en sens inverse et avait réalisé toute la magnificence d’Absynthe . La Vert et Argent afficha son air le plus neutre et releva un sourcil lorsqu’elle croisa le regard de défis de cette peluche inconsciente qui se prenait pour une Lionne .

*Merlin sauves moi . Pourquoi toutes les créatures insignifiantes qui peuplent cette terre ont-elles un besoin inextinguible de se frotter à leur supérieur ?*

Elle la regarda faire quelque pas vers la Forêt . Merveilleux , elle n’aurait même pas besoin de manœuvrer pour lui faire ouvrir la marche…Etre en tête de file était toujours…dangereux . Absynthe posa les mains sur ses hanches et fit une légère moue dubitative . Bien sûr ce qui était interdit était toujours intéressant et…profitable . Avec tout les abrutis qui y étaient mort elle ne doutait pas que quelques savoir magique était caché en ces bois . Il fallait juste éviter ou distraire les créatures qui les gardaient .

-Je sais ce que nous y trouveront , ou plutôt ce qui va nous trouver…Cela n’aura rien d’une grande aventure où nous partont le cœur en bandoulière et la tête farcie de rêves de gloires . Tout ceux qui l’ont fait sont ressortis les pieds devant , enfin quand ils leur restaient encore des pieds…Je suis partante pour venir bien sûr , mais il va falloir faire preuve de bon sens et surtout modérer quelques ardeurs qui se révèleront fatales autrement . Les morts n’apprennent pas de secrets , mais ils les gardent admirablement bien…Et de ce que je sais la Forêt est très jalouse de ses secrets .

Syn quittait sa nature d’apparat et de cotillon réservée aux salons , maintenant c’était sa vie qui se jouait et sa part analytique prenait le dessus . Ce n’était pas le moment de foncer tête baissée et rire aux lèvres .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sincityrpg.power-heberg.com/index.php
Arual Haven
Elève Serdaigle 1ère Année
Elève Serdaigle 1ère Année


Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: Footing très matinal ...   Dim 31 Déc - 21:40

hj: je ferai mieux au prochain message....

*Sacrebleu… Celle-là est bien pressée !*

Après avoir proposé une petite marche dans la Forêt Interdite, petite aventure profusément risquée, Arual resta ancrée sur place, stupéfiée, en voyant la Gryffondor bondir sur ses pat-… pieds, comme si des ressors avaient été installés en elle. Son sourcil gauche, fort indépendant, s’arqua légèrement quand la Serdaigle réalisa que cette Lizbeth agissait bien inconsciemment. Avait-elle sa baguette ? Au moins, s’était-elle assurée de l’avoir placée en sécurité à une place facilement accessible si le besoin de la saisir survenant sans prévenir ? Meuh non… Avant que la Gryffondor surexcitée ne se retourne, la jeune sorcière secoua la tête puis repoussa ses robes. Là, à sa ceinture de cuir, reposa sa baguette en ébène. Arual caressa du bout des doigts le bois sombre et remonta son long pour toucher la poignée faite en bois de houx. Un mince sourire éclaira pour un court moment le visage de la jeune fille et disparu. Aru laissa tomber sa cape aussi rapidement qu’elle l’avait soulevée. Lizbeth s’était retournée pour voir ou en était les deux autres…

En ce moment, Arual ne savait pas trop que penser. Et que penser quand, voici rassemblé trois filles de trois bien Maisons distinctes qui viennent tout juste de se présenter et s’apprêtent à se lancer en une grande expédition vers l’inconnu ? Elles n’étaient pas des amies, elles n’étaient que des connaissances… Et fallait-il donc faire confiance à cette compagnie qu’elle venait tout juste de rencontrer ? Arual demeurait sans paroles. Elle se décida donc de ne pas sauter dans son mode « grande excitée» et de voir la réaction de la *chère* Serpentarde. Cette dernière n’avait pas bronché en assistant au départ de la troisième, elle avait tout simplement dicté une pensée… Sage, oui, mais était-ce dans le but seul de ne pas devoir s’embarquer dans cette épisode de leur vie ? Ou est-ce que c’était vrai… Que nombreux pénétraient la Forêt Interdite et que peu en ressortaient ? Un frisson parcouru l’échine dorsale de la Serdaigle. Eh, bien, le temps de poireauté sur place était parti, action était présentement au menu ! Avec Lizbeth en tête du groupe, Arual se mit de côté et posa son regard sur Absynthe.

-Après vous.

*As-tu peur ?*

Soulevant un sourcil, Arual laissa passer la Serpentarde. Elles étaient un trio ! Avec une tête forte, la jeune sorcière se décida d’assumer les responsabilités de fermer la marche. Tout à coup, un autre cri, ressemblant peut-être à celui d’un chien enragé, déchira le silence installé. Mais elles n’allaient pas arrêter. Il était à présent trop tard pour revenir sur leur décision.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Footing très matinal ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Footing très matinal ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Footing très matinal [Olivier]
» Pour une occasion très spéciale !
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» Des animaux très curieux .
» Une blague très raffinée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fortuna Major :: Extérieur de Poudlard :: Le Lac-
Sauter vers: