AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 trop curieuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cillen Émylianne
Elève Poufsouffle 1ère Année
Elève Poufsouffle 1ère Année
avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: trop curieuse   Lun 9 Avr - 18:49

Cillen s’habilla chaudement après cette fonte de neige spectaculaire. Elle se vêtit tout simplement de gens, un t-shirt blanc et par-dessus un petit gilet bleu poudre. Elle attacha ses longs cheveux blonds en queue de cheval et enfila en vitesse ses souliers. Avant de partir, la poufsouffle accrocha à sa ceinture sa baguette et s’assura qu’elle n’allait pas tombée. Cillen quitta le dortoir sens que les autres filles de sa maison ne remarques son départ car elles étaient trop occupées à discuter ensembles. Même si Cillen voyait par la fenêtre que la température laissait à désirer elle ne changea pas d’avis et traversa la salle commune, là aussi les élèves discutaient.

La jeune fille se dépêcha de prendre les escaliers tout en faisant bien attention de ne pas changer de direction. Lorsqu’elle fut enfin arrivée au hall elle aperçue beaucoup mieux à quoi ressemblait l’extérieur. La terre était boueuse et il restait encore quelques bûtes de neiges. Mais Cillen ne se découragea pas encore une fois et sortit à toute hâte faisant attention de ne pas s’éclabousser de boue sur ses gens. Elle fut enfin arrivée à la lisière et regarda de ses grands yeux noisette le spectacle qui se dressa devant elle. Il y avait un peu de brouillard qui circulait dans la forêt et sur la lisière mais pas assez pour qu’on y voit plus rien. Il était à un niveau assez bas qui donnait un air étrange à la nature mais surtout un air terrifiant. Mais s’était pas le genre de chose qui effrayait Cillen, elle n’était pas de nature peureuse. La poufsouffle regarda autour d’elle pour voir si quelqu’un serait témoin de son intrusion mais elle n’aperçue personne.

Après une grande respiration elle s’engagea dans la forêt faisant attention où elle mettait les pieds, elle n’avait pas envie de s’enfargée dans une racine. Elle avait déjà pénétrée dans la forêt de quelques maitres qu’elle s’exclama en un souffle :


- Jusqu’ici, se n’est pas si mal!

Elle continua à marcher tout en restant prudente et gardant sa main sur sa baguette qui était toujours accrochée à sa ceinture. Sa respiration resta court et Cillen resta aux aguets prête à sortir sa baguette à tout moment au cas qu’elle rencontrerait une créature qui voudrait l’attaquer. Soudain, elle entendit le bruit des oiseaux qui se mirent à s’envoler, comme si quelque chose leur avait fait peur. Elle leva les yeux vers le ciel mais ne s’arrêta pas de marcher. C’est ainsi que par mégarde, elle perdit l’équilibre à cause d’une grosse racine et qu’elle tomba à plat ventre. Le sol était froid mais pas humide, les arbres étaient si massifs qu’ils avaient empêchés beaucoup de neige de tomber. En même temps qu’elle était étalée de tout son long, un bruit se fit entendre un peu plus loin à sa gauche. Elle tourna la tête essayant de voir que cela pouvait t’il être mais elle ne vit absolument rien à cause de la brume. Cillen sortit d’un mouvement vif sa baguette mais ne bougea plus, attendant que la créature ou la personne se manifeste. Les battements de son cœur s’accélèrent mais Cillen resta là et ne chercha pas à fuir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Faucett
Professeur de Métamorphose
Professeur de Métamorphose
avatar

Nombre de messages : 90
Emploi IG : fous-moi la paix avec tes paysages! parle-moi du sous-sol!
Date d'inscription : 02/01/2007

MessageSujet: Re: trop curieuse   Mar 10 Avr - 21:05

Spliche splache !

*Et puis quoi encore ?*

Il y avait plusieurs doctrines qui affirmaient que la boue avait des effets bénéfiques pour le corps.

*Oui mais ça dépend !*

En effet, un peu énervé d’être tombé dans l’impasse, James avait de la gadoue jusqu’au museau. Il releva la tête et tenta de sortit de ce trou. Ses petites griffes étaient efficaces comme crampons contre la glace et la neige, mais un anti-dérapent ne lui était d’aucune utilité s’il continuait à s’embourber à force de se débattre. La substance oppressante décida, après quelques instants de dur combat, de relâcher son étreinte et de libérer son petit prisonnier à quatre pattes qui retomba plus loin…

Brrrrrrr

… dans la neige.

*Il doit y avoir au moins 90% moins de neige depuis le début de la semaine, mais il fallait à tout prix que je tombe dans le seul banc de neige qui reste près de cette porte !*

Oui… XD On l’apprécie tout de même, la pauvre bête…

Près de la porte ou à plusieurs mètres de celle-ci, la distance est quelque chose de très abstrait quand on est un animal. En l’occurrence, dans sa fourrure de furet, James avait seulement été surpris par le changement de température tout simplement. Il n’avait pas froid.

*N’empêche que…*

Il contempla d’un œil envieux la forêt interdite. Le sol y était dégagé là-bas au moins et adieux les risques de boue-ensuite-banc-de-neige. Certes l’envie était tentante.

*Et en plus, je ne crois pas me rappeler donner de cours aujourd’hui…*

Alors ? Qu’attends-tu petit vaillant ? Vas-y vite ! La boule de poils couleur café s’enligna donc dans cette direction. Contournant les obstacles qui parsemaient la « pelouse » du château, cela lui rappelait vaguement l’état de sa salle de classe une fois… mais sa mémoire défaillait légèrement quand il était animé de passions disons… bestiales ? Le professeur réduit à un petit être déboucha devant une immense touffe d’arbres qui souhaitaient la bienvenue à tous les visiteurs qui prétendaient avoir assez de courage pour s’aventurer dans cette forêt aux embûches. Le brouillard qui aurait traîné aux pieds de n’importe quel individu normal était en plein dans le champs de vision de notre héro (… bon pour le synonyme, c’est peut-être pas le meilleur…XD). De toute façon, après être tombé dans le piège du trou de boue, que pouvait-il lui arriver de pire ? Il s’avança donc parmi les troncs qui poussaient vers l’infini du ciel obscurci par la neige restée à la cime. Parfois, les arbres formaient une masse si condensée que même les éléments de la nature avaient gardé quelques distances respectueuses.

James furet et James professeur était deux traits de sa personnalité qu’il ne fallait pas confondre. Effectivement, les deux étaient girouettes à leur façon, mais l’animal était beaucoup plus spontané et irréfléchi.

*Woa ! Une souris !*

Voilà donc le petit carnivore qui s’élance à la suite de son déjeuner. Voyez donc par vous-mêmes qu’un furet nangeant en pleine soupe aux poids ressemble davantage à une taupe volante… Ce qui devait arriver arriva donc :

Bang !

*Aye*

Presque KO, la pauvre bête… bête chancela trois pas incertains vers la gauche, deux vers la droite pour finalement avancer d’une vingtaine avant de s’écrouler au sol.

*Je dois vraiment être sonné… je vois un tapis en forme d’étudiant…*

La bestiole venait de sortir de la brume après sa rencontre fracassante avec un arbre qui s'était brillamment camouflé...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cillen Émylianne
Elève Poufsouffle 1ère Année
Elève Poufsouffle 1ère Année
avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: trop curieuse   Mar 10 Avr - 22:51

Cillen se mit à rire et se sentit soudainement ridicule d’avoir été qu’un temps soit peu effrayé. Elle se leva d’un bond et regarda la bestiole qui semblait sonné. Elle fronça légèrement les sourcils et regarda étrangement le furet. Il fallait vraiment être stupide pour foncé aussi bêtement dans un arbre! * Aie! Qui a dis que tout les animaux était des êtres brillants?* Elle ne se sentait toujours pas rassuré car la jeune poufsouffle savait qu’elle était toujours en danger dans cette forêt. C’est justement pour cette raison qu’elle était venue, tout cela lui paraissait excitant mais la vue d’un furet l’avait baissé un peu le moral. Elle s’attendait de quelque chose de plus gros et de plus terrifiant. Quoi que, peut être valait t’il mieux que sa soit un animal innocent qu’un loup garou! Et la jeune fille blonde était une adoratrice des animaux. Cillen fini par hausser les épaules et regarda étrangement la bestiole KO. Elle hésita un instant à aller la voir puis ses jambes fini par faire se qu’elle voulait, elle avança tranquillement. Quelque chose lui disait qu’elle ne devait peut être pas s’en approcher, mais puisque Cillen était trop curieuse elle le fit pareille. Elle posa un genou à terre et observa le furet. Elle commençait à sérieusement à se demander s’il n’était pas mort car elle ne le voyait pas bouger. La jeune fille de poufsouffle se pencha un peu plus et posa délicatement un doigt sur la petite tête couleur café du furet pour le caresser. Cillen attendit que le furet revienne à la réalité et comme toute petite créature il serait effrayer et il allait sens doute prendre fuite. Ou peut être se trompait elle…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Faucett
Professeur de Métamorphose
Professeur de Métamorphose
avatar

Nombre de messages : 90
Emploi IG : fous-moi la paix avec tes paysages! parle-moi du sous-sol!
Date d'inscription : 02/01/2007

MessageSujet: Re: trop curieuse   Sam 14 Avr - 19:04

Les yeux rayés de couleurs fauves, James se laissa tomber dans la surprise. Ce qu’il avait prit pour une chose inanimée de la forêt interdite s’avérait à être un élève. Il n’avait pas tout à fait conscience de se détail, mais reconnaissait la forme humaine qui s’approchait de lui. Un peu perdu dans ses « pensées » le professeur ne s’était pas pleinement remis du choc brutal qui lui avait pratiquement ouvert la boîte crânienne. Un genou aussi large que son propre corps se posa à quelques centimètres de l’endroit où il se trouvait. Animal, le furet pensait à toute vitesse, usant de ses idées primitives.

*Peut-être qu’il ne m’a pas encore vu…*

Il se trompait grandement. Une sorte de colonne vint lui frôler la tête. James serra les dents. Il ne voulait pas bouger.

*Si on me croit mort, il va peut-être me laisser tranquille…*

Mais l’adrénaline montait en lui comme le mercure d’un thermomètre que l’on aurait mis dans un four. Son petit cœur battait de plus en plus vite, et sous l’imminente présence du danger, il sentit sa fourrure s’hérisser d’avantage. Tant pis pour le déguisement auquel il continuait pourtant de s’appliquer avec ardeur. Contact établit. La main tendue de la jeune fille venait de le rejoindre. Dans un spasme qui le fit rouler de tout son long, la bestiole répondit à cette approche. James avait les nerfs engourdit et sa tête lui faisait mal. Le sang élançait son cerveau et la pression que l’on venait de lui appliquer ne fit que l’endolorir davantage.

*Aye*

La douleur, un sentiment qui vous rend parfois plus humain que vous ne le pensiez. Bien que tous peuvent y être exposés, tant les petites créatures que les bipèdes qui parasitent la Terre, cette sensation élancée et acérée à la fois ne fait que rappeler à tous que l’on existe vraiment. Sonné, le professeur avait perdu la notion de ce détail. À présent, ce fait lui revenait en tête et d’une façon cruelle et pénible à endurer. Tranquillement, comme lors de l’ascension d’une montagne à vélo, James pédalait fort pour revenir à lui.

*Hum… je ne suis pas dans le château moi…*

S’il y avait bien une chose qu’un sorcier digne de ce nom pouvait être capable d’appliquer même s’il était métamorphosé en animal, c’était le questionnement. Avec une base minime de raisonnement, il était plus facile de contrôler le tempérament animal qui oeuvrait en lui. Les yeux toujours grands ouverts par, tour à tour, une stupeur, une conception et une interrogation, le furet ne bougea pas plus. L’envie de se sauver en courrant ne faisait qu’effleurer son oreille, la curiosité, quant à elle, lui transperçait le corps. C’était pour cette raison qui ne filait pas, peut-être qu’il n’était pas comme toutes les petites créatures justement.

*Je n’ai pas attrapé ma souris, mais j’ai attrapé un blaireau.*

Mr. Faucett voulait savoir ce que cette personne était venue faire dans la forêt d’autant plus que les élèves (les plus sages en tout cas) n’avaient pas vraiment le droit de fréquenter ce lieu peut recommandé…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cillen Émylianne
Elève Poufsouffle 1ère Année
Elève Poufsouffle 1ère Année
avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: trop curieuse   Dim 15 Avr - 0:41

Cillen se leva enfin regardant toujours l’animal qui refusait de faire quoi se soit. Pourtant, il était bel et bien vivant, la jeune fille le voyait respirer. Elle fini par se lasser et regarda autour d’elle pour voir si il y avait un professeur ou bien une créature quel quelconque, mais rien. Dans un soupir elle lâcha :

- Que tu bouges ou non, ca ne me fait rien. Je ne vais pas m’attardée plus longtemps sur un furet inconscient!

Elle fit comme si elle s’adressait au petit animal mais s’était plus une réflexion pour elle-même. Elle jeta encore quelques coups d’œil autour d’elle d’une façon un peu plus nerveux, Cillen commençait à se sentir mal à l’aise. Quelque chose ne clochait pas. Peut être était ce le comportement étrange du furet? Ou quelque chose de grave allait arrivée à la jeune poufsouffle. Elle haussa les épaules et tourna les tallons.

Elle commença à marché, puis sont pas fut plus rapide et plus mécanique, laissant la petite bestiole où elle était et s’éloignant d’elle. C’est alors que plus sont pas était rapide elle commença à courir de plus en plus vite, comme si elle se faisait poursuivre. Cillen ignora d’où venait cette folle envie de partir à la course. Mais elle ne se dirigeait pas vers la sortie de la forêt, au contraire, elle s’y engouffra plus. Plus elle avançait, plus il y faisait sombre. La jeune fille blonde s’arrêta et regarda autour d’elle. Non, ici n’était pas la place qui lui fallait. Mais l’adrénaline lui monta même si elle avait envie de faire demie tour.

Cillen entendit un craquement de branche et ne put déterminer dans quelle direction elle provenait. Elle n’était même pas encore en sueur par sa course folle. C’est alors qu’elle prit la fuite, cette fois elle fit, demi tour et revint sur ses pas. Mais elle ne revint pas où elle était il y a un moment de cela, elle fut poussé un peu plus loin mais elle était tout de même proche. Pour elle, ca ne fit aucune différence car les recoins de la forêt se ressemblaient beaucoup.

Essoufflé, Cillen s’assit sur le sol et s’étala de tout son long. Sa baguette était toujours accrochée à sa ceinture, prête à servir à tout moment. La poufsouffle posa sa main sur celle-ci un peu pour se réconforter et se rassurer. Maintenant elle était en sueur et courir lui avait porté une certaine liberté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: trop curieuse   

Revenir en haut Aller en bas
 
trop curieuse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» De quel côté... {Abandonné}
» A peine arrivée et déja un peu déprimée.
» Regardez ça aller. Est-ce que je tire trop fort sur la laisse de l'animal?
» FIDJI canichou abricot 17 ans abandonné car trop vieux (76)
» [Foret] Cette chasse est gardée et il y a un prédateur de trop ici... [PV: Len Tsukimori & Lena Carter]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fortuna Major :: Extérieur de Poudlard :: La Forêt Interdite-
Sauter vers: