AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Cours #1 - Deuxièmes Années

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
James Faucett
Professeur de Métamorphose
Professeur de Métamorphose
avatar

Nombre de messages : 90
Emploi IG : fous-moi la paix avec tes paysages! parle-moi du sous-sol!
Date d'inscription : 02/01/2007

MessageSujet: Cours #1 - Deuxièmes Années   Sam 17 Mar - 5:43

Petits instants, les pieds pesant, James respirait tranquillement. Adossé contre la muraille, mâchonnant un bout de paille, sa tasse de café posée à ses côtés était vide. Monsieur Faucett était toujours professeur de métamorphose et sa vie suivait son "cours".

Alors voilà, qui sait quoi faire lorsqu’un dilemme se promène devant soit?

Vous le voyez qui approche dans une lignée anormalement droite et vous le savez bien : il n’a pas l’intention de changer de cap. Il ne reste qu’une seule issue, et oui, la collision. Inélastique de préférence, car l’impact a plus de portée, il rase les alentours au grand complet et, du coup, fait beaucoup plus de bruit.

C’est comme ça qu’au lieu de prendre une cuillère pour mélanger le sucre, il prit une paille. Bon, au grand soulagement de tous, il n’y avait aucune conséquence négative résultant de cette décision. N’empêche qu’il avait dû perdre au moins deux bonnes minutes de sa vie pour se décider et il a également dû agacer singulièrement l’elfe de maison qui s’était porté volontaire afin de prendre sa commande.

Satisfait de son choix "difficile", le professeur endormi s’était laissé choir dans une allée pas loin de la cuisine, sans doute. Il réfléchissait un peu. En règle générale, Mr Faucett ne portait pas les mardi dans son cœur. C’est vrai, après tout, le mot sonne mal et sa faible longueur lui alloue un air gras, repu et bonasse. Le professeur acceptait tout de même la bonne grâce qu’il lui procurait. Certes, le nom n’était pas à son goût, mais les mardi, James n’avait qu’un seul cours à donner aux deuxièmes années. Qui plus est, il commençait seulement à onze heures du matin. Ce qui lui donnait l’occasion de se reposer un peu plus que d’habitude, donc de faire la grâce matinée.

Après avoir imité un accordéon, le professeur se leva lourdement, comme si le sol tentait absolument de le garder près de lui. La gravité jouait avec ses sens et il avait donc un peu le tournis.

*C’est ce qui arrive quand on se lève trop vite…*

À nouveau solide sur ses pattes, l’homme à la silhouette grêle vira sur sa gauche, pris une série de tournants trop longs à décrire ici et monta trois escaliers. Il posa alors le pied sur la dernière marche, déboucha dans le couloir qui conduisait à la salle de métamorphose. Les fenêtres qu’il croisa lui donnèrent alors ses premières impressions sur la journée. Le genre de journée qui peut finir comme elle veut, mais surtout par la nuit. Le ciel était bleu et cotonné par endroits. Le soleil allait se cacher parfois dans un buisson blanc, ce qui faisait frissonner les feuilles des arbres peuplant la forêt interdite. Le son ne se rendait pas jusqu’aux oreilles du professeur, seules l’impressions de quelques paroles emmitouflées dans l’air confiné du château de Poudlard lui parvenaient jusque là. Le faible murmure de jeunes sorciers qui parlaient pour couvrir le silence allait de ce train. Poussant alors la porte comme s’il s’agissait d’un simple drap, le professeur entra dans son propre château personnalisé. L’ambiance était chaude et fauve. Les bruits des animaux qui vivaient dans leurs cages mettaient un rythme à cette atmosphère qui respirait paisiblement, en parfaite harmonie avec les plantes vertes éparses et la poussière vaporeuse qui valsait au milieu de l’amphithéâtre.

Après avoir erré dans sa salle de classe pendant un an, James pouvait dire qu’il la connaissait comme sa poche. Il y avait quelques trous pour les fenêtres et un plus grand pour la porte Wink. Les murs étaient habitués aux voix qui se répercutaient et aussi au grabuge que pouvait générer un cours avec des premières années… Parfois, si on regardait intensément une étagère encombrée de livres traitant la matière étudiée en classe, on pouvait voir des égratignures ou même quelques traces de brûlures. L’étrange squelette qui guettait le bureau du professeur n’était muni que d’une seule patte alors que la surface de travail qui se dressait à côté en avait quatre. Fait d’un bois foncé et composé de plusieurs tiroirs, le bureau de Mr Faucett occupait toujours la même place que d’habitude : devant le long tableau noir et engageant son immobile duel contre les estrades remplies de chaises vides.

*Qu’est-ce que je peux bien faire comme démonstration aujourd’hui?*

Selon la logique du sorcier aux cheveux couleur café, tous les cours devaient commencer par une petite introduction bien spéciale. Il trouvait que ça mettait de l’ambiance et les jeunes rentraient dans le vif du sujet plus aisément. C’était la mathématique des événements, une chose apporte un tout si on additionne autre chose.

*Ouin… mais aujourd’hui, on ne voit pas vraiment de choses… c’est un cours comme les autres quoi…*

Dissuadé, James haussa les épaules et alla déposer son sac sur sa chaise. Il tassa le petit sablier qui tentait de se sauver, l’assomma d’une formule ou d’un coup de baguette (cela revenait au même) et il plaça à l’espace ainsi créé une feuille blanche qui contenait quelques gribouillis. Il survola brièvement ses notes de cours, mais toujours la petite idée d’une introduction venait le hanter en l’agrippant par derrière, saisissant sa nuque avec des fantômes de sueurs froides. Le doute lui causait des picotements sur le visage, mais son carnage ne dura guère longtemps. Le professeur ressortit sa baguette magique. Il avait une idée brillante (ou non si vous lisez la suite…)

*Hum… par où commencer?*

Pourquoi pas par la gauche? Et c’est ce qu’il fit. Sur la première table à gauche dans l’estrade, il y avait à présent une petite chandelle qui brûlait allègrement. Il en fut de même pour toutes les tables de la classe. Puis, James se tourna vers les fenêtres, les longs rideaux épais et rouge vin se juxtaposèrent devant les entrées de lumières plongeant ainsi la classe dans la plus totale obscurité (cette phrase fait trop dans le genre cliché, non?). Ou presque… puisque les quelques chandelles dégageaient une certaine lumière, plus qu’une chaleur incertaine.

*Voilà qui est bien.*

De toute façon, onze heures allaient bientôt sonner. Mr. Faucett se dirigea vers le centre de la classe et fit apparaître spontanément une cage de verre de taille moyenne, comme une grosse lanterne. Et non, cette fois, il n’avait pas l’intention de faire éclater de matériel scolaire. Aujourd’hui, il ne se sentait pas malade et il tenait bien à ses nouveaux souliers qui lui allaient comme un gant. C’était de simples souliers propres noirs (si il y en a qui voulaient savoir…).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Cours #1 - Deuxièmes Années
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1er cours (pour les deuxièmes années)
» Cours n°1 de potions - 6e & 7e années [PM]
» Bases en Médicomagie [Cours de 1er année]
» Cours de potion numéro no1 (1er année)
» 1er cours de 3é année : L'introduction à la matière [Close]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fortuna Major :: Intérieur de Poudlard :: Deuxième et Troisième étages :: La Salle de Métamorphose-
Sauter vers: