AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Table des Serdaigles

Aller en bas 
AuteurMessage
Sakura Lee Rubis
Elève Serdaigle 1ère Année
Elève Serdaigle 1ère Année
avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 26/02/2007

MessageSujet: Table des Serdaigles   Mar 13 Mar - 8:35

Les mois avaient passés tellement vite depuis la première journée de Sakura à Poudlard. Sa sœur Jenifael lui avait fait faire un grand tour de l’école pour lui éviter de se perdre. Cette école était vraiment grande et il y avait tellement de chose à découvrir! Heureusement, la fillette avait eut la chance de bénéficier de beaucoup d’aide pour s’y retrouver. L’une des pièces qu’elle admirait le plus était la grande salle. Le grand plafond où flottaient magiquement des centaines de magnifiques chandelles avait le don de la fasciner. Lorsque Sakura avait besoin d’un petit moment pour se rafraîchir les idées, elle allait s’y assoir pour l’observer. Le château en entier l’impressionnait, autant l’extérieur que l’intérieur, bien qu’elle ait un petit penchant pour ce dernier. Les cours auxquels elle avait assisté depuis son arrivé l’avait également surprise. Quel changement par rapport à ces précédentes études! Elle ne s’en plaignait pas, au contraire. La majeure partie des matières lui plaisaient, l’intéressaient au plus haut point. Le cours pour lequel Sakura éprouvait un peu de difficulté était celui de Vol de Balais. Par chance, la jeune fille avait une facilité pour apprendre tout ce qui se trouvait dans les livres, mais elle avait un peu plus de difficulté en ce qui concernait la partie pratique. Elle devait donc se surpasser pour réussir dans cette matière.

Le cours d’enchantements venait de se terminer lorsque la Serdaigle se leva de son siège. Elle rangea soigneusement son matériel dans son sac, puis prit la direction de la sortie. L’après-midi tirait à sa fin, mais il restait un peu plus d’une demie-heure avant le souper. Sans passer par la salle comune, Sakura descendit 4 étages pour se rendre à la grande salle. Elle n’était plus aussi nerveuse qu’avant, lorsqu’elle descendit les escaliers. En effet, sa sœur lui avait mentionné que ces derniers avaient la mauvaise habitude de changer de place, et elle avait eu peur pendant longtemps de se retrouver dans un endroit interdit. Tout le monde avait entendu parler de l’aventure de Harry Potter lorsqu’il était en première année, et elle n’avait vraiment pas envie d’être mise face à face avec un énorme et monstrueux chiens à trois têtes! Arrivée au rez-de-chaussée, elle fouilla la salle du regard, à la recherche de sa sœur. Malheureusement, cette dernière ne s’y trouvait pas encore. Elle se dirigea donc vers sa place habituelle.


*Wow! Ma place!*

Un sourire naquit sur ses lèvres à cette pensée. C’était bon de savoir que déjà, elle avait sa place dans cette merveilleuse école. Jenny arriverait bientôt, sans doute, alors la fillette pourrait lui poser les questions qui lui avaient torturé l’esprit une bonne partie de la journée. En effet, elle avait eu un peu de difficulté pendant son cours de Métamorphose du matin. Certaines des formules étaient étranges, et très compliquées à prononcer. Son professeur avait tenté de l’aider, mais il devait aussi se consacrer aux autres élèves dans son cours, alors il n’avait pas pu passer trop de temps avec elle. Il lui avait donc demandé de pratiquer, afin d’être capable de les prononcer correctement au prochain cours.

À cette date, elle devrait, comme tous les autres élèves de sa classe, effectuer une petite métamorphose à l’avant. Elle détestait plus que tout ne pas réussir quelque chose, et l’idée de rater son coup en avant de dizaines de personnes lui faisait couler une désagréagle sueur froide dans le dos. Elle espérait que sa sœur accepterait de lui accorder du temps le soir même pour l’aider à pratiquer. Poudlard était une école exceptionnelle, et elle était prête à faire des efforts tout aussi exceptionnels pour réussir.

Promenant son regard sur la salle, elle observa un à un les autres étudiants qui s’y trouvait. Il n’y en avait pas beaucoup ; à peine 2 ou 3 Poufsouffles, 4 Gryffondors et aucun Serpentard. Personne d’autres qu’elle n’était assis à la table des Serdaigles, mais elle pouvait en voir une à l’avant. Elle discutait avec le professeur McGonagall. En l’obsevant de plus près, Sakura se souvint qu’elle l’avait déjà vue en compagnie de sa sœur. Quel était son nom déjà?


*Ambre? Anna? Andréa?*

- Arual!

*Oh non! Dites moi que je n’ai pas parlé à voix haute!*

La jeune fille sentit une douce mais traître chaleur lui monter aux joues. Timidement, elle leva les yeux. En effet, les deux Poufsouffles la regardaient d’un air aussi amusé qu’intrigué. Morte de honte, elle sortit un bouquin de son sac en vitesse et plongea le nez dedans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenifael Rubis
Elève Serdaigle 2ème Année
Elève Serdaigle 2ème Année
avatar

Nombre de messages : 24
Age : 33
Emploi IG : Québec!
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: Table des Serdaigles   Dim 18 Mar - 5:48

Jenifael fronça les sourcils, ses yeux parcourant rapidement une page de son manuel de Potions. Depuis quelques semaines, les notions apprises dans ce cours devenaient de plus en plus précises, compliquées. Il ne s’agissait plus seulement de suivre à la lettre ce qui était écrit dans les livres, il fallait en plus savoir lire entre les lignes. Et comme si ce n’était pas assez, il fallait exécuter à la perfection les directives. La jeune fille n’avait pas tellement de difficulté, mais elle faisait de véritables efforts pour ne rien rater. Son perfectionnisme l’empêchait de prendre la chose à la légère. Le cours d’aujourd’hui avait surtout été consacré à la partie théorique de la potion de rattatinage. Au prochain cours, ce serait la partie pratique. Jenny tenait donc à avoir tout assimilé d’ici là. Un instant plus tard, le professeur brisa sa concentration pour annoncer la fin du cours.

*Et zut! Il faudra que je continue ce soir…*

La Serdaigle aurait bien aimé continuer encore un peu, mais elle devait sortir de la salle de classe, comme tout le monde. De plus, l’heure du souper arriverait bien assez vite, et elle tenait à passer par la salle commune avant de se rendre dans la grande salle. Dernièrement, sa soeur lui avait parue plus tendue. Se passait-il quelque chose qu’elle ignorait? Pourtant, Sakura avait toujours été très douée à l’école, tout comme elle… À moins que ce ne soit quelque chose qui n’avait pas rapport avec ses études. Peut-être avait elle de la difficulté à s’intégrer, à se faire des amis parmis les nombreux étudiants de l’école. Jenny se souvenait parfaitement qu’elle avait eut beaucoup de difficulté à le faire elle-même. Pendant la majorité de sa première année à Poudlard, la jeune fille avait souffert de sa solitude. Elle était trop timide pour faire le premier pas, et ça lui avait prit beaucoup de temps pour réaliser qu’en continuant ainsi, elle passerait ses 7 années à l’école sans se faire d’amis.

Elle avait donc changé son comportement du tout au tout, passant par dessus sa timidité pour tenter de rencontrer plus de personnes. Au début, ça avait été très difficile. Pénible même. Mais avec le temps, elle s’était sentie moins oppressée en présence des autres élèves. Puis, elle avait noué de petits liens avec certaines personnes. Ces liens s’étaient renforcés avec seulement deux d'entre elles : Arual Haven et Alyss Fledge. C’était deux jeunes Serdaigles aussi gentilles l’unes que l’autres. Les autres n'étaient restés que de simples connaissances, mais elle n’était ici que depuis moins de deux ans, alors il n’y avait rien de vraiment suprenant. Sûrement qu’au fil des années, elle se ferait d’autres amis. Jenny porta ses pensées sur ses deux amies alors qu’elle montait les escaliers sans vraiment prêter attention à leurs mouvements. Alyss était du genre introvertie, calme, silencieuse. De son côté, Arual était… surprenante. Elle pouvait être aussi calme qu’exhubérante, aussi sérieuse que drôle. C’était un étrange contraste, mais la jeune fille les adorait autant une que l’autre.

Revenant au moment présent, la Serdaigle réalisa qu’elle se trouvait déjà en face du portrait qui servait d’entrée à la salle commune des Aigles. Elle prononça le mot de passe d’une voix claire, mais basse, puis entra dans la pièce. Il y avait plusieurs personnes, mais elle n’y porta pas tellement attention. Son regard vert fouilla la salle à la recherche de sa petite soeur, en vain. Cette dernière ne s’y trouvait pas. Était-elle encore dans son cours? Certains professeurs avaient tendance à ublier d’annoncer la fin de leur cours, ce qui était parfois agréable, parfois pas. À moins que Sakura ne soit déjà descendue dans la grande salle? D’une façon ou d’une autre, elle s’y rendrait à un moment, alors Jenny opta pour cette option. Elle alla donc porter son sac dans son dortoir, hésita un moment à emporter un livre avec elle, y renonça, puis prit finalement la direction de la grande salle. Elle descendit les longs escaliers, mais plutôt que de continuer son chemin jusqu’au rez-de-chaussée, elle piqua vers le 3e étage. Elle parcourut deux couloirs, puis s’arrêta net devant une la statue d’une vieille sorcière. Elle retira sa baguette magique de sa poche et tappota respectivement le nez, le pied, le coude et l’oreille de la magicienne cimentée.

Une toute petite ouverture fit son apparition, juste derrière la statue. Jenifael prit une grande respiration, puis s’y engoufra. Elle s’assit puis se poussa légèrement vers l’avant. Une seconde plus tard, elle descendait une sorte de mini couloir en tobogan à toute vitesse, les cheveux au vent. Elle avait découvert ce passage secret quelques mois plus tôt, alors qu’elle flânait dans l’école pendant une période libre. La première fois qu’elle l’avait emprunté, elle avait crié, terrifiée, jusqu’à ce que ses pieds touchent finalement le sol, 3 étages plus bas. Heureusement, l’atterrissage se faisait en douceur, sur une énorme pile de draps. Une fois arrivée à destination, la Serdaigle, sortit de la pièce sombre.


*Il faut vraiment que je montre ce passage à Sakura…*

Jenny traversa quelques couloirs, au bout desquels elle se retrouva dans le Hall d’entrée. Elle croisa quelques connaissances en chemin, leurs adressant un signe de la main ou un sourire en passant. Tout le monde commençait à se diriger vers la grande salle, puisque l’heure du repas allait bientôt sonner. Arrivée dans l’énorme pièce, la Serdaigle chercha sa soeur des yeux. Elle la repéra, assise seule à sa place habituelle, le nez plongé dans un gros bouquin. Plus elle s’approchait d’elle, plus elle remarquait ses joues rougies. Mais pourquoi était-elle si gênée? Son regard se posa sur les autres élèves présents dans la pièce, et elle remarqua tout de suite le regard moqueur, mais intrigué des deux Poufsouffles. Arrivée près de Sakura, Jenny s’assit et lui demanda de but en blanc :

- Salut, soeurette. Qu’est-ce qui se passe?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creative-arts.fr/index.php
Arual Haven
Elève Serdaigle 1ère Année
Elève Serdaigle 1ère Année


Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: Table des Serdaigles   Mar 20 Mar - 0:56

hj: Désolée pour l'attente? Razz

*Grrr, une matinée péniblement lente à s’écouler, comme si les grains du sablier du monde avaient été grossis d’un simple coup de baguette.*

*Faut dire que le réveil a été brutal…*

La journée s’était mise en marche à la suite des cris perçants de sa chouette Epsilon, affamée. Décidément, cette dernière ne pensait que le confort de la Volière était digne d’elle en ce jour qui pourrait facilement être qualifié d’hivernale et printanière. Effectivement, le soleil brillait de tous ses éclats, propageant en l’air humide une chaleur accueillante qui pouvait facilement rendre certains élèves nostalgiques des temps estivales se trouvant encore loin sur leur calendrier. Les bancs de neige perdaient peu à peu leurs airs hautains, ne laissant toutefois pas place aux taches vertes de gazon qui se trouve indéniablement sous leur couche blanche. Le vent portait en lui à la fois les arômes sèches de la rudesse du froid ainsi que le mou parfum doux de fleurs encore ensommeillées. C’est ainsi que, les rayons matinaux dépassant à peine la ligne bosselée du haut de la Forêt Interdite, que la Serdaigle due se réveiller. Ronchonnant tout bas, elle avait cherché à tâtons les restes de Miam ! pour hiboux qu’il lui restait quelque part dans la chambre, s’enfargeant de temps à autre en des obstacles indésirables, amonts de livres scolaires, les paires de pantalons délaissées s’enracinant parfois autours de ses jambes. Il fallait le dire, les matinées brutales à la suite d’un court sommeil n’étaient jamais les bienvenues chez Arual.

Et les évènements s’étaient alors enchainées les unes après les autres, cours après cours. En Histoire de la Magie, la Forme avait failli s’endormir à l’annonce seule du sujet principal du cours. Et puis encore ! Lors de la période adjacente, Divination, une période qui à ses yeux était totalement inutile, l’Aigle s’était rendue compte que, dans son empressement de finir un résumé pour Potions le soir d’avant, elle avait complètement omis de remettre un cours devoir questions-et-réponses pour la Métamorphose. C’est donc pourquoi, la tête tournante due à la forme abstraite qu’avait choisi sa journée pour s’habiller, la Serdaigle avait cherché la professeure McGonagall. Certes, elle n’était pas son professeur de Métamorphose, c’était plutôt le palpitant, imprévisible et farfelu professeur Faucett, mais une étincelle avait jaillit de nulle part au fin fond de son esprit. Si elle allait poser des questions à cette madame stricte, peut-être pourrait-elle en tirer profit, même des réponses complètes sur la compréhension de la matière ! Car tout élève logique sais que ce qu’un enseignant aime le plus est de voir de l’intérêt dans le regard d’un de ses étudiants, pour sa matière. Bref, une conversation tout à fait naïve. De toute façon ! Ce n’était pas comme si Arual copiait ! Non, non ! Elle tentait tout simplement de retenir le plus qu’elle pouvait de la conversation, qui se révéla intéressante, afin de faire du sens de toutes les questions qui l’attendaient sagement sur une feuille dans son sac de toile naturelle. Ainsi, la jeune Haven ne faisait que son devoir en tant que disciple de l’école de Sorcellerie, qui est, naturellement, d’apprendre. (Bien sur, et de retenir les informations, si possible… Razz ) Une fois le tout terminé avec la dame au chignon, l’élève aux couleurs bleus et bronze frotta sa main autour de son cou endolori.

*Soit tu as trop d’informations et ton cou va céder sous le poids de ta tête, soit il est temps d’aller te reposer. Ou plus simple encore ! Change la bandoulière de ton sac d’épaule !*

Soupirant, c’est ce qu’elle fit. Tous ses mouvements, depuis son réveil, s’étaient effectués avec lenteur et précision : il ne fallait tout de même pas laisser la main forte au sommeil, on était toujours à l’École ! Avant que la Forme ait eu le temps de réfléchir à sa prochaine destination, elle entendit son nom. Écriée par une voix étrangère, Arual ne réagit pas sur le coup. Puis elle tourna lentement sur ses talons, et posant son regard inquisiteur en la direction d’où provenait le son : sa table, la table de Serdaigle. Déjà, la salle était peu remplie, quelques personnes flânant ici et là, et fort heureusement, aucun Serpentard dans les parages. À la longue table de bois vide, était assise qu’une seule personne, tenant un livre. S’il était à l’envers ou non, Arual ne pouvait le voir d’où elle se tenait. Comme elle n’avait plus de cours pour l’après-midi, enfin, c’est ce qu’elle pensait, elle se dirigea lentement vers la table aux couleurs de bronze et d’argent. Une fille apparut alors par l’embrasure de la porte de la Grande Salle. Une petite fille délicate qui avait, au cours de l’année dernière, su prendre sa place un peu plus parmi les élèves de son année. Certes, il restait encore des parcelles survivantes de son calme, peut-être même de sa timidité et gêne… Rien que le temps ne pourrait changer ou modifier. La Serdaigle souria. Que cette Jenifael change ou non, elle était, depuis le jour de leur rencontre, une fille sympathique et surtout, mystérieuse. La Forme pouvait facilement la comparer à une énigme sans solution. Au cours de tes recherches pour une réponse non-abstraite, l’un découvrait sur le chemin encore plus qu’une simple réponse. Un livre qui se dévoilait au fil du temps, quoi! Et Jenny marcha droit vers la fillette assise à la table des Aigles et lui adressa la parole.

*Bah… Elles ont dû se rencontrer dans la Salle Commune ou quelque chose…*

Arual ne l’avait jamais vu auparavant, et ce qui l’intriguait encore plus était le fait qu’elle était certaine que ce n’était pas Jenny qui l’avait interpellé plus tôt. Enfin, la jeune Haven poursuivit son chemin avec plus d’entrain vers sa table. Rendue assez proche, elle remarqua les joues rouges de la jeunesse de la génération nouvelle. Revenait-elle des extérieurs?

-Très chères salutations en cette merveilleuse fin d’après-midi, mesdames. Ça va Jenny?

Dit la Serdaigle. Elle fit un clin d’œil à Jenifael. Les cours du matin avaient été affreusement longs et le cours de Potions compliqué. Mais à quoi s’attendre de plus que ce qui leur avait été servi? C’était Potion!!! Jetant alors un regard vers l’inconnue (pardonnez le vulgaire mot pour vous décrire Razz ), Arual hésita avant de dire quoi que ce soit de plus. Peut-être les filles voulaient un peu de « privé », de temps entre eux deux? La Serdaigle, ne sachant pour une fois comment réagir, décida de laisser la parole à son amie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenifael Rubis
Elève Serdaigle 2ème Année
Elève Serdaigle 2ème Année
avatar

Nombre de messages : 24
Age : 33
Emploi IG : Québec!
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: Table des Serdaigles   Lun 16 Avr - 11:40

HJ : Désolée pour l'attente et pour la longueur... J'avais autre chose en tête mais au moins le topic est débloqué. Rolling Eyes

_______________________


Jenifael attendait toujours la réponse de sa soeur lorsque son amie Arual vint la saluer, un sourire éclairant son visage aux traits délicats. La jeune fillle lui rendit son sourire, ravie. Elle adorait Arual, et chaque fois qu’elle la rencontrait, que ce soit dans un cours ou dans un simple couloir, elle ne pouvait s’empêcher de remarquer à quel point elle était heureuse de la connaître. Une bouffée de fierté et de joie lui monta à la tête, mais elle tenta de n’en rien laisser paraître. Elle ne voulait pas particulièrement que les gens pensent qu’elle était une maniaque! Se reprenant, elle répondit, du tac au tac :

- Salut Arual! Ça va bien et toi? Tu te joins à nous?

La fillette jeta un regard en biais à sa sœur pour s’assurer qu’elle n’y voyait aucun inconvéniant, mais cette dernière avait toujours la tête baissée.

*Est-ce moi, ou si elle est encore plus rouge qu’il y a un moment?*

Scrutant attentivement les traits de sa jeune sœur, Jenny tenta de déchiffrer son expression, mais rien n’y fit. Sakura gardait obstinnément le menton baissé vers le sol. Elle semblait d’ailleurs souhaiter de toutes ses forces être capable de s’y enfoncer afin d’éviter les nombreux regards posés sur elle. Étrange... Sa sœur était timide, bien sur, mais jamais Jenny ne l’avait vu agir ainsi. Habituellement, elle avait tendance à dissimuler sa gène en tournant la chose au ridicule ou en changeant de sujet. Mais apparemment, ce n’était pas sur le point d’arriver aujourd’hui!

*Mais qu’a-t-il bien put se produire pour qu’elle agisse ainsi?*

Incapable de détacher les yeux de sa sœur, Jenny tentait par tout les moyens d’imaginer la cause de cet incident. S’était-il passé quelque chose pendant l’un de ses cours? Avait-elle trébuché devant tout le monde? Les autres s’étaient-ils moqués d’elle? L’avaient-ils ridiculisée? À cette pensée, la Serdaigle sentit la colère monter en elle. Jamais elle ne laisserait quiconque faire du mal à sa petite sœur! Jamais! Elle ne le permettrait pas! Elle tenta quand même de se calmer. Il était parfaitement inutile de s’emporter pour quelque chose qui n’était pas certain du tout. C’était une simple supposition, et elle n’en aurait le cœur net que lorsque Sakura s’ouvrirait à elle. Étant plutôt renfermée, cette dernière risquait de tout garder pour elle, comme d’habitude.

Décidée à en avoir le cœur net, Jenny se promit que dès les présentations finies, elle tenterait de faire parler sa sœur. Ce n’était pas bon de tout garder pour soi, elle le savait d’expérience, et elle ne tenait pas à ce que Sakura se fasse du mal en agissant ainsi. Sa décision prise, elle chassa ses sombres pensées *pour l’instant* et se tourna à nouveau vers Arual. Cette dernière semblait hésiter, comme si elle n’osait pas les interrompres. Étrange... Mais au fond, l’était-ce vraiment? Arual pouvait être très avenante, mais elle avait aussi ses moments de timidité. De plus, elle ne connaissait pas la fillette qui leur faisait face. Elles avaient beau êtres sœurs, Jenny et Sakura ne se ressemblaient pas du tout, alors il était presque impossible pour les gens qui ne les connaissaient pas de le deviner simplement en les regardant. La Serdaigle décida donc d’éclaircir la situation pour son amie, bien que cette dernière ne lui avait pas encore répondu au sujet de son invitation à se joindre à elles. Cette précision pourrait sans doute influencer le choix de réponse de l’étudiante.


- Arual, je te présente ma sœur, Sakura. Elle est en première année. Sakura, je te présente Arual Haven, elle est en deuxième avec moi.

Décidant qu’elle en avait assez dit, Jenifael posa son regard sur ses deux compagnes et attendit la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creative-arts.fr/index.php
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Table des Serdaigles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Table des Serdaigles
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Table des Serdaigles
» les debut de ma table de jeu .
» Projet table de jeu
» Les bonnes manières de table
» Table pour Mordheim en projet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fortuna Major :: Intérieur de Poudlard :: Rez-de-Chaussée :: La Grande Salle-
Sauter vers: