AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sakura Lee Rubis [Serdaigle]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sakura Lee Rubis
Elève Serdaigle 1ère Année
Elève Serdaigle 1ère Année
avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 26/02/2007

MessageSujet: Sakura Lee Rubis [Serdaigle]   Mar 6 Mar - 8:33

HJ: Bonne lecture tout le monde! Embarassed Twisted Evil

Une autre journée dans la vie de la jeune Sakura débutait en ce matin chaud et ensoleillé de juin. La nuit émouvante qu’elle venait de passer avait été peuplée de cauchemards tous plus affreux les uns que les autres. Chassant les dernières images qui persistaient à s’afficher dans son esprit, elle se leva et se dirigea vers son bureau. La fillette de 11 ans devait se préparer pour l’école. Son père allait entrer dans sa chambre d’ici quelques minutes pour vérifier si elle était debout. D’ici là, elle devait faire en sorte qu’elle soit prête pour la journée. C’était impensable de faire attendre son père, alors elle fit de son mieux pour se préparer rapidement. Pendant qu’elle peignait ses longs cheveux plus blonds que châtains, ses pensées retournèrent sur l’un des cauchemards qui avait hanté sa nuit. Jenifael, sa sœur, lui manquait énormément, et cela malgré toutes les malentendus qui les avaient toujours opposées. L’an dernier, son père leurs avait annoncé que Jenny devait changer d’école car les matières qu’elle voulait étudier n’étaient pas enseignées à leur école actuelle. Tout les cauchemards étaient reliés au départ de sa chère sœur.

*À quelle école étudiait-elle? Pourquoi dois-je attendre à l’été pour la voir? Elle me déteste tellement d’être la préférée de Père! Toutes ces questions sans réponses!*

À ce moment là, Dylan, son frère, entra dans sa chambre pour lui annoncer que le déjeuner était servit. Elle chassa ses sombres pensées et termina de se préparer en vitesse. Une fois prête, elle prit son sac à main et ses livres scolaires et descendit le long escalier au bout du couloir. Elle trouvait étrange que ce soit son frère et non son père qui soit venue lui demander de descendre. Lorsqu’elle passa devant l’office de son père, elle entendit une partie de la conversation téléphonique de ce dernier. Quelque chose n’allait pas. Il parlait très fort, et sa voix était nerveuse, saccadée, comme s'il était en colère. Sakura ralentit le pas. La porte étant légèrement entrouverte, la jeune fille s’approcha pour tendre une oreille. Elle entendit :

- … encore, je ne supporterai pas d’en perdre une autre! Ce sont mes filles, je devrais avoir mon mot à dire, non?! Il n’est pas question que je perde ma petite Sakura aussi!

Il y eut un court silence, et la suite glaça le sang de la fillette.

- Et quoi donc?! Maintenant je n’ai pas le choix? C’est entièrement la faute de leur mère et de ses ridicules pouvoirs! Je ne l’accepterai jamais!

Sakura entendit le bruit sourd du téléphone qui fut reposé sur son socle avec violence! Son père poussa un long soupir, et elle l’entendit faire quelques pas dans son bureau. Elle prit alors la direction de la cuisine en vitesse, afin d’éviter d’être surprise à écouter aux portes. Au même moment, Dylan entra dans la cuisine. En posant ses grands yeux noirs sur son frère, Sakura ne put s’empêcher d’être triste à l’idée qu’elle n’était pas très proche de lui. Elle avait toujours envié sa sœur Jenny, car cette dernière partageait un lien particulier avec leur frère. Ils s’entendaient très bien, et Sakura, face à cette situation, se sentait un peu mise à l’écart. Elle adorait son frère, lui vouant secrètement une admiration sans bornes. Mais pourquoi ne le remarquait-il pas? Étais-ce, encore une fois, à cause du fait qu’elle était considéré comme la fille à papa?

*Ce n’est quand même pas de ma faute! Je n’ai pas choisi qu’il me préfère à eux! Je ferais n’importe quoi pour leur faire comprendre cela! Mais comment?*

Découragée de porter un blâme aussi injuste, elle baissa les yeux en silence. Le doute qui envahissait son esprit depuis qu’elle avait entendu la conversation de son père était insuportable, et elle regrettait énormément de n’avoir personne à qui en parler. Personne n’était là pour la consoler, ou la rassurer quand elle en avait le plus besoin. C’était ainsi depuis la mort de leur mère, deux ans plus tôt. À cette pensée, une larme coula sur sa joue, mais elle l’essuya d’un geste rageur. Maintenant n’était pas le moment pour s’appitoyer sur son sort! Il était interdit de mentionner leur mère à la maison. Leur père allait entrer dans la pièce d’une minute à l’autre, alors elle devait absolument se resaisir. Il ne devait pas non plus deviner qu’elle avait surpris sa conversation téléphonique! Elle déjeuna en vitesse, toujours sans adresser la parole à son frère. Qu’aurait-elle pu lui dire, de toute façon?

Avant même d’avoir trouvé une réponse à cette triste question, son père pénétra dans la cuisine. Sakura l’observa du coin de l’œil, mais il ne prononça pas un mot. Il ne lui adressa même pas un regard, ce qu’elle trouva étrange, car c’était tout à fait contraire à son habitude. Par contre, quelques minutes plus tard, il s’était remis à agir normallement. Avant qu’elle n’ait le temps de s’interroger plus avant sur ce changement de comportement, Dylan annonça que l’autobus arriverait dans un instant. Elle prit sonc son sac et ses livres, et se dirigea vers la porte d’entrée, son père sur les talons. L’embrassant sur la joue, il lui souhaita une bonne journée, tout en l’encourageant pour ses examens d’aujourd’hui. En effet, c’était sa dernière journée d’école, et il lui restait deux seulement examens à passer.

Une fois assise sur son banc, à l’arrière de l’autobus, Sakura eut tout son temps pour réfléchir aux événements pour le moins étranges qui avaient eut lieu ce matin. Pourquoi son père avait-il agit ainsi? La conversation qu’il avait eut au téléphone semblait importante, et elle l’avait mis en colère. Alors pourquoi ne lui en avait-il pas parlé? Elle l’avait entendu prononcer son nom, alors elle était concernée… Son père n’avait pas l’habitude de lui cacher des choses, alors son comportement était encore plus étrange. Sachant qu’elle ne trouverait pas de réponse à ces questions pour le moment, elle les chassa de sa tête. Ses deux derniers examens de l’année avaient lieu aujourd’hui, et elle devaient à tout prix préserver sa concentration si elle voulait graduer.

La journée se déroula sans encombres. Sakura était persuadée qu’elle allait avoir de bonnes notes dans ses examens. Elle était intelligente et logique, alors elle avait toujours été une bonne étudiante, trouvant même parfois que la matière apprise à l’école était trop simple. Elle était triste à l’idée qu’elle devrait attendre deux mois entiers avant d’apprendre quelque chose de nouveau. Refusant de se laisser aller à ce sentiment qui ne lui faisait aucun bien, elle se rassura en se disant qu’elle n’allait pas passer l’été à poirotter. Elle plongerait son nez dans ses bouquins, et trouverait de quoi étancher sa soif d’apprendre. Son seul regret était qu’elle n’avait toujours pas réussit à se faire une bonne amie. Bien sur, elle avait quelques camarades d’école, mais elle n’avait jamais pu s’en faire des vrais amis, des personnes à qui elle aurait pu se confier, sur qui elle aurait pu compter. Sa tendance à toujours vouloir plaire à ceux de son âge n’avait rien fait pour améliorer cette situation. De plus, elle parlait toujours trop rapidement lorsqu’elle était nerveuse.

Étant de nature peu extravertie, les gens avaient tendance à la trouver froide et distante, alors il s’éloignaient d’elle sans chercher à mieux la connaître. La jeune fille était très protectrice de ses sentiments, alors elle pouvait même devenir arrogante quand il s’agissait de les protéger. Étant un peu impulsive, elle avait tendance à sauter trop rapidement aux conclusions et cela lui apportait souvent des problèmes avec son entourage. Toutefois, elle était parfaitement capable d’admettre ses tords, et n’hésitait pas à s’excuser si c’était nécéssaire. Elle n’était pas rancunière non plus, donc elle n’en voulait jamais longtemps à une personne. Sa franchise, sa patience et sa curiosité avaient toujours facilité ses relations avec les professeurs, mais pas avec les jeunes de son âge. Sakura était quelqu’un d’assez courageuse. Elle adorait les sports, car ils réussissaient toujours à lui changer les idées. De plus, ils lui évitaient de se retrouver seule pendant les pauses et les heures de diner à l’école, puisqu’elle pratiquait majoritairement des sports d’équipe.

La jeune fille sortit brusquement de sa rêverie lorsque le chauffeur de l’autobus lui indiqua d’une voix impatiente qu’elle était arrivée chez elle. Elle prit donc son sac en vitesse et sortit de l’autobus. En passant la porte, elle remarqua immédiatement les deux valises posées sur le sol. Très inquiète, elle prit la direction du bureau de son père. Son cœur battait la chamade dans sa poitrine. À qui appartenaient ces valises? Son père avait-il décidé de la laisser partir, comme l’indiquait la conversation qu’elle avait surprise ce matin là? Allait-il la mettre dehors, comme une simple malpropre? Ce n’était pas son style, mais pourtant… Rien dans son attitude d’aujourd’hui ne lui ressemblait. Arrivée près de la porte de l’office, Sakura entendit des murmures précipités, mais elle n’arriva pas à comprendre ce qui se disait dans la pièce. Elle fut boulversée de reconnaître la voix de sa sœur qui se mêlait à celle de son père.

*Devrais-je frapper? Ou bien si je retourne à ma chambre comme si de rien était? Comment Jenny réagira-t-elle en me voyant? Cette année passée loin de moi aura-t-elle changé notre relation? Me détestera-t-elle toujours autant?*

La jeune fille savait pertinemment que son père détestait être dérangé lorsqu’il convoquait quelqu’un dans son bureau, alors elle fit demi-tour et se dirigea vers sa chambre. Elle était heureuse que sa sœur soit de retour, mais aussi très inquiète quant au déroulement de la soirée qui s’annonçait. Décidant sur le coup de ne pas se laisser emporter par ses inquiétudes, elle choisi d’ouvrir un livre et de s’y plonger en attendant l’heure du souper. Une heure plus tard, elle descendit pour manger, mais elle fut surprise de voir que sa sœur n'était pas présente à table. Lorsqu’elle s’en informa à son père, il lui dit que le voyage de sa sœur avait été long et qu’elle avait autre chose à faire. Son ton était brusque, sans réplique, alors Sakura plongea le nez dans son assiète et ne prononça plus un mot du repas. Lorsque celui-ci prit fin, son père lui dit d’aller se reposer, prétextant qu’elle avait eut une dure journée et qu’elle avait besoin d’une bonne nuit de sommeil. Sentant que celui-ci était d’humeur sombre, elle suivit ses instructions et prit la direction de sa chambre sans rechigner.

Le lendemain matin, Sakura fut surprise de réaliser qu’elle n’avait pas fait un seul cauchemard de la nuit. Jenifael était de retour, alors il était sans doute normal que son subconscient soit appaisé. Elle se leva, s’étira pendant un instant, et se dirigea vers la salle de bain. En se préparant, elle se mit à penser aux différences entre sa sœur et elle. Jenny avait les cheveux presque noirs. Ils étaient très longs et doux, mais aussi très plats, sans une seule ondulation. De son côté, Sakura était blonde comme les blés. Ses cheveux devaient êtres de la même longueur, mais ils semblaient plus courts car ils étaient légèrement ondulés. Ils lui arrivaient environ au milieu du dos, alors que ceux de sa sœur atteignaient presque ses fesses. Cette dernière avait les yeux d’un vert émeraude éclatant, alors que les siens étaient d’un brun très foncé, presque noir comme la nuit. Au fond, la fillette avaient la couleur des cheveux de sa mère, mais la couleur des yeux de son père, alors que c’était l’inverse pour Jenny.

Sakura avait les yeux en forme d’amande, bordés de longs cils noirs qui accentuaient la profondeur de son regard perçant. Ses sourcils étaient fins et bien dessinés. Ses lèvres d’un beige rosé étaient pleines, mais légèrement inclinées vers le bas. Sa peau était légèrement plus bronzée que la moyenne des gens de race blanche, tout le contraire de sa sœur qui était d’une blancheur presque fantomatique. Revenant au présent, Sakura retourna dans sa chambre après s’être brossée les dents. Ouvrant sa grande armoire en merisier, elle choisit ses vêtements pour la journée. La jeune fille aimait beaucoup porter des jupes. D’ailleurs, la majorité de sa garde-robe en était consistée. Elle en avait des courtes, des longues, des bleues, des roses, des blanches, des droites, des ondulées, des fripées, de toutes les sortes au fond! Elle possédait aussi quelques paires de pantalons, qu’elle réservait majoritairement pour les journées froides d’hiver. L’été, elle adorait porter de simples camisoles aux couleurs aussi variées que celles de l’arc en ciel. Elle raffolait aussi, pour les temps plus froids, des chandails à capuchons et des vestes chaudes mais confortables.

Quelques minutes plus tard, Sakura entendit des pas dans le couloir. Elle prêta l’oreille, et fut surprise d’entendre quelqu’un cogner à sa porte. Se ressaisissant, elle s’y dirigea et l’ouvrit. Sa sœur se tenait sur le seuil. Un silence pesant s’installa, et il s'écoula quelques minutes avant qu’elle ne décide de le briser.

- Jenny? Qu’est-ce qu’il y a?

- Salut Sakura… J’ai quelque chose d’important à te dire. Ça ne sera pas facile à assimiler pour toi, mais je ne peux pas te laisser dans l’ignorance. Je t’en prie, laisse-moi au moins la chance de te parler, sans chamailles. Tu m’as vraiment manquée, tu sais…

En ce moment précis, Sakura ne sut pas quoi penser. C’est avec un air de confusion qu’elle ouvrit la porte plus grand pour laisser sa sœur entrer. Apparemment, la conversation à venir serait longue…


Dernière édition par le Mar 6 Mar - 8:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sakura Lee Rubis
Elève Serdaigle 1ère Année
Elève Serdaigle 1ère Année
avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 26/02/2007

MessageSujet: Sakura Lee Rubis   Mar 6 Mar - 8:45

Deux mois plus tard

*Vite! Vite! Jenny m’attend, il faut que je me dépêche!*

Sakura sortit de sa chambre dès qu’elle vit la voiture de son père s’éloigner dans la rue devant chez-elle. Elle descendit les escaliers quatre à quatre et courut rejoindre sa sœur dans la cuisine. Une fois dans la pièce, leurs regards si différents se croisèrent et elles échangèrent un sourire complice.

- Il est partit…

Les deux filles sortirent de la pièce en silence. Dylan était sortit, ce jour-là, alors elles avaient le champs libre pour mener leur plan à excécution. Tout en se dirigeant vers le bureau de son père avec sa sœur, Sakura repensa aux deux mois qui s’étaient écoulés depuis qu’elle avait surpris la conversation téléphonique de son père. Beaucoup de chose avaent changé, depuis ce fameux jour… Ce soir-là, elle avait eu une longue et pénible conversation avec sa sœur. Cette dernière lui avait raconté l’histoire de leur mère, qui avait de merveilleux pouvoirs magiques. Elle lui avait aussi parlé de la réaction négative de leur père face à cette nouvelle, et de son refus catégorique de l’accepter. Ensuite était venue la découverte du monde magique. Ça avait été tout un choc! À tel point qu’elle avait refusé d’en entendre plus et qu’elle avait jeté Jenny en dehors de sa chambre. Sa confusion était telle qu’elle en avait rêvé pendant des jours, incapable de comprendre et d’accepter les changements qui boulversaient sa vie.

Malgré tout, elle avait tout de même respecté la volonté de sa sœur en ne mentionnant rien de tout cela à son père. De toute façon, même si elle l’avait voulu, elle ne savait vraiment pas comment elle aurait pu aborder un tel sujet avec lui. Au fur et à mesure que le temps passait, sa sœur avait continué de tenter de la convaincre qu’elle disait la vérité. Elle lui avait parlé de Poudlard, l’école de magie où elle avait étudié tout au long de la dernière année scolaire. Fascinée et émerveillée par ce monde qui s’offrait à elle, Sakura désirait plus que tout croire aux belles paroles de sa sœur. C’était d’autant plus difficile, puisqu’elle était quelqu’un de très sceptique, qui avait l’habitude de croire seulement ce qu’elle voyait de ses propres yeux. Il lui fallait des preuves!

Malheureusement, elle n’en avait reçu aucune. Jenifael lui avait expliqué qu’étant une sorcière de premier cycle, il lui était interdit de pratiquer la magie en dehors de l’enceinte de Poudlard, sous peine d’être expulsée, ou pire encore. Elle espérait de tout cœur que sa sœur n’avait pas passé son été à lui mentir. La fillette était ravie de la nouvelle relation qui se développait entre sa sœur et elle au fil du temps. Les deux jeunes filles se chamaillaient de moins en moins souvent, se découvrant beaucoup plus de points en commun qu’elles n’auraient pu l’imaginer auparavent. Elles s’entendaient sur beaucoup de choses, partageaient beaucoup de centres d’intérêts, et Sakura réalisait de plus en plus à quel point ce genre de relation lui avait manqué. C’était un sentiment incroyable, et elle ne désirait pour rien au monde le voir disparaître.

Jenny prétendait depuis le début de l’été que Sakura possédait des pouvoirs magiques, tout comme elle et leur mère. Elle disait que Dumbledore, le directeur de l’école de Poudlard, lui avait envoyé une lettre l’informant de son inscription à son école, et lui fournissant également la liste des fournitures scolaires dont elle aurait besoin. Leur père avait refusé de la laisser aller à Poudlard, et c’est pourquoi Jenny était chargée de lui avouer la vérité. Elle lui avait promis de le lui prouver. C’était d’ailleurs le but de leur mission de la journée. Elles devaient à tout prix récupérer cette lettre! Malheureusement, elle se trouvait probablement dans le bureau de leur père, et c’était interdit d’y entrer sans sa permission. De plus, il verrouillait toujours la porte à clé. Mais Sakura avait plus d’un tour dans son sac, et elle était déterminée à découvrir enfin la vérité. Il ne leur restait plus qu’à espérer que leur père n’avait pas détruit la fameuse lettre!

Arrivée devant la porte de l’office, Sakura sortit 2 aiguilles de sa poche et crocheta la serrure. Lorsqu’elle réussit enfin à déverrouiller la porte, elle adressa un sourire remplit de fierté à sa sœur et l'ouvrit. Jenifael précéda sa sœur dans la pièce, et chacune de leur côté, elle se mirent à la recherche d’une enveloppe en parchemin parcourue d’une fine écriture à l’encre verte. Au moment ou la fillette découvrait l’objet de son désir au fond d’un tiroir, elle se figea en entendant le bruit de la voiture de leur père qui entrait dans la cour. Les deux filles se précipitèrent hors de la pièce, prenant bien soin de verrouiller la porte à nouveau. L’aînée prit la direction de la cuisine, alors que Sakura monta les escaliers en vitesse pour aller s’enfermer dans sa chambre.

Livrée à elle-même, la jeune fille hésita. Devait-elle ouvrir la lettre? Voulait-elle l’ouvrir? Serait-elle heureusement surprise, ou cruellement déçue? Prenant son courage à deux mains, la fillette déchira précautionneusement un côté de l’enveloppe, et en sortit un autre parchemin. Hésitante, elle poussa un long soupir. Ses yeux noirs se posèrent ensuite sur la fine écriture.

Citation :
COLLEGE POUDLARD, ECOLE DE SORCELLERIE

Directeur : Albus Dumbledore
Commandeur du Grand-Ordre de Merlin, Docteur ès Sorcellerie, Enchanteur-en-chef, Manitou suprême de la Confédération internationale des Mages et Sorciers

Chère Ms. Rubis,

Nous avons le plaisir de vous informer que vous bénéficiez d'ores et déjà d'une inscription au collège Poudlard. Vous trouverez ci-joint la liste des ouvrages et équipements nécessaires au bon déroulement de votre scolarité. La rentrée étant fixée au 1er septembre, nous attendons votre hibou le 31 juillet au plus tard. Veuillez croire, cher Ms. Rubis, en l'expression de nos sentiments distingués.

Minerva McGonagall
Directrice-adjointe

Sur la deuxième feuille de parchemin, on pouvait lire :

Citation :
Liste des fournitures nécessaires :

# Vêtements:
* Uniforme
* Trois robes de travail (noires), modèle normal
* Un chapeau pointu (noir)
* Une paire de gants protecteurs (en cuir de dragon ou autre matière semblable)
* Une cape d'hiver (noire avec attaches d'argent)

# Livres et manuels:
* Le Livre des sorts et enchantements (niveau 1), de Miranda Fauconnette (cours d'Enchantements)
* Histoire de la magie, de Bathilda Tourdesac
* Manuel de métamorphose à l'usage des débutants, de Emeric G. Changé (cours de Métamorphose)
* Mille herbes et champignons magiques, de Phyllida Augirolle
* Potions magiques, de Arsenius Beaulitron
* Vie et habitat des animaux fantastiques, de Norbert Dragonneau
* Forces obscures: comment s'en protéger, de Quentin Jentremble

# Fournitures:
* 1 baguette magique
* 1 chaudron (modèle standard en étain, taille 2)
* 1 boîte de fioles en verre ou cristal
* 1 téléscope
* 1 balance en cuivre

# Animal domestique:
Les élèves peuvent emporter un hibou OU un chat OU un crapaud.
Sakura était figée de stupeur. C’était donc vrai! Tout au long de l’été, elle avait espéré recevoir la confirmation des dires de sa sœur, et voilà qu’elle l’avait sous la main. Elle était toujours immobile lorsque Jenifael entra dans sa chambre, plusieurs minutes plus tard. Les deux sœurs se regardèrent dans les yeux pendant un long moment, Puis, Sakuka brisa le silence :

- Donc, tout est vrai!?

Une foule de questions envahissaient son esprit. Mais avant qu’elle ne puisse en formuler une seule, sa sœur lui dit :

- Et oui, c’est réel. Je crois que la prochaine chose à faire serait d’aller chercher tes fournitures scolaires. Il ne reste qu’un jour avant la rentrée, et nous devons faire vite!

Sakura hocha la tête en silence. Sa sœur sortit et elle se prépara pour se rendre à Londres. Elle n’avait aucune idée à quel endroit elle pourrait trouver des choses aussi étranges qu’un chaudron ou une baguette magique, mais elle décida de se fier à Jenny. Après tout, n’avait-elle pas eu la preuve aujourd’hui que sa sœur ne lui mentait pas? Une fois prête, elle descendit les escaliers et sortit en douce de la maison. Comme convenu, sa sœur l’attendait un coin de rue plus loin. Une heure plus tard, elles se tenaient devant le Chaudron baveur. Elles y entrèrent et en ressortirent presque aussitôt, de l’autre côté. Surprise de se retrouver dans une minuscule cour arrière, Sakura interrogea sa sœur du regard, mais celle-ci lui répondit par un simple sourire. Elle tapotta quelques briques avec sa baguette magique (ses yeux s’agrandirent d’étonnement à cette vision), et un portail s’ouvrir par magie.

*Mon premier pas dans le monde de la magie!*

L’après-midi était déjà bien avancé lorsque les deux jeunes filles sortirent de l’autobus qui les ramenaient à la maison. Sakura entra dans la maison quelques minute avant sa soeur. Leur père attendait dans l’entrée, un air mécontent sur son visage. Il convoqua Sakura dans son office d’une voix impatiente. […à voir dans mon premier rp…]

Le lendemain matin, la jeune fille était en train de préparer sa dernière valise lorsque que Jenifael entra dans sa chambre pour lui annoncer de faire vite, l'autobus allait arriver dans moins de dix minutes. Elle sortit de la maison avec sa sœur et elles marchèrent sur le trottoir jusqu’à l’arrêt. Elles ne parlèrent pas beaucoup, chacune étant absorbée par ses propres pensées. Sakura était encore sous le choc, et elle ne réalisait pas encore pleinement qu’elle allait étudier dans une école de magie. La veille, ne supportant pas d’être aussi ignorante au sujet du monde dans lequel elle allait vivre pour les mois à venir, elle avait ouvert certains des livres qu’elle avait acheté sur le chemin de traverse et les avait feuilletés avec avidité. Ce qu’elle avait découvert l’avait fascinée, et elle avait vraiment hâte d’arriver dans le train pour poursuivre sa lecture. Jenny lui avait promis de s’asseoir dans le même compartiment qu’elle, et cela l’avait rassurée. Ainsi, elle pouvait repousser légèrement le moment ou elle se retrouverait seule devant un monde inconnu.

Arrivée à la gare de King’s Cross, Sakura suivit son aînée, ravie de découvrir le passage secret qui menait au quai 9¾. Ses yeux pétillèrent d’admiration devant le magnifique train rouge et noir qui les mèneraient à Poudlard. Le voyage fut long, mais très confortable. Au début, la jeune fille était trop passionnée par le décor qui défilait à travers la vitre pour penser à ouvrir ses bouquins, mais son désir d’apprendre repris bien vite le dessus. Elle ouvrit donc un livre de sortilèges et enchantements et se plongea dedans pendant la majeure partie du trajet. Sa sœur et elle échangeaient parfois des commentaires au sujet de leur lecture, et Sakura se sentit bien pour la première fois depuis de longs mois. Bientôt, Jenny lui annonça qu’il était temps de se changer, et un sentiment de fierté emplit la jeune fille lorsqu’elle enfila pour la première fois son uniforme de Poudlard.

*Maman serait fière de moi, si elle me voyait aujourd’hui…*

En voyant le château pour la première fois,, au loin, Sakura fut époustoufflée par sa beauté. En effet, l’impression de magie et de chaleur qui s’en dégageait la rassura immédiatement. Elle s’y sentirait bien, c’était certain. Elle sortit du train avec sa sœur, mais fut très vite séparée d’elle, car les premières années devaient suivre la traditionelle traversée du lac. Heureusement, il faisait relativement beau ce soir-là, alors les élèves n’eurent pas à subir la fureur des éléments. Elle fit ses premiers pas dans l’imposant château le sourire aux lèvres. Elle était nerveuse, bien sur, mais son bonheur de se retrouver ici surpassait de loin sa timidité. On leur fit monter un large escalier, puis ont leurs expliqua rapidement quelques règles de base, avant de les faire pénétrer dans la grande salle. C’était là que devait avoir lieu la célèbre cérémonie de la répartition.

Sa nervosité était à son comble. Sakura pouvait sentir la tension partout autour d’elle, et en elle. C’était très impressionnant de s’apercevoir qu’elle était le point de mire d’une centaine de personnes! Malgré tout, ça ne réussissait pas à ternir sa joie d’être ici. Elle traversa la pièce avec tous les autres jeunes de son âge, et ils s’arrêtèrent finalement devant la table des professeurs. Jenny lui avait parlé du Choixpeau Magique, mais Sakura avait encore de la difficulté à croire qu’un simple chapeau pouvait décider la moindre chose. Mais elle se rappela soudain à quel endroit elle était, et un sourire s’étira à nouveau sur ses lèvres. Ici, tout était possible! Quelques instants plus tard, on appela son nom, alors elle monta sur la petite scène et se dirigea vers le tabouret. Elle prit le vieux Choixpeau délabré dans ses mains tremblantes, s’assit sur le banc et le posa sur sa tête. Elle désirait ardemment être répartie à Serdaigle, comme sa sœur. Gryffondor l’intéressait aussi, mais moins. Elle chercha sa sœur du regard, désirant plus que tout trouver un peu de réconfort en ce moment critique qui déciderait de son avenir.

HJ: Verdict final, 4 348 mots. J'espère que vous avez aimé!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Choixpeau Magique

avatar

Nombre de messages : 62
Emploi IG : 363 jours par an : je prend la poussière sur une étagère
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: Sakura Lee Rubis [Serdaigle]   Mer 7 Mar - 1:35

Hum et bien bonjour miss !
Une jeune demoiselle astucieuse et à l’esprit rationaliste à ce que je vois, dans la droite ligne de St Thomas ! C’est très bien d’aimer apprendre, sans être moralisateur, la plupart voudrait tout savoir sans effort, je vois que tu n’es pas de ceux là et ça me donne une bonne indication sur ta future maison .
Eh puis il y a les liens du sang, ce sont des liens très forts mademoiselle….
Je crois vraiment qu’il y a un espèce de tarif de groupe familial par Maison…J’ai envisagé cette théorie il y a quelques deux cents ans et à chaque fois que des sorciers de même famille arrivent à moi j’en ai la plupart du temps confirmation.
Ça me fait penser…Avec toi qui refoules tes sentiments en masse et cette autre jeune fille d’il y a cinq minutes qui était un vrai baromètre à impression, une véritable éponge à émotion je t’assure ! A vous deux j’ai ma moyenne huhuhu…
Mmm, oui bon mon verdict, c’est tout de même pour ça que tu es là ! Rolling Eyes
C’est un immense plaisir pour moi que de vous réunir à :


SERDAIGLE !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sakura Lee Rubis [Serdaigle]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sakura Lee Rubis [Serdaigle]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MATCH #1 SERDAIGLE vs POUFSOUFFLE
» MATCH #3 - POUFSOUFFLE vs SERDAIGLE
» Rubis, caniche naine abricot, 10 ans -cani seniors
» Les préfets de Serdaigle
» MATCH #5 SERDAIGLE VS SERPENTARD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fortuna Major :: Acceuil & Présentation :: Présentations Acceptées-
Sauter vers: