AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Merry Christmas [Libre ^^]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emrys Mortsonge
Aventurier


Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Merry Christmas [Libre ^^]   Lun 5 Fév - 22:19

La neige tombait à gros flocons légers , facilement emportés par la brise légère mais néanmoins emporté mordante de ce 24 décembre . Alors qu’un des flocon mousseux s’écrasait contre ses bottes chauffantes Emrys vérifiez une fois de plus l’heure à sa montre à gousset : 22H37 .

-C’est bon Syn , il ne va plus tarder .

A coté de lui sa sœur , sa plus jeune sœur mais aussi sa préférée attendait cachée derrière un épais buisson alourdit de neige blanche et sans défaut . Quelques cristaux de glace scintillaient comme des étoiles tombées des cieux à la réverbération des lampadaires et des décorations de noël dans le parc enneigé de Greenwich . Au loin le jeune homme percevait les accords d’une fanfare et de quelques chorales festives . Emrys imagina des petits gnomes faisant du porte à porte avec des bonnets rouges et des costumes verts , leur partition dans les mains et qui dénaturaient l’esprit de noël dans un but lucratif déguisé en sérénade porteuse d’espoir . Il n’y avait qu’en Angleterre que l’on trouvait encore ce genre de curiosité de distraction "gratuite" qui n'oubiait pourtant pas la petite corbeille en osier pour la quête .

Pour soustraire leur ami de Lyonesse , si prompt à la dépression, au cafard de noël et des fêtes en solitaire ils avaient décidé de lui organisé une petite surprise impromptue à la veille du 25 décembre . Val aurait sûrement trouvé d’autre personne avec qui passer la fin de la soirée mais il avait néanmoins accepté leur rendez vous nocturne près du petit kiosque bleu du parc . En vérité Emrys n’était pas ici seulement en tant qu’accompagnateur de sa sœur . Il préférait finir la soirée avec un ami aussi spécial soit-il qu’à reprendre une cinquième fois de la dinde en portant un toast à l’esprit de Noël . Santa Claus ne passerait pas pour lui cette année s’il se fiait au regard que son père lui avait lancé lorsqu’il avait initié un début de tire à la sarbacane avec les plus jeunes envoyant des nuées de petites boules colorées dans toutes les pièces du château .

Ophedius Mortsonge avait surtout tiqué lorsque son seul et unique fils lui prouva pour l’éternité plus un qu’il ne serait jamais rien d’autre qu’un joyeux bouffon , un zigouigoui folâtre sur son testament . Une petite boule colorée lancée à vitesse de cognard lui avait percuté l’œil gauche lui faisant faire un pas en arrière…et en arrière se trouvait le gigantesque sapin de noël surchargé de guirlandes de perle et de froufrou en tout genre . Certain particulièrement cher comme les fameuses boules lumineuse musicales en cristal qui s’étaient agitées follement sur leur branche de pin lorsqu’il disparu à la renverse dans les branchages ne laissant que ses pieds dépassés . Son père c’était alors précipité….Pas pour le relever mais pour lui demander expressément s’il avait l’intention de démolir tout le château pierre par pierre avec ses idioties de gamin en bas âge . Juste avant de se recevoir une petite boule verte sur le coin du nez…C’était sa mère….L’instant d’après la sarbacane était dans les mains de son père et il poursuivait sa femme à travers toutes le pièces remplies des membres de leur famille , espérant sans doute lui renvoyer son projectile à la figure . Vraiment trop injuste…Et question « éducation par l’exemple » son père repasserait…Emrys se massa l’œil gauche en souvenir et il tourna distraitement la tête pour voir Valen arrivé de l’autre coté du sentier…


-Syn ! Syn ! Caches toi ailleurs il n’arrive pas par le bon sens ! 20 mètres !

Emrys commença à ratisser discrètement le buisson derrière lui et à prendre de la neige dans ses mains gantées de laine rouge imperméable et chauffante tant qu’à faire . Il ne sentit même pas la froideur de sa boule de neige dans sa paume qu’il cachait derrière son dos .

-10 mètres…Feu !

Et Emrys lança son projectile en prenant Valen pour cible . Qui a dit puéril ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Absynthe Mortsonge
Elève Serpentard 2ème Année
Elève Serpentard 2ème Année


Nombre de messages : 133
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: Merry Christmas [Libre ^^]   Mer 7 Fév - 15:26

Comme un enfant dans son bain qui joue avec les bulles de savon , Absynthe s’amusait avec les flocons qui tombaient du ciel en zigzaguant mollement . La jeune demoiselle ne s’ennuyait que rarement en vérité , bien qu’elle prétendit souvent le contraire juste par amour de l’insatisfaction , car son naturel joueur de chaton lui sauvait bien des fois son humeur . Après avoir tenté de passer entre eux pendant au moins un bon quart d’heure elle était à présent tapie derrière un épais buisson congelé aux trous colmatés avec de l’épaisse neige brillante et s’activait à recueillir de légers flocons sur le bout de ses doigts gantés de velours noir à la tiédeur magique réconfortante . Alors qu’un petit toupillon vint se poser sur son auriculaire tendu son frère lui signala que le grand moment de la rencontre approchait . Sa chapka couleur de nuit bien enfoncée sur le crâne la petite fille tourna vers lui un visage d’officier qui se prépare au combat . Son stock de boule de neige était fin prêt ! Elle avait passée un petit bout de temps à les faire à la main ! Son monsieur de Lyonesse méritait bien cela…

Emrys et elle devaient être rentrés pour les minuits pour le summum du réveillon familiale , chose qu’Absynthe n’aurait manqué pour rien au monde sur cette terre sauf peut-être le secret de l’immortalité , friande qu’elle était de grandes réunions familiales fastueuses et démesurées . Toute une partie de sa famille étant composée de gens du spectacle et autres histrions elle ne s’y ennuyait jamais et son amour des siens s’en trouvait comme renforcé à chaque fois , elle pouvait comme sentir en son cœur un sentiment de dévotion et d’affection parfait et pur qui la gagnait , sensation étrange et un rien nostalgique . La magie de Noël sans doute . Elle était heureuse d’être là avec eux et se sentait proche de chacun d’eux . Et la fillette comptait bien ramener Valen à cette joyeuse communion familiale , petit cousin de germain et grand oncle confondus .

La Serpentard se mit à construire une mini licorne des neiges de ses graciles doigts habiles , fredonnant un petit air de Noël qu’entonnait pour la seconde fois une chorale lointaine . L’histoire d’un renne au nez rouge , histoire tout à fait puéril au demeurant et dégoulinante de niaiserie , mais c’était Noël alors elle ferait une exception et sa voix de cristal se ferait entendre pour célébrer des billevesées pareilles . Alors qu’elle attaquait le refrain avec plus d’entrain , la voix de son frère s’éleva à nouveau dans l’air frais du soir , voix qui la fit légèrement sursauter par son ton précipité . Saisit par un sentiment équivalent à la panique , le cœur battant à l’idée que leur plan merveilleux puisse être éventé , la petite fille dérapa légèrement sur la neige épaisse , ses bottines de salons cirées n’étant pas vraiment indiquées pour le terrain , cependant elle réussit à faire le tour du buisson à croupeton sans se lever mais sans ses précieuses boules de neiges aussi . Assise à même la neige elle commença à en re-confectionner d’autres attentive au signal de son frère , prête à faire feu à tout instant . Le manteau blanc qui recouvrait le parc n’était rien d’autre pour elle que de la poudreuse esthétique car ses vêtements étaient protégés contre le froid et l’humidité , seul son visage aux pommettes et aux nez rosis souffrait de la morsure du vent . Son épais manteaux noir maintenait au chaud la petite frileuse qu’elle était et Syn eut une pensé compatissante pour tous ses pauvres petits oiseaux sans écharpes et sans feu de cheminée , livrée à eux même dans le blizzard de l’hiver…


Citation :
-10 mètres…Feu !

Et Absynthe bondit de derrière sa cachette comme un diable hors de sa boîte , élançant le bras pour catapulter son projectile le plus fort et le mieux qu’elle put en direction de Valen . Or elle n’était pas très forte , mais dès qu’il s’agissait de s’amuser elle était la première et trouvait toujours assez de tonus pour ça , au moins assez pour compenser son manque de puissance dans ses tirs .

-Joyeux Noël Valen !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sincityrpg.power-heberg.com/index.php
Valen de Lyonesse
Esthète cynique
Esthète cynique


Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: Merry Christmas [Libre ^^]   Sam 10 Fév - 19:31

Noël . Période honnie de l’année où tout le monde se sent obligé d’être heureux, en paix avec le monde…et est aussi tenu de débourser des sommes folles en cadeaux et idioties du même genre :"Le plaisir de faire plaisir !" disent-ils touts ces commerçants rapaces . Et pourquoi serait-il heureux , lui ? Parce que c’était marqué dans le calendrier qu’à cette personne de l’année , la vie chantait, tout le monde devrait être gaie et musicale ? Ridicule, il n’allait pas se laisser dicter sa conduite et ses émotions par un bout de papier cartonné et par des institutions aveugles qui , si elles voulaient qu’il aille mieux , n’avaient qu’à lui offrir quelques Gallions . Tant que ce problème ne serait pas régler il continuerait à détester Noël et à faire grise mine , allure maussade qui décourageait tout ces gnomes bariolés aux dents manquantes à force de se goinfrer de sucrerie , de lui demander une petite pièce pour une chanson , récital atroce, ou pour des marrons chauds qui lui brûleraient et le palais et la langue à coup sûr . Il n’envoyait pas d’argent à ses propres parents alors il n’allait certainement pas engraisser des inconnus vénaux .

Et pourtant Valen trouvait toujours le moyen de se faire inviter quelque part , en quelque place luxueuse et cossue comme si sa morosité élégante en faisait une attraction annuelle : Par exemple il venait de passer sa journée dans son théâtre , avait manqué de se faire arracher un pied par cette damnée manticore qui n’avait toujours pas digérée le fait d’être moins rusée et vicieuse qu’il ne l’était . Depuis cet incident avec Emrys et leur Colosse anonyme elle cherchait à l’abattre par tous les moyens . Peut-être visait-elle sa place ? O_O
En soirée il s’était vu inviter sur le tard à une petite sauterie de riches organisée par la duchesse de truc-ville qu’il ne connaissait pas , mais qui le connaissait lui . Étrange il était pourtant sûr de fuir tout les septuagénaires riches ou pas…Après quelques regrettables incidents avec de vieilles peaux peinturlurées il avait résolu de…Hem , c’était noël alors pas de mauvais souvenir plus abominables que le reste . Enfin pour reprendre à cette sauterie Valen avait fait de son mieux pour sourire et être agréable mais il avait été bien heureux de recevoir une autre invitation par hiboux postale . Ainsi donc Absynthe et son frère se réveillaient enfin et se rappelaient à quel point il était important pour eux .S’échapper de ce salon avec un prétexte en béton , revoir ces chères têtes brunes qu’il avait éduqué avait été la deuxième bonne nouvelle de la journée...Enfin , éduqué , seulement Absynthe vu le peu de différence d’âge qu’il entretenait avec Emrys . Tout le monde l’avait pris pour un noble sentimentaliste dans cette petite fête et c’était toujours cela de pris car il ne manquerait pas d’avoir un brusque et autre besoin d’argent au train où allait les choses . On ne se méfie pas des idiots au grand cœur .

Pour le moment le jeune lord traversait le parc de long en large, plutôt en diagonale, marchant là où personne n’avait marché dans la neige pure . Simplement parce que les chemins étaient barrés par des fanfares, des dizaines de Père Noël avec leur petite armée de lutin grippe-sous . Le paysage glissait sur lui sans le toucher d’une quelconque façon : il faisait froid c’était tout et les vêtements thermostat de Valen ne changeaient presque rien à ce constat . Leur magie devaient être épuisée . A travers les flocons paresseux il s’arrêta néanmoins pour s’intéresser aux stalactites de glaces translucides qui pendaient aux branches des arbres illuminés des couleurs clignotantes des guirlandes de Noël . Il avait toujours aimé ces piques de glace sans comprendre pourquoi . Peut-être parce qu’ils représentaient inconsciemment la fatalité prête à s’abattre sur la tête du promeneur flânant….

Apercevant ses deux connaissances à quelques mètres , il allait s’avancer quand Absynthe fit quelque chose d’étrange , en tout cas bien plus qu’à l’accoutumé . La petite fille se précipita derrière un buisson comme si sa vie en dépendait . Une envie pressante peut-être ? La puce à l’oreille Val se remit pourtant en marche , la neige crissant sous chacun de ses pas innocents quand…

Citation :
-(…)Feu !
*Où ça ?*

PLOTCH

Sans qu’il ait pu faire quoique ce soit Emrys lui décocha un bolide neigeux avec un lancer digne d’un lanceur de souaffle .La tête dans la neige Valen sentit la morsure du froid sur son visage à la peau si délicate et de la neige froide pénétra son col .
Citation :
-Joyeux Noël Valen !!
Mut par l’instinct il se baissa souplement…pour se recevoir une autre boule de neige sur le coté droit du visage . Il aurait du penser qu’Absynthe était plus petite et moins adroite que son frère . Il eut honte d’avoir en fait intercepter son projectile en pensant l’éviter adroitement….

Le dandy retira la neige de son visage d’un revers de main rageur et foudroya du regard ces deux olibrius sûrement affectés par la même tare génétique .


-Mais vous avez quel âge ?! Quand on est mature et responsable on lance ça !

Tout en parlant Valen s’était penché jusqu’au sol et avait rassemblé une masse énorme de poudreuse qu’il tenait à deux mains . Il se précipita vers les deux Mortsonge pour leur lancer en pleine face avant que toute la neige quitte ses mains et file entre ses doigts . Il n’aurait alors plus eut l’air très fin à lancer du vent…C’était amusant en fin de compte . Un ricanement à la limite du sadisme ponctua son attaque . Rire qui lui fit honte de lui surtout parce qu’il avait été spontané . Il haïssait le naturel .

_________________
Boys and girls of every age
Wouldn't you like to see something strange?
Pingoo le MaGniFique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emrys Mortsonge
Aventurier


Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Re: Merry Christmas [Libre ^^]   Jeu 15 Fév - 0:19

Hj : Je vais mettre mes dialogue en gras aussi ça me fait bizarre d’être le seul à pas le faire XD

Si sa boule de neige fila droit au but Emrys ne donnait pas cher de la réussite de celle de sa sœur . Et pourtant…

-Mouhahaha ! Bien joué Valen ! ( rire bourrin s’il en fut… Razz )

Avoir la tête pleine de neige ne dispensait pas de faire des choses totalement idiotes dont l’issue comique n’était du qu’au hasard qui , comme Emrys le savait pour l’avoir appris à ses dépends , faisait souvent bien mal les choses lorsque l’on était la cible . Sa sœur montrait une fois de plus une chance inconcevable et le jeune homme aurait bien put douter qu’ils n’appartenaient finalement pas à la même famille tant la chance de sa soeurette était outrageante . D’un tir minable c’était devenue une belle réussite . Mais Valen n’avait pas dit son dernier mot et il préparait déjà sa revanche que le fils Mortsonge imaginait dès lors neigeuse et monstrueuse à souhait . A la manière d’un de ces engins moldus , qui l’avait une fois mis en fuite dans une forêt du Canada où il avait du courir à corps perdu avec un troupeau de rennes , le dandy commença à ratisser la neige dans un but explicite pour n’importe qui .

-Absynthe envoies des provisions ! Il contre-attaque !

Trop tard ! Dans un rire démentiel à faire fuir les vieillardes et à rapatrier tout les petits enfants chez eux sans demander de sucrerie , Valen leur balançait au visage une vague de neige lâche et sans forme qui lui tomba dessus comme une pluie un peu trop compacte . Le pire serait sûrement pour Absynthe qui était encore une raz bitume…Clignant des yeux le jeune homme chassa rapidement la neige de son visage et en projeta sur Valen avec son pied . Toutefois il se demandait…

*Comment a t-il put mettre autant de neige dans ses paluches l’oiseau rare ?*

Les branches des arbres sans feuilles s’agitaient doucement dans la bise venue du Nord qui soufflait sur Londres , entraînant comme une poussière de neige avec elle . Bientôt le grand blizzard et Emrys se vit soudain affublé d’un passe montagne luttant pour avancer dans un froid de fin du monde . Vision qui le fit bien rire . Les descendants de sa mère avait ceci pour eux : ils s’amusaient d’un rien pour le pire et le meilleur . Le vent détourna les chants de Noël au loin et les trois sorciers furent plonger dans un silence seulement percé par la plainte du mistral . Emrys s’esclaffa à nouveau et ne réfléchit même pas à faire partager la cause de son hilarité . On est jamais trop avare lorsqu’il s’agit de faire partager les bonnes choses dans la famille . Twisted Evil

-Valen Valen ! Courrez vous cacher les gnomes du Père Noël vous attaquent ! Ils vont vous encercler et vous tendre une vicieuse embuscade pour vous délestez de votre bourse pleine de Gallion ! Écoutez , dit-il une main derrière l’oreille et un doigt sur les lèvres , on ne les entends plus c’est mauvais signe pour vous !

Riant de sa propre blague le jeune homme se tapa sur une cuisse avant de ramener à lui sa longue redingote noire qui s’éparpillait dans le vent un peu comme des ailes de chauve-souris . Par ce temps là il se demandait comment des gens pouvaient croire à l’esprit bienveillant de Noël et plus encore : pourquoi n’avait-il pas pris de bonnet ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Absynthe Mortsonge
Elève Serpentard 2ème Année
Elève Serpentard 2ème Année


Nombre de messages : 133
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: Merry Christmas [Libre ^^]   Sam 17 Fév - 15:43

HJ : Ne cèdes pas à la pression sociale implicite XD Comme disait Moscovici :"il n’y a rien de mal à être un déviant , il est tragique de le rester" Razz

Absynthe explosa littéralement de rire et applaudit la performance de Valen , ses mains se heurtant l’une l’autre en petits clappements précipités et étouffés du fait de la laine douce et épaisse de ses gants . Jamais la petite fille n’avait espéré une réussite aussi total , ni autant de "coopération" de la part de son ex-précepteur qui au cours de toutes ces années d’enseignements n’avait été que bien peu souvent dans son sens . Et la Serpentard était formelle sur ce sujet : il devait penser exactement les mêmes choses mais préférait dire l’inverse dans le seul but de ne pas tomber d’accord avec l’opinion de la fillette . Elle le savait , elle avait et faisait encore pareil . Ils étaient tellement semblables par certains points…

Pourtant elle ne fut pas capable d’anticiper la réaction de Valen qui fonça droit sur eux avec un tas de neige dans les mains qu’Absynthe déduit pour elle et son cher frère . Elle aurait plutôt vu monsieur de Lyonesse s’épousseter et partir grand prince par là ou il était venu en lançant quelques vertes répliques , mais jamais , ô grand jamais elle ne l’aurait imaginé courir vers eux pour participer à leur bataille . Déjà en agitation du fait de se voir foncer dessus , son frère en rajouta une couche par son exhortation et Syn , affolée , dérapa en reculant sans quitter Valen des yeux , pour finalement se retrouver coucher dans le buisson ainsi que sur un sofa . Se tortillant pour s’extraire comme une tortue sur le dos la jeune fille eut juste le temps de rouler sur le coté afin d’éviter le gros de l’avalanche que le dandy précipitait sur eux avec un rire digne d’une Baba Yaga masculinisée . Elle se réceptionna un genoux à terre de l’autre coté du buisson et alors que des petits particules de neiges s’écrasait dans son dos protégé par un long manteau elle refit surface quelques boules de neiges sur un bras et un missile près à être lancé dans l’autre . Elle lança son projectile sans vraiment viser , juste par réflexe de défense et posa ses munitions sur le buisson pour que son frère puisse se servir .


-Mitrailles le ! , s’écria-t-elle alors qu’elle plongeait à nouveau derrière l’arbuste blanc et rigidifié afin de remonter ce qu’ils leur restaient de stock pour combattre Valen .

Un souffle de vent plus fort passa et Absynthe se surpris à claquer des dents en sentant l’air passer sous son manteau et sa robe pour lui mordre les jambes , pourtant protégées par des collants bariolés . La brise gémissante apporta avec elle le silence pour mieux faire entendre sa plainte et n’était les couleurs vives et clignotantes des décorations moldues Syn aurait trouvé l’endroit sinistre , d’un autre monde vide et dépeuplé même si des silhouettes de promeneurs se détachaient sur l’horizon boisé . C’était sans compter sur Emrys dont la voix joyeuse domina la lamentation du vent qui allait en décroissant et la Vipère se joignit à son grand frère pour poursuivre la plaisanterie qu’elle trouvait somme toute très bonne . Hey même famille même sens de l’humour il fallait croire . Toute d’éclat de rire immodérés , elle lança une autre boule de neige , tellement mal qu’elle atterrit sur une des guirlande "électrique" qui grilla à son contact en produisant des étincelles et un bruit sec , plutôt que toucher Valen . L’enfant sursauta avec un petit cri aigue de demoiselle , avant d’éclater de rire et de se taper elle aussi sur la cuisse courbée en deux sans même se rendre compte qu’elle reproduisait quasiment l’attitude de son frère .


-Hii !….Ce sont eux ! Hihihihi ! Vite monsieur ! Nous allons couvrir votre retraite ! Ils veulent vous faire griller comme une grosse dinde de Noël !

Alors qu’une autre bourrasque soufflait soudain la petite donzelle sentit l’air lui manquer à force de rire , mais le vent froid lui coupait tout aussi bien la respiration . Révisant ses capacités de tire à la baisse , elle s’empara de deux autres boules de neiges et se rapprocha en trottinant de Valen qui était à contre vent mais croyant en sa bonne étoile Syn lui lança tout de même une boule de neige….qui refit marche arrière pour s’écraser sur son visage à elle . Cette fois morte de rire sous son masque glacial la petite sorcière retenta sa chance en se dégageant les yeux d’un revers de manche chauffante . Mais son tire fila joyeusement à coté de l’épaule de Valen pour partir en droite ligne et à une vitesse folle sur un groupe de moldu en promenade . Soutenue par la puissance du blizzard qui soufflait depuis quelques temps déjà , sa boule de neige était un vrai cognard poursuivant sa victime . Hésitante entre le rire et le « oh mince » Absynthe joignit ses mains emmitouflées surs ses lèvres gercées avant de les agiter en panique lorsque sa boule de neige toucha son but et que des cris indignés retentir . Elle fit alors ce que les Serpentard faisaient de mieux : fuir leurs responsabilités ( me rappelle quelqu’un ça Wink ) . La Vipère détalla comme un renard des neiges , rejoignit un sentier verglacé , dérapa en catastrophe avec ses bottines à talon pour rejoindre l’autre coté du chemin direction un petit kiosque bleu où elle pourrait se cacher…et rire tout son soul à l’abris des récriminations .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sincityrpg.power-heberg.com/index.php
Valen de Lyonesse
Esthète cynique
Esthète cynique


Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: Merry Christmas [Libre ^^]   Mer 21 Fév - 0:39

La nuit étincelait de lumières artificielles et Valen était tellement à ce qu’il faisait qu’il ne se rendait pas compte à quel point son comportement lui serait apparu comme ridicule s’il avait pu s’observer . Le ridicule avait-il seulement un effet sur lui ? Un effet oui , le ridicule des autres l’amusait très certainement . Quant à lui…Le monde n’était-il pas absurde et risible lui-même ? Et il l’avait contaminé . Son envoie de poudreuse était plutôt réussi pour un premier essai même s’il n’eut pas tellement le temps de récidiver et de se perfectionner . Les deux Mortsonge avaient déjà tout planifié et avaient une science de l’absurde et des jeux inutiles encore bien plus développée que lui . Qui était tout seul . Son autre boule passa entre le frère et la sœur qui remontait leur stock de derrière un buisson traître . L’arbuste avait en un certain sens sauvé la jeune fille du gros de son attaque même s’il avait d’abord semblé être dans son camp à lui . Revoir Absynthe sur le dos , encastrée dans un buisson serait un de ses plus beaux souvenirs qu’il prendrait plaisir à re-évoquer lors des froides soirées de solitude et de déprime . Un souvenir à Patronus…

Le sorcier esquiva une autre boule de neige de sa charmante protégée en se tournant à demi de coté , un bras levé comme une danseuse de flamenco…Ou un toréador au prise avec une génisse cornues . Oh il en avait mâté d’autres des bêtes sauvages , et des plus retors . Et l’avantage de le surprise était passé maintenant , Val avait toutes ses chances de triompher avec son intelligence méticuleuse .


-Vous ne m’aurez jamais , vous n’êtes pas assez de vous deux !

*Mais c’est absurde .*

Oui , il le sentait , tout son être le sentait , mais il n’y pouvait rien . Une étrange fatalité faisait de lui son jouet insensé et le poussait à agir ainsi . Un petit goût de déjà vu ? Sûrement . Et ce vent de l’absurdité était-il celui qui soufflait par cette nuit de Décembre ? Etait ce lui qui vaporisait les primes de la folie , balayait les esprits sur des courants de divagation pure ? Il fallait le croire avec ces deux fous en face de sa personne ,sensée par contraste, avec les deux olibrius en plein délire . Il y voyait également une satire sur sa prétendue ( avérée ^^ ) pingrerie plus ou miens bien tournée . Jusqu’à ce qu’Absynthe évoque le comparatif de la dinde . Grosse d’adjectif .

-Mais vraiment…! Vos esprits sont déments ! , lança-t-il dans le vent ses cheveux blonds voltigeant au gré des changements directionnels , Nord / Nord-Est .

Il était partagé entre trois bonnes émotions contradictoires . L’amusement , l’atermoiement et la frivole puérilité qu’il ressentait étrangement . De ses tirs maladroits la petite jeune fille avait commencé à dégommer toutes les décorations moldues et ce n’était pas Valen qui l’aurait retenu . Seulement elle risquait de mettre le feu quelques part à griller les lampes aussi innocemment et allègrement . Les étincelles des fusibles éparpillées par les bourrasques contraires allèrent se dissoudre un peu plus loin comme des petites lucioles incandescentes . Les moldus réalisaient des choses bien fragiles et bien dangereuses , comment avaient-ils put vivre aussi longtemps avec toutes leurs créations à risque ? Des gens comme Emrys et Absynthe se seraient déjà estropiés depuis bien longtemps s’ils étaient nés chez ces inférieurs . Et lui ? Il se serait suicidé devant une existence aussi terne . Du reste , les moldus avaient une espérance de vie ridiculement courte : pas de que quoi souffrir élégamment . Comment pourrait-il traîner son tourment sur des décennies laborieuses ?

En tout cas il savait comment profiter de "l’auto boule-de-neigisation" de sa pupille qui ramena un sourire cynique sur son visage . Deuxième souvenir à Patronus . Alors que son tir et celui de la jeune Sang Pur s’entrecroisait dans l’espace il y eut comme un ralentissement du temps , le projectile de la jeune fille le frôla pour filer un peu plus loin et finalement s’écraser . Sur quelqu’un de par les protestations et l’air affolé d’Absynthe . Il rit de son expression entredeux et se retourna vers la cible dans l’idée qu’il allait rire encore un peu plus…La cible…Ses yeux se firent des billes .


-Em…Em…Emrys ! C’est…C’est…!

Le Géant , le Colosse , l’Hercule , la proie à l’immense carrure de sa chère manticore . Ici dans ce parc . En famille . Et de la neige plein la barbe qui lui faisait comme de l’écume aux babines . La jeune lord se retourna vers la sœur d’Emrys en se mordant les lèvres , le visage d’une pâleur en accord avec la clarté de la neige . Disparue . Il chercha frénétiquement des yeux l’endroit où s’était glissé cette Vipère , assuré qu’il devait être fort sûr et il la vit entrain de fendre la neige de l’autre coté d’un chemin et déjà à bonne distance , petite silhouette qui se découpait sur les ténèbres de la nuit étoilée . Elle courrait vers une structure chichement illuminée , esseulée , et Valen décida de lui emboîter le pas , traçant son propre chemin à toute allure avant d’être lui aussi repéré , espérant que les chutes de neige accélérées couvrirait sa fuite . Et le pire ? Sa fuite était totalement insensée . Absurde .

_________________
Boys and girls of every age
Wouldn't you like to see something strange?
Pingoo le MaGniFique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emrys Mortsonge
Aventurier


Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Re: Merry Christmas [Libre ^^]   Lun 26 Fév - 2:42

Emrys s’essaya au slallomage entre les tirs qui fusaient de partout entre Absynthe et Valen , sa soeurinette ayant d’ailleurs une fâcheuse tendance à viser n’importe comment et à se prendre elle-même pour cible . Comme elle le lui avait commandé, il mitraillait, seulement il essayait de ne pas se retrouver contre le vent afin de ne pas reproduire les "malheurs de Syn et du revers de la boule blanche" . Moins prolixe qu’Absynthe , il n’en restait pas moins que ses lancés étaient tout de même plus précis , enfin il n’avait pas le tic nerveux qui poussait la jeune fille à les enchaîner par groupe de deux bombardant à tout va et dans toute les directions . Son expérience de joueur de Quidditch lui servait finalement à quelque chose même si cette chose était totalement superflue à la vie en société , l’art d’envoyer une boule de neige à son prochain n’étant pas encore reconnu d’utilité publique , même par les soirées hiverneuses du 24 décembre . Et au vu des dégâts qu’une boule de neige mal lancée pouvait causer il jugeait cela d’une injustice flagrante pour un domaine de ses capacités ! Dans un crépitement vif digne d’un mini feu d’artifice une guirlande chatoyante perdit quelques lumignons heurtés par un projectile glacé de sa petite sœur , rentrée dans la divagation de son grand frère et la prolongeant au-delà de ses espérances en rajoutant des grandes bouffées de pantalonnade délirante.

*Brave petite folle.*

Il se sentait moins incompris dans ces moments là mine de rien. Au moins quelqu’un en ce monde ne le regarderait pas avec les yeux de l’anormalité . Home sweet Home , la famille avait du bon somme toute. Paradoxalement c’était à cause de sa famille qu’il n’était pas toujours très net parfois…Génétiquement il y avait quelque chose qui l’empêchait de rester dans les normes , à commencer par le manque de motivation pathologique pour s’y essayer . Et il en allait de même pour sa plus jeune sœur ainsi que pour toute une partie de sa famille bien nombreuse . En fait tout ce que le monde contenait d’artistes déviants et de forcenés inspirés devait forcément avoir un lien quelconque avec le côté maternelle . Des gens à coté de la réalité , des gens qui étaient capable de participer à une bataille de boule de neige avec autant de "sérieux" et d’émotion qu’une guerre de tranchée .

Le vent qui souffla lui enleva le sourire idiot qu’il affichait depuis un moment de déconnexion totale avec le monde réel alors qu’un flocon moutonneux lui entrait dans le nez par la narine droite. Sensation de fraîcheur garantie , le jeune homme fut trop occupé à loucher sur son nez pour apercevoir et éviter la grosse boule de neige pourtant évidente qui lui fonçait dessus et le heurta en plein milieu du front . Parbleu ce vieux Valen s’améliorait de secondes en secondes et il avait un lancer fichtrement redoutable !Ou plus de chance que lui…Ce qui était tout à fait probable . Reculant un peu sous le choc Emrys faillit se retrouver assit sur le même buisson qui avait déstabilisé Absynthe tantôt et qui risquait de ne pas résister à une nouvelle surcharge soudaine et assez conséquente , le fils Mortsonge ayant sur lui tout un tas d‘écharpe et trois épaisseur de vêtement . Il se rétablit assez facilement mais sans classe aucune avec des grands mouvements de bras et le rire revanchard en prime « Dans tes dents Valen ! » . Encore dans le jeu il se saisit de sa propre boule de neige qu’avait remonter sa sœur et qui trônait sur le buisson-présentoir , énorme , bien ronde et lisse , un plaisir pour la paume et une puissance de lancé optimal . Emrys tira, catogan au vent , droit devant lui là où aurait du se trouver Valen…Mais il s’était légèrement décalé pour regarder quelque chose et sa boule fila vers cette chose en même temps que les petits pas pressés et la silhouette de sa soeurette prenaient la poudre d’escampette.


*Mais où elle va mon pt‘it bouchon de champagne ?*

L’esprit habitué aux embrouilles d’Emrys fit rapidement le tour et le lien entre cette grosse voix tonitruante qui jaspinait et le départ précipité de sa sœur qui exécutait en ce moment même un dérapage contrôlé sur un chemin verglacé. Son frère allait lui crier de revenir , que ce n’était pas grave, que de toute façon elle avait déjà fait bien pire et que lui aussi venait de catapulter une boule de neige sur ce pauvre type, mais que de toute façon on était Noël alors tout le monde était heureux et tolérant…Mais la voix de Valen s’éleva , portée jusqu’aux oreilles du jeune sorcier par un vent sifflant désagréablement pour de désagréables nouvelles ?
Citation :
-Em…Em…Emrys ! C’est…C’est…!
-Vous pouvez le faire Vale…, commença-t-il à le taquiner avant de s’interrompre les yeux tout aussi rond que ceux de son compagnon .

-Non…LUI !?

-AAAArgeu ! , cria une voix de Walkyrie dans la brise .

Et sa moitié. Sa moitié qu’il venait de viser sans le savoir .

Le frère d’Absynthe croisa le regard de Valen en panique , et à la peau encore plus pâle que de coutume , limite fantomatique . Emrys eut peur que son ami se trouve mal sur le coup et qu’il ne doive l’abandonner à la mort dans le blizzard hurlant . Mais le dandy commença à courir et le jeune homme en fit autant pour parfaire à l’imitation sociale . Sa cape se gonfla derrière lui à un autre coup de vent alors qu’il glissait sur une pente neigeuse , se mettant rapidement hors de vu du couple mugissant sa colère et son indignation . Pourvu que le Géant et sa Géante ne suivent pas leur trace dans la neige tout serait parfait et en toute impunité . Il ne pouvait même pas dénoncer sa sœur , vu qu’il avait tiré lui aussi . Sur cette pensée tout sauf de loyauté fraternelle le sorcier dérapa sur le chemin que venait pourtant de passer Valen en mode "pieds légers" ,surpris de sentir du verglas au lieu de la poudreuse .

*Fallait que ce soit pour moi encore !*

-Et m…Aïe !

Après avoir patiné des pieds dangereusement penché vers l’avant Emrys se décida finalement vers l’arrière et s’écroula sur son postérieur d’aristocrate , glissant toujours sur la glace en un mouvement concentrique qui le rapprocha du bord du chemin . Le bon bord heureusement…Grimaçant plus de honte que de douleur ,il se releva péniblement bien heureux qu’il n’y ait personne pour avoir été témoin de sa chute , rajusta son écharpe pendouillante et recommença à courir vers le kiosque bleu solitaire où venait de disparaître la silhouette pomponnée de l’Esthète cynique (Wink) . Il couru à l’ombre de quelques arbres sans feuille et sans décoration autre que le givre de l’hiver avant de gravir les marches neigeuses du bâtiment, prenant bien garde à poser ses pieds dans les empreintes déjà laissées par ses prédécesseurs . De légères lumières jaunes clignotaient au dehors du kiosque mais l’intérieur était sombre .Bien que le vent y souffla , la neige ne passait pas . Le peu de décoration était sans doute dut à un manque de moyen de la mairie de Londres qui préférait décorer à outrance les grands axes de promenade comme des casinos pleine air hantés par ces gnomes et leurs Pères Noël.

Emrys s’avança à grand pas vers sa sœur et lui fila une calotte derrière sa petite tête chapeautée partant d’un bon rire familier , chaque expirations envoyant de fugaces nuages de buée dans l’air toujours plus frais.


-T’en tiens une de ces marlouserie par exemple !

Absynthe était à sa façon une véritable fouteuse de mouise comme ils les aimait et il n’aurait pu avoir une meilleur sœur que cette petite Vipère . Il n’avait pas fait sa scolarité à Poudlard pour sa part , mais si tout ceux des « Serpentard » était comme elle personne ne devait s’ennuyer à Poudlard ! Loin d'être fâché il trouvait au contraire cet évènement prodigieux. La boule de neige du destin décochée par Syn venait de leur faire retrouver la trace de leurs ancien gus en détresse...Et ils avaient tous fuit dans le vent glacial de l'hiver comme des collégiens...

-Retomber sur lui... , lâcha t-il méditatif .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Absynthe Mortsonge
Elève Serpentard 2ème Année
Elève Serpentard 2ème Année


Nombre de messages : 133
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: Merry Christmas [Libre ^^]   Sam 3 Mar - 18:20

Absynthe franchit en bondissant les quelques marches qui menaient en haut du kiosque bleu au mépris de s’étaler pitoyablement avec les quelques plaques de verglas visibles sous le feutré de la neige que ses bottines émoussa pour la première fois depuis que les flocons avaient commencé à tomber. Personne d’autre n’avait eut l’idée de marcher jusqu’à ce coin reculé et peu éclairé du parc, de ce fait elle était relativement tranquille quant à la probabilité qu’on la retrouve ici. Assez tranquille pour commencer à glousser dans l’ombre nocturne bien que l’image colossale de cet homme pris pour cible n’avait en fin de compte rien de réjouissant. Il aurait put la broyer sans un effort et c’était sans aucun doute ce qui l’avait fait décamper si vite sans essai d’embobinage de la part de la Vipère. On était jamais trop prudent, son père le lui avait assez répété et de nature, ses petites saute d’humeur misent de côté , la jeune Mortsonge était une demoiselle réfléchie. Mais elle réfléchissait extrêmement vite comme elle venait de le prouver.

Alors que la fillette allait s’appuyer au muret opposé à l’entrée du kiosque histoire de pouvoir au mieux juger des arrivées et de recommencer à courir dans le cas où l’Indésirable se présenterait, des pas étouffés se firent entendre en écho sous la structure, juste dans son dos. Mais il lui semblèrent bien trop légers pour qu’ils pussent appartenir à quelqu’un d’aussi massif que l’homme auquel elle venait d’envoyer sa boule de neige par inadvertance. En fait celui qui pénétrait à son tour sous le bâtiment chichement décoré n’était autre que sa cible première, son monsieur de Lyonesse et Absynthe fut plus que mortellement tentée de ratisser les rebords du kiosque pour réunir un peu de neige dans ses mains et lui expédier la boule de neige punitive qu’il avait éviter par un coup de chance. Elle se retint cependant, une incertitude subsistait et ses rires moururent doucement lorsqu’elle se posa LA question.


-Emrys vous suit je suppose ? , demanda-t-elle tout de même à son ancien précepteur, un infime tremolo dans sa voix encore hantée par le rire.

Eh oui ce n’était pas le tout mais elle avait laissé son frère derrière elle. Même s’il s’agissait d’un grand garçon, il n’était rien à coté de ce géant. Normalement c’était Emrys qui avait la charge de sa sœur et non l’inverse, mais Syn sentait confusément pour connaître son frère que dans ce cas l’âge n’était pas une donné suffisante pour parler de responsabilité et autre chose du même genre. Là encore la voix de son père réprimandant son frère résonna dans sa tête. Normalement ça la faisait rire car son père menait un combat perdu d’avance pour faire entendre raison à Emrys, qui se fichait royalement de tout ça…Mais là elle s’imagina un instant les rôles inversés, le ton intransigeant et paternaliste de son père s’élevant pour elle « Absynthe tu sais très bien à quel point ton frère est un être immature ! Comment as-tu pu l’entraîner dans une aventure pareille ! Tu étais en charge de veiller sur lui , tu sais très bien qu‘il ne peut pas le faire lui-même ! ». Scène hypothétique et parodique qui ne surviendrait jamais et qui la fit légèrement sourire. Son père ne lui tenait que bien rarement ce genre de sermon moralisateur. D’une part il n’était pas souvent là et d’autre part elle se montrait trop souvent à son meilleur jour en sa présence pour qu’il est quoi que ce soit à redire sur sa chère et douce petite.

Un courant d’air venteux passa dans le pavillon ouvert et la Serpentard y vit comme un signe du destin qui lui disait que son cher frère volait vers ce havre retranché du monde. Et en effet le profil de son grand frère monta bientôt les marches d’une façon telle qui donna à penser à Syn qu’elle ne se souvenait pas l’avoir vu aussi précautionneux un jour. C’est pourquoi elle fut légèrement surprise, une fois qu’il eut posé un pied sur le bois gelé, de le voir brusquement s’avancer droit sur elle dans les clignotages lumineux des guirlandes au dehors, silhouette noire dont elle ne présageait que trop bien le geste futur. La Serpentard rentra sa tête dans ses épaules….et reçu sa "correction" . Petite tape derrière la tête qui ne lui fit pas grand mal et dont elle était habituée. C’était même un geste d’affection de la même signification joyeuse que les paroles chaleureuses de son frère et Absynthe put en rire avec lui pas du tout vexée. Oho, il en faudrait bien plus de la part d’Emrys pour que le crampon qu’elle était relâche l’attachement qu’elle offrait à ceux de sa famille.


-C’est plus que de famille tu dois le savoir, grand frère…, sourit-elle le nez rouge et au vent du Nord. Comme le renne de la chanson idiote de tout à l’heure.

Elle eut un moment de flottement aux derniers mots de son frère, mais son esprit subtil de midinette de salon remit bientôt les morceaux en place.


-Vous le connaî…Oh ! Hi hi hi hi ! Le monde est petit , c’est "magique" ! Hi hi !

Colosse, fuite, souvenir, connaissance : Elle tenait là l’un des plus important…

*Ou devrais je dire imposant ?*

….Personnage de cette histoire de "chasse au manticore " soldée par un fiasco totale et réjouissant, une reconnaissance publique et une pseudo fuite fugitive en dehors du théâtre histoire de se donner l’allure du modeste, allure paradoxalement des plus reluisante. Surtout sur le papier des journaux.

-C’était donc lui la pauvre victime du monstre féroce ? Avant d’attaquer quoi que ce soit sur cette carne elle se serait casser toutes les dents ! Il doit avoir des os gigantesquement dur !, plaisanta-t-elle heureuse d’avoir pu voir même brièvement un protagoniste de cette histoire qu‘elle appréciait.

Il était même étrange de voir cet homme, incarné, en vrai…Bien plus étrange pour elle que la coïncidence qui l’avait fait retomber sur ses deux "sauveteurs". C’est comme si elle avait croisé l’Ankou des contes de son enfance. Son absence de nom en avait fait une sorte de légende. Pour elle il était simplement : Le Géant.


HJ: Je prends le parti qu’aucun des deux n’auraient tut une histoire pareille à Syn ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sincityrpg.power-heberg.com/index.php
Valen de Lyonesse
Esthète cynique
Esthète cynique


Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: Merry Christmas [Libre ^^]   Sam 10 Mar - 1:34

HJ : Comment j’ai pu ne pas penser à donner un aperçu des chorales de gnomes ? XD

A peine le jeune ( et beau Razz ) Valen avait-il posé un pied sur le bois givré de ce kiosque abandonné que la voix d’Absynthe s’éleva du clair obscur tout au fond du bâtiment, à moitié caché par les ombres de la nuit. Le sorcier la regarda un instant se demandant combien de temps il devait la faire mijoter avant de lui répondre par une incertitude . Ce qui déclancherait des orages et des tempêtes bien sûr , mais il n’était pas sûr que la jeune demoiselle méritait de rire après les palpitations qu’elle venait de lui causer. D’ailleurs le dandy peu habitué aux efforts physique pris appuie sur une rambarde glaciale le temps de reprendre son souffle. Par Merlin il avait l’impression d’avoir fait le marathon sorcier qui faisait parcourir à des fous prétendument sportifs tout le tour de l’Ulster ! Et encore ces gens là partaient gambader dans les douceurs du printemps fleuri, sur des sentiers embaumants les effluves fraîches des fleurs et le parfum de la terre après une petite averse rafraîchissante. Sans compter les gazouillis trillant des petits oiseaux en recherche d’amour.

Il se retourna lentement vers elle et s’avança dans la lumière clignotante avec en tête la plus belle des répliques qui donnerait à cracher des flammes à son ancienne pupille, en bref une sentence jouissive, rien que du bonheur sur le bout de la langue…Mais non . Dans son dos il entendit distinctement chaque pas lourd d’Emrys qui apportait la réponse à la question et il n’y avait pas à tergiverser : le frère de la chère petite avait suivit puisqu’il était présent. Valen ravala son ton mielleux et sadique , remballant son air de réjouissance secrète qui déserta son visage comme emporté par le vent qui ne cessait de souffler. Une mèche dans l’œil il soupira sa déconfiture et se rapprocha du duo avant qu’ils ne se lancent dans quelques dialogues en patois locale ou bien quelques rituels familiers et exclusifs qui le mettrait hors jeu d’office. Comment donc ? Lui ne pas vouloir rester en dehors de manifestations d’amitié dégoulinante ? Pour une fois…


*Mettons cela sur le joyeux esprit de Noël et n’y pensons plus.*

Oui il avait du être contaminé sans s’en rendre compte pour envier ainsi leur entente et leur sympathie l’un envers l’autre. Non pas qu’envier ne soit pas sa nature. C’était la nature même de cette envie de complicité qui lui était étrangère.

-Nous ne serions pas "retombés" sur lui si votre sœur ne l’avait pas pris pour cible "comme par magie"

Val lança un regard sévère à la jeune impudente qui voyait tout le coté comique de la chose. Le jeune homme songeait quant à lui que cette fuite éperdue à travers tout un pan du parc de Greenwich était surtout ri-di-cule ! Il n’y avait qu’un seul souvenir agréable liés au couple dantesque qu’ils avaient recroisé : La postérité . Cette gloire éphémère traduite à grand coup d’en tête de journal, de photos en première page et d’articles flatteurs , truffés d’adjectifs apologétiques sur le courage , la bravoure et l’honneur des anciennes familles de sorciers au Sang Pur. Souvenir glorieux et déjà dépassé quelques mois à peine après cet évènement, les gens ne le considéraient déjà plus que comme un simple amuseur de foule. Vraiment déprimant.

-Et il a fallut que vous suiviez son brillant exemple evidemment...

Valen avait pris le soin d’envoyer quelques coupures de journal à la sœur d’Emrys en répondant à ses lettres et en lui racontant par le menu détail l’histoire quasi véridique. L’occasion avait été trop belle, vraiment trop belle, pour qu’il passe ce genre d’aventure sous silence. Et peut-être , s’était-il dit, que cette chère petite si bavarde en ferait profiter son entourage pour répandre comme une traînée de poudre la légende des « grands sorciers à l’âme si noble qu’ils avaient fuit les remerciements et les acclamations d’une foule d’admirateurs, préférant se retirer dans la discrétion la plus totale, refusant les louanges leur acte valeureux suffisant à lui seul. » L’article s’achevait par une belle leçon de morale en les citant à de nombreuses reprises comme exemple. Mon dieu s’ils avaient su…Mais Absynthe savait à la différence du public. Au moins connaissait-elle son frère et même sans vouloir se montrer acide Valen doutait qu’elle ait pu gober à "l’âme noble" de son frère aîné . Et elle le connaissait pour savoir apprécier toute l‘ironie savoureuse de ses mérites usurpés mais lucratifs sur sa noblesse d’âme. Prétentieux lui ? Non voyons il n’avait fait qu’obéir aux souhaits de la chère petite qui avait tenu à être informée de ce qu’il faisait de ses journées…

-En effet, sweet cake, lui répondit-il en s’accordant un sourire pour son babillage allègre de jeune fille qui réussissait presque toujours à le dérider, et tu es encore loin du compte mon trésor . Je me demande encore comment a-t-elle put trouver autant de force et de ténacité pour le charrier à travers tout un réseau de galerie des égouts et encore plus, comment est elle arrivée à l’en faire sortir et rentrer…

-ALVIN !

-????

-Okay !!!



S’orientant dans la direction du cri Val perçu alors les accords d’une musique dans la droite ligne des airs horripilants qui étaient à l’honneur ce soir de Noël. Mais comment dire…Cette mélodie était…PIRE que toutes celles qu’ils avaient jamais put croiser sur sa route. Ce qui la rendait si horrible, elle déjà si ridicule, était les voix de ces "chanteurs" qui s’élevaient en ritournelle criardes dans l’air du soir. Des vrais voix de gnomes qui sortaient de nulle part et qui s’en donnaient à cœur joie sous la direction de leur "chef de chorus" qui commentait leur performance à chaque accalmie guitarrienne qui les faisait taire pour un trop court instant de répit.

-Mes amis, je hais l’Angleterre . , laissa-t-il tomber.

*Et sont-ils que je leur lance leur juste rétribution …?*

Rétribution qui ne serait certainement à base de pièces sonnantes et trébuchantes mais de quelques sorts électriques anti-opportuns qui ne respectaient rien , pas même la dignité de Noël. Pour Valen il s’agissait d’un jour comme les autres peut-être même plus haïssable à cause des bouffons publiques dans ce genre qui hantaient tout les coins perdus des parcs enneigés.

_________________
Boys and girls of every age
Wouldn't you like to see something strange?
Pingoo le MaGniFique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emrys Mortsonge
Aventurier


Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Re: Merry Christmas [Libre ^^]   Ven 16 Mar - 20:08

HJ : Je me disais qu’on est comme même grave en décalé XD On est en Mars et au début d’un topic sur Noël XD

Citation :
-Nous ne serions pas "retombés" sur lui si votre sœur ne l’avait pas pris pour cible "comme par magie". Et il a fallut que vous suiviez son brillant exemple evidemment...


-Rooo allons, cet air pincé vous va bien la plupart du temps, mais sur ce coup là…! Enfin il vous va bien…Je ne vous est jamais vu sans je crois si j’y réfléchis quelques secondes…c’est dur de juger en fait.

Ainsi philosophait le fils Mortsonge presque sérieusement s’il en était encore capable dans ses rares moment de lucidité où il devrait être en pleine possession de la raison. Mais pour parler franchement sa raison avait foutu le camp avec le sens des responsabilités en emportant ce qu’il lui restait de chance il y a bien longtemps. Peut-être même pré-natalement s’il fouillait ses souvenirs à la recherche de jours différents. Soit sa mémoire était plus percée qu’un trou de gruyère poinçonnés à l’excès , soit en regardant les choses en face il se rendait compte que malgré tout son caractère mouvementé sa vie restait toujours au même point loufoque , peu importe son agitation. Même s’il voulait se débattre contre cette excentricité inutile que sa lignée lui imposait, ça ne servirait qu’à décrocher l’épée de Damoclès pour donner des coups dans l’eau en éclaboussant partout. En clair il était un raté du conformisme productif et utile et rien ne changerai jamais rien à cela. Il se serait appelé Valen qu’il aurait sombré dans un quart d’heure de cynisme noir et dépressif en haïssant la terre entière d’un cran plus bas si c’était possible. Non lui préférait se dire que c’était « la faute à pas de chance » selon l’expression consacrée.

Bon, il avait mis Absynthe au parfum de sa petite aventure avec de Lyonesse, effet sonore et illusion en prime. Aventure dans le sens tout platonique du terme , sans omettre aucun détail même le plus ridicule étant donné que dans une partie de la famille la conception de la dignité était légèrement en décalée par rapport au reste du monde. Pas plus loin que Valen, par exemple, qui dans la correspondance avec sa soeurette avait du lui brosser un tout autre portrait de l’histoire.


-On ne le saura sans doute jamais , déclara-t-il toujours aussi philosophe.

Les interrogations de ce bon vieux Valen étaient légitimes en fait et Emrys devait avoué qu’il se demandait encore comment cette chose avait elle pu faire son compte et planifier aussi bien ses projets. Ce qui le consolait de ce manque de réponse était que la créature avait été encore moins chanceuse que lui et rien que pour ça il l’absolvait de presque tous ses coups et toutes ses tentatives de l’ajouter à son menu. Même si ce que leur ami venait de lancer dans la conversation le faisait inopinément réfléchir. Hey , il aimait la vérité sous certaines formes et sans dire qu’il vouait sa vie à trouver des réponses , domaine qu’il laissait à son père si acharné, il se satisfaisait des savoirs plus anciens…et matériels. Dans le genre vielle boîte aborigène de l’an 0 chargée de parchemins en veux tu en voilà.

Mais sur le plan présent, porté par le joyeux et increvable vent d’hiver un petit air s’imposa bientôt au silence du vent soufflant qui les avaient pour un moment isolé du reste du parc. Emrys chercha des yeux aux alentours avec l’air de celui qui se dit "non, c’est possible ?". Un chœur de trois petites voix suraiguës comme si leur propriétaires avaient aspirés de l’hélium donnaient un concerto nocturne sous la direction d’un père noël qui devait avoir été importé de l’Italie. La musique n’était pas spécialement… "lyrique" , mais elle était plutôt un genre de sketch musicale qui fit bien rire le frère d’Absynthe. En fait cette musique avait la propriété des airs entraînants qui s’inscrivent de force dans le cerveau des gens assez inconscient pour les écouter. Et malgré lui Emrys commença à fredonner avant de reprendre les strophes aux deuxièmes couplets contaminé à son insu :


-Want a plane that loops the loop
Me, I want a hulaaaaa hooooop !!!
, chantonna-t-il en imitant les petites voix de gnome spécial Christmas .
Citation :
-Mes amis, je hais l’Angleterre .
-Oh c’est sensé mettre du baume au cœur , allez Valen , le troisième couplet avec moi il ne faut pas le rater comme Alvin ! , le teasa t-il ( franglais powa ! )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Absynthe Mortsonge
Elève Serpentard 2ème Année
Elève Serpentard 2ème Année


Nombre de messages : 133
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: Merry Christmas [Libre ^^]   Ven 23 Mar - 20:24

HJ : Et parti comme on est parti on le finira en août XD Nice musique Val as usually ^^

-Hahaha ! Allez monsieur faites nous un beau sourire sincère qu’on puisse faire une comparaison ! J’ai bien dit "sincère"…Pensez à combien vous m’aimez et à toutes ces années de bonheur que je vous ai apportées et que je continurai à vous offrir pendant longtemps encore.

Oh elle l’avait déjà vu sourire, mais jamais de plaisir , ou plutôt jamais d’un plaisir très franc. Il était ainsi et ça ne la gênait pas le moins du monde, mais elle n’allait pas perdre une telle occasion de se moquer un peu de lui. Chez cette fillette ce genre de plaisanterie était peut-être ce qui se rapprochait le plus d’une déclaration d’amitié. Peut-être. Valen avait le don de se faire détester en cinq secondes alors que Syn aurait jurer avant l’instant fatidique que rien ne pourrait jamais lui faire dire ou penser du mal de lui. Mais malgré tout elle revenait toujours à des sentiments plus favorables , même si ces deux là n’oubliaient jamais rien des offenses et des insultes. Des trois sorciers réunis sous ce kiosque enneigé Emrys était sans aucun doute le plus digne de confiance , mais pas le plus normal.

*We are all strange here…Oh oui .*

C’était un de ses oncles qui avait prononcer cette phrase, un jour de fête comme celui là, cette phrase qu’elle n’avait jamais oublié et qu‘elle n‘avait jamais cessé de constater. Un toast porté "à notre essence infané" et Absynthe comme Emrys faisait partis de cette essence, les scions du clan d’Ambrosy artiste de folie portant en eux les germes d’une démence esthétique et superbe. Etrange considération en cette nuit d’Hiver aux étoiles lumineuses et resplendissantes d’une clarté laiteuse qui dominait les éclairages colorés , presque soudainement trop agressifs pour Syn qui sourit néanmoins aux réflexions de Valen et de son frère. Paroles qui lui parvinrent légèrement assourdies et distordues, et dont elle eut à reconstruire le sens. Elle sut que « ça » la reprenait. Folle. Oui mais en beauté, à vivre sans excès l’on serait déjà mort alors que l’on marchait encore. Plongée dans cet état entre malaise et déséquilibre où la Vipère voyait un monde bancal et incompréhensible à l’inquiétante bizarrerie ordinaire , les accords d’une musique lui parvinrent presque irréels ( oh c’est comme une chanson ça ^^ ). L’enfant fut comme sortit d’un rêve éveillé dont l’éternité n’avait duré que quelques secondes à peine et ses pensées dérangeantes furent reléguées derrière les portes closes qui scellaient certaines parties de son cerveau étrange. Des portes derrière lesquelles étaient emprisonnés tout sentiment ou souvenir qui pourrait l’empêcher de s’amuser.

Un large sourire scinda sa frimousse en deux et fit ressortir ses pommettes un peu plus rouges que roses à cause du froid mordant. La jeune fille se sentait vivante et saine, en pleine santé. N’était son rire d’hystérique dans le vent du soir les autres auraient pu le croire aussi. Elle fit deux/trois petits bonds en s’accrochant à la rambarde du pavillon ses gants s’enfonçant dans la neige sans qu’elle en éprouve la moindre gêne. Non elle n’avait pas complètement perdu la tête seulement elle cherchait à savoir qui donnait ainsi de la voix sans avoir pensé à l’inviter. Entre deux sautillons elle distingua dans une sorte de combe miniature trois bonnets rouges et blancs juchés sur des petites têtes plus larges que la moyenne.


-Mais ils sont de chez nous ceux-là ! Ce sont de vrais gnomes domestiques ! , s'exclama t-elle en pointant du doigt l'endroit où elle les avait aperçu.

Par "chez nous" elle entendait "de notre Monde", celui de la Magie. Rien que ce lien indirecte la plongeait dans l’euphorie. Ce quatuor se distinguait des autres chorales précédemment entendues par ce "je ne sais quoi"  inimitable qui était le petit truc en plus des sorciers et qui les sépararait à coup sûr des inachevés moldus. Et l’idée de son frère lui parut la plus génialissime au monde ! Aussi repris t-elle les paroles d’un cran plus fort encore , et chose totalement anormale chez elle , elle chantait légèrement faux. Mais c’était volontaire, il fallait bien ça pour s’accorder aux petites voix nasillardes de souris joyeuses et appliquées qui les berçaient d’une musique et d’une chanson digne du plus absurde des spectacle de marrionette.Un grand guignol de Noël...

-Holàlà ! Je n'ai jamais rien entendu de pareil , c'est absolument colossal ! Enorme d'envergure !! Mon dieu c'est horrible , ils vont me tuer ! hihihi !

Elle s’attacha particulièrement au dénommé Theodore car ce prénom était également porté par un de ces camarades de Serpentard. Penser qu’il s’agissait de ce garçon si sérieux en lieu et place d’un gnome bulbeux était à mourir de rire.

-Oh oui chantez avec nous monsieur ! Vous vous sentirez mieux ça vous changera !
We can hardly stand the wait
Please Christmas, don't be laaaate !!


Et pendant un moment elle crut sincèrement que son ancien précepteur allait se mettre à chanter avec eux. L’histoire ne manquerait pas de la contredire bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sincityrpg.power-heberg.com/index.php
Valen de Lyonesse
Esthète cynique
Esthète cynique


Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: Merry Christmas [Libre ^^]   Dim 25 Mar - 20:56

HJ : Oh aller on peut bien aller jusqu’en décembre 2007 !

Les bras croisés Valen supporta les basses plaisanteries de ces deux jeunes fous avec l’air le plus noble qu’il put se trouver. Ce qui en fait lui donnait un air encore plus pincé qu’à l’ordinaire, mais lui était très satisfait et sûr de l’effet. Si Emrys était déjà un poids d’un lourdeur considérable sur sa bonne humeur , sa sœur était une véritable aiguille à provocation et son rire de petite fille agissait sur lui comme une râpe à nerfs. Et le jeune homme était près à parier qu’elle le savait et qu’elle en abusait. Ne faisait-il pas la même chose de son coté ? Quand il lui enseignait encore, n’avait-il pas pour habitude de se venger des "batailles" remportées par la fillette en lui faisant faire ce qu’elle abhorrait le plus : réciter et apprendre par cœur ? Ils avaient un fonctionnement similaire qui sûrement les avait rapproché, autant que deux égoïstes le peuvent, mais d’un autre coté ils ne pourraient pas s’entendre et leur guerre sans fin était une partie de leur relation.

Le pire pour lui, outre le givre qui était entrain de lui solidifier ses cils fragiles et délicats c’était bien sûr d’être ainsi persécuté. Valen porta une main à ses yeux et les couvrit en les fermant de toutes ses forces dans l’attitude celui qui souffre vraiment. Parfois il se demandait vraiment d’où sortaient ses camarades. Emrys encore, il ne l’avait jamais pris en main , ils avaient quasiment le même âge. On ne pouvait pas tout relever et le mal avait déjà été fait pour celui là. Mais il se demandait à quoi Absynthe avait été sevré pour ainsi bondir à la moindre occasion de se rendre ridicule. Et il ne pouvait même pas se dire que ça lui passerait avec l’âge : il avait le grand frère sous les yeux et s’il n’était pas monté sur ressort il ne tournait pas rond non plus. Vraiment il se demandait pourquoi il les fréquentait régulièrement.


*Réfléchis attentivement à la question et tu perdras le peu de raison et d’estime qu’il te restes de toi. Conseil d’ami de toi à toi .*

Mmm. Autant le suivre et concentrer son énergie à d’autre cause moins risquées mais totalement vaines. Comme faire cesser cette chorale de l’horreur. Valen grimaça son mépris aux injonctions de ses amis et secoua la tête , les bras toujours croisés véritable mur à la persuasion.

-Je vous en pries dîtes moi que vous le faites exprès pour me faire honte…

"Même pas" lui souffla la voix de la raison.

*Bon sang, y aurait-il quelque chose que je n’ai pas compris ?*

Il en venait à la conclusion que son sens de l’humour était bien plus fin et raffiné et qu’il ne pouvait que s’en réjouir. C’était une preuve d’intelligence non ? Mais ces deux là avaient l’air tellement heureux à pousser la chansonnette qu’il en venait à se poser des questions. Le retour aux valeurs artistiques de la famille sans doute. Une toquade d’artiste qu’il ne pouvait et ne voulait pas comprendre. Absynthe avait eut cependant son utilité dans cette affaire en désignant l’endroit précis d’où provenait ces voix insupportables et cette musique honteuse. Réagissant sur le tard à cette information ,( il fallait dire que les deux Mortsonge l’avait pris de court ave leurs idioties ) le dandy décroisa les bras et épousseta la neige qui commençait à s’amasser sur ses bras comme sur les rebords des murets du pavillon bleu.

-Eh bien oui ce sont des gnomes, je ne m’y connais pas en moldu mais il me semble que leurs marmots n’ont pas ce genre de voix. Dieu merci ! Il ne leur aurait plus manqué que ça pour être totalement grotesque !

Le jeune lord chassa encore deux flocons de sa redingote et s’avança vers l’escalier pour contourner le kiosque et aller rendre une petite visite à ses chansonniers de pacotille. Chacun de ses pas produisait un petit bruit grinçant de neige qui s’affaisse et se tasse , leurs traces ayant déjà été effacés par la chute de neige et le vent . Tant mieux. Ses cheveux s’agitant dans tout les sens, Valen plaqua deux main de chaque coté de sa tête pour en retenir le plus grand nombre , se faisant l’impression d’être Emrys. Il rentra aussitôt les mains dans ses poches alors que le vent qui n’arrivait pas à se choisir une direction agitait follement les quelques guirlandes de leur endroit perdu. Malmenées, elles projetaient une lumière de plus en plus hasardeuse en tapant contre le toit du kiosque. En plus son manteau l’entravait dans ses mouvements en s’emmêlant dans ses jambes à chaque foulée. Et au moment de descendre dans le creux en pente douce une mèche solidifié de ses cheveux givrés vint lui taper dans l’oeil.

-Excusez moi ! Hem !

Son bras levé et son index impératif n’eurent aucun effet sur le petit groupe devant lui. Un groupe composé de trois gnomes moches comme des poux et de leur chef de chorus, homme à moustache dont le prénom était presque à coup sûr "Mario".

-Hé ho !

En fait ils avaient l’air assez occupé de leur coté.

- Lets sing it again ! Yeah, lets sing it again !

-No, That's enough, lets not overdo it.

-Oui c’est aussi ce que je pense !

-What do you mean overdo it ?

-Ce que ça veut dire , trop c’est trop…

-We want to sing it again !

-No wait a minute, boys

-Non je suis d’accord.

*Même si personne ne s’intéresse à moi bande de petites horreurs bulbeuses.*

-Why can't we sing it again?

-Parce que c’est affreusement désagréable pour ceux qui écoute ?

Rien n’y fit et les petits créatures de cauchemar commencèrent à avoir un argument avec leur possible propriétaire. Leur voix se mêlèrent en un joyeux chaos absurde qui n’inquiéta pas Valen outre mesure. C’est lorsque ces petits rats répugnants commencèrent à balancer ce qui leur passaient sous la main qu’il commença à s’alarmer. Un des gnomes, sûrement Alvin parce qu’il avait été le dernier à rentrer dans la dispute, arracha la mandoline des mains de son propriétaire, la fit tourner et l’envoya au hasard. C’est-à-dire droit sur le pauvre Valen dont le premier réflexe fut de porter la main à sa baguette magique avant de se rappeler qu’il était en territoire moldu. Il se contenta de se baisser alors que l’instrument passait au dessus de lui avec un grand bruit d’air brassé.

_________________
Boys and girls of every age
Wouldn't you like to see something strange?
Pingoo le MaGniFique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emrys Mortsonge
Aventurier


Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Re: Merry Christmas [Libre ^^]   Dim 15 Avr - 17:53

HJ : Sans le vouloir je crois qu’on va y arriver sans déconner XD "se faisant l’impression d’être Emrys" ptdr ! Très bonne analyse XD

-Syn on a réussi à le désespérer tu crois ?

Le frère d’Absynthe suivait des yeux la silhouette de Valen. Luttant tant bien que mal contre le vent en sens inverse le dandy multipliait les positions sans doute encore dans sa recherche de perfection jusque dans l’adversité des éléments.

-Il a la classe tout de même. Je sais pas comment il se débrouille mais c’est bluffant. , dit-il très philosophiquement.

Valen demeurait une énigme parfaite, ses buts, ses motivations étaient parmi les plus obscures et souvent les plus inattendues. Dans le genre : « Je vais devoir vous tuer vous m’avez cassez un ongle , je suis défiguré, ma vie est brisée. » Qu’est-ce qui pouvait bien le faire agir à sa façon ? De Lyonesse était un être compliqué autant qu’une fille en vérité. Comme là. Ils étaient entrain de plaisanter joyeusement et d’un seul coup : pouf ! Leur Valen leur filait entre les doigts apparemment parti pour refaire le monde à la façon d’un héros vengeur d’Apocalypse, le doigt brandit comme l’index du saint justicier aux cieux. Emrys éclata de rire et mit sa main en porte voix pour braver le mur du vent.


-OUAI !!! ALLEZ Y VALEN !!! C’EST VOUS QUI GAGNEREZ !!! MONTREZ LEUR QUI EST LE MIEUX ELEVÉ !!!

Tout héros à besoin d’encouragement et Emrys n’était pas avare de soutient lorsqu’il s’agissait de ces amis. Et puis Valen avait bien besoin d’être rassuré dans le fond , c’était sûrement son insécurité émotionnel qui lui donnait ces sautes d’humeur dignes de sa sœur. Bien qu’Absynthe l’ait toujours épargné jusqu’ici Emrys l’avait vu à l’œuvre avec d’autres qui ne s’étaient toujours pas remis de s’être fait agresser par la si jolie petite fille au sourire si doux qui leur faisait des politesses pour leur sauter à la gorge la seconde d’après. C’était un coup à prendre dans la famille. Avec sa mère et sa soeurette le fils Mortsonge était surentraîné à prévoir les tornades et autres avalanches de hurlements. Valen fonctionnait pareil, seulement il était branché sur un mode plus pessimiste et moins destructeur. Mais c’était seulement parce que ses hormones étaient différentes si Valen s’était vu naître femme il aurait été un autre prototype du modèle "Hystérique policée déguisée en agneau meurtrier".

La congère qui bordait le petit creux où venait de disparaître Valen empêchait un peu le jeune homme d’être sûr de ce qu’il s’y passait vraiment mais apparemment leur ami aurait mieux fait de parler à un arbre. Il eut une vague idée de bonté et il se dit que se serait charitable de rejoindre leur ami avant qu’il ne lui arrive quelque chose de fâcheux en tentant de se faire entendre. C’était un soir de réveillon et Valen ne méritait pas de finir au poste de la brigade magique pour avoir joué à la magie en plein territoire moldu. Il ne savait pas pourquoi mais il était sûr que Valen ne leur pardonnerait jamais s’il était incarcéré même s’ils ne seraient pas le moins du monde responsable.


-Je vais aller le chercher, il s’épuise pour rien là.

Suivant le chemin que l’incomparable Val avait tracé pour lui il arriva à destination sans se perdre sur les dix mètres qui le séparait du champ de bataille ( qu’il ignorait encore mais plus pour longtemps ^^ ) du petit kiosque bleu.

*Mais qu’est-ce que…? O_O*

-Mais qu’est-ce que… ?! Ouch !

A peine venait il de se glisser derrière la congère gélifiée qu’une mandoline volante piqua droit sur lui pour le percuté à la poitrine et l’envoyer dans la poudreuse, le souffle coupé et l’instrument dans les mains comme s’il allait se mettre à en jouer.

-Ch’uis touché. , sortit-il d’une voix étranglé alors que le vent commençait déjà à l’ensevelir sous des particules de neige qui glissaient tout à fait désagréablement sur son visage.

Il se redressa sur un coude pour constater que Valen avait potentiellement déclenché une guerre. Il avait devant les yeux un véritable pugilat digne d’une taverne malfamée mais dont les participants principaux étaient des gnomes grotesques. Les dits gnomes s’étaient agrippés aux jambes du musicien et tentaient d’escalader le Père Noël rital sans doute pour lui mordre le nez ou les oreilles. D’ailleurs un des gnomes était déjà accroché par la machoire aux bottes du type.

*Bon ben au grand maux les grands remède.*

Brandissant sa mandoline comme une batte de baseball le jeune homme poussa un cri de guerre normalement destiné à faire fuir les bêtes sauvages dans la cambrousse et qui avait un effet garantie lorsqu’on le combinait avec une charge enragée.

-YAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!

Spof !

Emrys dégagea le gnome semellivore d’un coup franc qui l’envoya à cinq mètres aidé par la puissance du vent. La lutte du Sorcier contre la Vermine revu et corrigé par Emrys Mortsonge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Absynthe Mortsonge
Elève Serpentard 2ème Année
Elève Serpentard 2ème Année


Nombre de messages : 133
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: Merry Christmas [Libre ^^]   Mar 17 Avr - 15:00

-Non. Il est constamment désespéré . Et même pour le faire fuir ad vitam aeternam il en faudrait plus que ça. Tu n’as pas idée de tout ce que j’ai pu imaginer quand j’étais petite afin de le dégoûter de l’enseignement, mais je peux te dire qu’il est du genre tenace et pugnace…

Un léger sourire fleurit sur le visage d’Absynthe. Un sourire entre l’amertume « Ah quel beau fils de Troll vous avez été mon cher Valen » et peut-être un sentiment curieux fait d’admiration et de plaisir à l’idée d’avoir trouvé quelqu’un qui lui ressemblait et qui avait vu son vrai visage sans cesser…de l’aimer ? Peut-être. La jeune fille avait eut l’impression que cette échange c’était fait dans les deux sens. Valen était tombé sur une enfant à qui il avait pu offrir son affection et partager certaines choses. Souvent il s’agissait d’opinion qui n’avait rien à voir avec son emploie de précepteur et qui serait passer au dessus de la tête de pas mal d’enfant. Pas de Syn. Si son caractère avait été plus…banale , jamais Valen ne l’aurait ainsi prise sous son aile.

Un tendresse particulière se peignit sur le visage de la Serpentard dont les traits s’adoucir comme par magie, eux bien plus accoutumés au mépris arrogant et à la condescendance dédaigneuse. Certes elle était une excellente comédienne mais elle n’avait vraiment aucun mérite à parer son visage du voile de la douceur. Elle vivait dans le jeu et la mascarade depuis sa plus tendre enfance et être sincère au royaume des Sang Pur c’était signer sa mort sociale. Toutefois dans ses yeux à la couleur si intense l’on ne distinguait plus cette sempiternelle lueur d’ironie qui la trahissait toujours lorsqu’elle jouait à l’enfant sage. Valen luttant contre les éléments était sans doute un des plus beaux spectacles qu’elle ait jamais vu de sa vie.


-Pourquoi est-ce que tu crois que maman l’a recommandé à papa pour mon instruction et celle de Sesrene ? Maman n’engage pas des cageots à son service.

En digne successeuse de sa lignée d’artiste la mère d’Absynthe privilégiait l’élégance et la distinction sur toute chose. En plus sa jeune fille savait pertinemment que l’originalité du caractère de monsieur de Lyonesse, de son esprit cynique si savoureux en passant par ses croustillants potins mondains, n’avait pu que séduire sa mère. Madame Mortsonge avait des instincts de mécène et protégeait généralement les esprits qu’elle jugeait originaux et divertissants. C’est-ce qui avait jouer en la faveur de Valen et l’avait propulsé devant tout les autres candidats au poste sûrement plus normaux de caractère.
Citation :
-OUAI !!! ALLEZ Y VALEN !!! C’EST VOUS QUI GAGNEREZ !!! MONTREZ LEUR QUI EST LE MIEUX ELEVÉ !!!
Absynthe éclata de rire. En se hissant sur l’ultime pointe de ses pieds elle ne pouvait voir que l’index levé de monsieur de Lyonesse, comme une mère qui ferait une leçon de morale à ses enfants turbulents. Dans un duel de bonne manière Valen serait primé grand vainqueur s’il tenait sa langue et évitait de regarder les gens avec hauteur.

-Je crois qu’en fait il cherche à attirer l’attention…

Absynthe recommença à sautiller accrochée à la rambarde saturée de neige pour tenter de mieux voir la scène. Le vent lui faisait parvenir quelques échos de voix , mais l’effet général était beaucoup moins nette que la musique de tantôt. En vérité les voix aigue des gnomes portaient mieux que les voix humaines. Les bruits de ses talons sur le bois gelé associé au bruit assez stressant de la guirlande de lumière qu tapait contre le toit de leur kiosque la firent renoncé à sa technique pour demander de l’aide à son frère. Mais au moment où elle se tournait vers lui pour lui demander de la porter il déclara tout de go qu’il allait chercher Valen. C’était vraiment injuste. Elle n’avait quasiment rien pu suivre.

La Serpentard ne voyait pas vraiment d’intérêt à se déplacer et à quitter le pare-vent qu’était le kiosque. Avec ses vêtements magiquement chauffés elle ne risquait pas d’attraper un rhume ou quoi que ce soit d’autres mais le vent violent et glacial de cette nuit d’hiver allait lui assécher sa peau délicate. Et elle aurait l’impression que la peau de ses joues se fendillerait à chaque fois qu’elle souriait. Et Syn était du genre joviale et souriante justement…Elle commença par s’amuser à faire de la buée , puis entama le dessin d’un paysage dans la neige rassemblée en masse sur la balustrade du kiosque. Traçant des sillons avec son index elle était entrain de donner vie à un chalet de bois, mais ses gants manquaient de précisions. Alors la Serpentard commit la folie de retirer un de ses gants pour affiner les détails avec la pointe de ses ongles. La morsure du froid eut tôt fait de lui geler la main , mais malgré l’engourdissement la jeune demoiselle ne remit pas son gant et continua son panorama s’attaquant désormais à un puit étreint par un manteau de lierre. Mut par une sorte d’instinct, peut-être du génie, peut-être de la folie la cadette Mortsonge était indifférente à tout, dépassée par son œuvre qui semblait se créer indépendamment de sa volonté comme si elle n’en était que la façonneuse qui lui permettrait de s’exprimer, le récipient d’une divine inspiration.

Citation :
-YAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!
Et sa transe artistique prit fin sur ce « cri » qui tenait plus de la bête que de l’humain mais avait ceci d’effrayant que l’on sentait bien qu’il s’agissait véritablement d’un homme qui l’avait sortit de sa poitrine.

*Mais qu’est-ce qu’il se passe ?!* Shocked

Relevant violemment la tête à se déplacer une cervicale l’enfant vit un des gnome s’élever dans les airs pour ensuite retomber un peu plus loin. Comme si on l’avait projeté avec un certain enthousiasme…

*Ils jouent au lancer de gnome sans moi ?!*

Absynthe brûlait de savoir quel était le pourquoi du comment du vol plané gnomique auquel elle venait d’assister. La petite fille sauta les marches du kiosque en remettant son gant, fut déséquilibrée par une bourrasque qui la fit reculer de trois pas et entama une lutte contre la puissance du vent qui voulait la repousser en arrière.

*Ah non , j’y arrivr’ai !* Evil or Very Mad

Mais Absynthe était prise dans une rafale déchaînée et sa chapka s’envola bientôt dans les airs pour aller virevolter au gré du mistral violent. La Serpentard était plus que jamais dégoûtée de ne pas pouvoir usée de magie. Elle était loin d’être sur la paille mais elle aimait chacune de ses affaires. Elle y tenait vraiment. Et en plus ses cheveux magiquement agencés en brushings n’allaient peut-être pas tenir longtemps la pose agités dans tout les sens, emmêlés, embrouillés, enchevêtrés !!

Mais une fois n’ai pas coutume et la chance tourna pour Absynthe qui était née sous une bonne étoile. Le vent vira une fois de plus de bord et cette fois , la jeune fille autant que son couvre chef furent précipité vers la congère et la combe à ce qu’il aurait fallu appelé une bonne vitesse. C’est d’ailleurs ce qui la déséquilibra dans sa descente et la fit se jeter contre le dos de son frère emportée par son élan alors que son chapeau prenait pour cible la tête de Valen qui se faisait charger par un gnome bedonnant.


*Mais c’est vraiment moldu comme situation !*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sincityrpg.power-heberg.com/index.php
Valen de Lyonesse
Esthète cynique
Esthète cynique


Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: Merry Christmas [Libre ^^]   Dim 22 Avr - 4:21

A peine Valen s’était-il relevé les bras toujours au dessus de sa tête comme un écran qu’il entendit un léger « pouf » mou comme quelqu’un qui s’écroule dans la neige. Il se retourna de moitié commençant à paniquer sur les délits de guerre dans lesquels il se retrouvait bien malencontreusement prit. Et par une belle soirée de Noël encore. Mais le meilleur restait à venir…Là, étendu dans la neige gisait Emrys Mortsonge la mandoline en travers des bras comme prit d’un brusque désir de retour à ses racines. Valen n’eut pas le temps pour être atterré par la malchance de son ami car il devait avant tout penser à lui s‘il ne voulait pas lui aussi se mettre dans une posture délicate. D’ailleurs un des gnomes se tourna vers lui avec un regard peu amène, presque aussi glacial que la bise mordante qui n’en finissait plus de croître en intensité depuis le début de leur retrouvaille.

*J’aurais du m’en douter ! Tout fini toujours en pugilat irrationnel lorsque ces fous sont impliqués !*, songea-t-il bravement dans son désir de blâmer quelqu’un de la fâcheuse tournure des évènements. En fait il n’avait pas tout à fait tord. De lui-même il expérimentait déjà des situations peu agréables en période de dèche. Mais avec ces deux Mortsonge dans le secteur il y avait forcément un pourcentage de folie absurde qui planait, volage et pourtant lourde de conséquence. Il aurait du se méfier de cette chanson idiote pour commencer…

Alors qu’il reculait en se résignant à sortir sa baguette pour gélifier instantanément la première de ces créatures qui se croirait assez maligne pour pointer ne serait ce qu’une seule canine vers lui, un élément perturbateur rentra en scène.

Citation :
-YAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!
*Mais c’est quoi ça ?!*

-Haaaa !

Val lança un cri d’effroi emporté par le vent prise d’une soudaine angoisse à l’idée d’être chargé par une bête inconnue et sûrement monstrueusement inhumaine…avant de se faire doubler par Emrys qui montait à l’assaut de leur musicien qui servait d’arbre à gnome et d’envoyer une de ses monstruosités tumescentes à quelques mètres au loin à l’aide de l’instrument de musique recyclé en massue. Le jeune lord ouvrit deux yeux ronds et chercha un peu éperdument la bête féroce qui avait put pousser un tel hurlement auparavant. En fait il commençait à se dire qu’il s’agissait du frère d’Absynthe et lui coula un léger regard soupçonneux lorsque le noir se fit.

Une surface chaude et ronde de composition poilue vint se plaquer sur son visage et le dandy poussa un autre cri en se saisissant de la chose qui s’était jeté sur lui, apparemment tombée en piquet du ciel. Il tira un coup et se dégagea sans peine la vue sans rencontrer de résistance particulière…Et pour cause il tenait en ses mains le chapeau de sa pupille. La gracieuse jeune fille était d ’abord rentrée en scène pendant sa seconde d’obscurité et percutait à toute vitesse le dos de son frère toujours occupé avec leur musicien de Noël importé d’Italie. Cette scène dans son œil droit il discerna un danger imminent du gauche : Un gnome volant lui bondissant droit dessus avec pour cible son nez si bien taillé.


-Non c’est lui qui..!

Dans une ultime tentative pour se disculper Val pointait un index dénonciateur dans la direction d’Emrys qui était bel et bien celui qui avait voulu casser du gnome à coup de mandoline. Mais la sale bestiole ne l’entendit pas de cette oreille et, bonnet à pompon au vent, elle tendait ses petites mains bouffies pour lui serrer le cou.

-Skoaz din !

D’un autre mouvement souple Valen se baissa en en profitant pour aveugler le gnome avec la chapka d’Absynthe et saisit l'aubaine de donner un bon coup de pied à ce monstre court sur patte alors qu’il se débattait à terre pour se dépêtrer du couvre chef à fourrure. Du coup Valen fut forcé de lui redonner un coup de pied. Et encore un autre. Puis un autre.

-Ah oui saleté ! Tu voulais me retailler le portrait ! Eh bien tiens ! Fank euzhviled hakr !

_________________
Boys and girls of every age
Wouldn't you like to see something strange?
Pingoo le MaGniFique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emrys Mortsonge
Aventurier


Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Re: Merry Christmas [Libre ^^]   Mer 2 Mai - 1:21

Emrys aurait juré qu’il s’en sortait divinement bien sans utiliser de baguette magique. En fait cette simple satisfaction aurait du lui filer la puce à l’oreille, mais bon vivant de nature il n’allait certainement pas se créer des problèmes alors que selon lui tout allait pour le mieux. Il était entrain de faire un carton avec la mandoline du père noël tout risque dresseur de gnome, mais la chance maîtresse infidèle tourna en même temps que le vent volage qui était pris d’une véritable bougeotte. Cette considération n’était pas seulement là pour faire jolie : non seulement la malchance allait encore frapper au sens littérale , mais en plus les vents partaient dans tout les sens faisant voltiger les longs cheveux du jeune homme qui lui brouillaient la vue par longue passade où il luttait avec acharnement pour les remettrent derrière sa nuque là où ils étaient censés se trouver.

Un de ces traîtres de gnomes venait de l’attaquer dans le dos en le frappant de plein fouet ce qui l’envoya directement dans les bras du musicien en tenue de Santa Claus, les deux sorciers allant s’écraser dans la poudreuse. Le rital éructa en un chapelet de juron folklorique alors qu’Emrys avait des poils de sa barbe synthétique coincés entre les dents. En plus de ça le troisième gnome qui ne s’était pas fait aplatir par la chute des deux hommes choisit de rajouter un peu d’ambiance et avait saisit le bras du plus jeune sorcier. Il tentait de lui faire une clef de anglaise de ce que pu en juger Emrys lorsqu‘il s‘arracha de l‘emprise des derniers poils de barbe. Le pire et le plus désolant était que cette petite bestiole y mettait vraiment du sien pour désarticuler le fils Mortsonge…S’il ne réussit pas à lui arracher le bras comme prévu la petite chose réussit néanmoins à le déséquilibrer quand Emrys voulu se relever. Ce n’était pas qu’il ne s’assumait pas mais le sorcier italien avait bien trop de moustache pour être son genre et le frère d’Absynthe ne tenait pas spécialement à rester dans ses bras qu‘il devinait tout sauf aimant. Opinion que le père noël partageait de toute évidence. Et son déplaisir de recevoir une fois de plus le jeune homme dans ses bras fut clairement exprimer.


-#@¤£$%!*+& !!!

-Oh hé c’est bon je suis pas sourd le transalpin ! Pas la peine de me jaspiner dans les loches !
Citation :
-Au secoure !
-Ce n’sont que des gnomes Valen ! Aïe saleté ! Kae kregiñ un loskus kenilour !
Citation :
-Fank euzhviled hakr !
Le gnome pugnace de tantôt venait de profiter de l’instant de distraction d’Emrys pour lui planter sa dentition de lapin carnivore dans le genou. Le jeune homme ressortit un des vieux trucs de Valen qu’il l’avait vu exécuter avec un Quintaped lors de leur « évasion » de l’Odd Theater. Il abaissa son coude à la verticale comme un officiel abaisse le tampon qui condamne votre lettre de motivation à l’incinérateur des espoirs déçus pour estourbir la petite monstruosité à mi chemin entre le règne animal et végétal. Le gnome travestit en lutin s’effondra au sol en s’enfonçant lourdement dans la neige. Bientôt un petit monticule de neige façon tertre funéraire vint le recouvrir comme pour former son dernier lieu de repos. En quelques minutes la seul chose encore visible du gnome était le petit pompon de son bonnet rouge qui s’agitait dans la brise infernale comme les derniers soubresauts d’un poisson hors de l’eau. Le père noël du sud se répandit alors en invectives plaintives et entreprit de déblayer la tombe de son gnome à grand coup de mandoline recyclée en pelle. Alors que notre héritier Mortsonge méditait devant le spectacle de cet homme quasi à genou pour sauver celui qui attentait à sa santé il y avait tout juste cinq minutes une voix grave résonna entre ses deux oreilles.

*"Emrys qu’as tu fais de ta sœur ? Je te l’avais confié, je l‘avais mise sous ta responsabilité. Mais c’est ma faute, j’ai bien trop présumé : tu n’es déjà pas capable de t’occuper de toi comment aurais tu pu veiller sur elle convenablement comme doit le faire l’aîné ?"*

*Oh mille méduses baveuses ! Absynthe !*

C’est un peu tard qu’Emrys songea que sœur avait l’adjectif petite accolé à son titre et que la laisser toute seule dans un coin isolé du parc, même un soir de noël était incroyablement inconscient.

*Débile !*

C’est aussi à ce moment qu’il réalisa que ce qui l’avait frappé tout à l’heure avait été un peu trop vigoureux pour être un des gnomidés agressifs. En fait il pensait de plus en plus à sa sœur…Sa sœur dans une arène de combat…Pour qui devait-il s’inquiéter au juste ? Les flocons balayés en tout sens gênaient sa visibilité et le gentil petit parc de Greenwich prenait des allures de décors de fin du monde. Emrys commença à chercher en tout sens la silhouette de sa petite sœur tellement absorbé dans sa tâche que le spectacle du classieux Valen s’excitant sur un gnome à terre ne le percuta que rétrospectivement une fois qu’il lui eut tourné le dos.

*Non.* Shocked

-Mais Valen enfin ? Shocked...Vous avez vu ma soeur ? , enchaîna t-il directement avant de tenter sa chance par l'écho, ABSYNTHE !!!

Pour ce qu'il en savait avec le véritable tourbillon de neige dans lequel ils étaient pris, elle pouvait se trouver à deux mètres de lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Merry Christmas [Libre ^^]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Merry Christmas [Libre ^^]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Merry Christmas!!
» END - Merry Christmas : Le miracle de noël ? [Chuchu]
» Merry Christmas or not ? Roxanne
» We wish you a merry christmas [PV] [FINI]
» [Silver Beards VS Mr.4 & Miss Merry Christmas]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fortuna Major :: Londres :: Green Witch-
Sauter vers: