AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une petite faim durant la nuit...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ichabod Smith
Professeur de D.C.F.M.
Professeur de D.C.F.M.


Nombre de messages : 18
Age : 27
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Une petite faim durant la nuit...   Sam 3 Fév - 18:58

Ichabod Smith était tranquillement installé dans son bureau. Une lampe veillait ; il faisait nuit et les alentours du château étaient plongés dans une atmosphère sombre et inquiétante.
Ichabod corrigeait des copies de ses élèves de septième année, ces devoirs étaient d'ailleurs assez satisfaisant, pas étonnant lorsque l'on savait qu'à partir de la septième année, la défense contre les forces du mal devenait un enseignement de spécialité. Celà n'avait rien à voir avec l'enseignement de défense contre les forces du mal des premières années qui ne semblaient même pas vouloir assister au cours de défense contre contre les forces du mal, maus Ichabod les comprenait fort bien : ils avaient peur de cette matière, vu qu'elle était dangereuse et qu'elle ouvrait sur des compétences que seuls des sorciers assez doués pouvaient posséder ; et c'était normal que de jeunes premières années aient peurs de cette matière.
Au bout de deux longues heures à corriger des copies, Ichabod Smith ressentit au fond de son ventre un étrange gargouillis : c'était la faim qui venait l'embêter alors que celui ci avait encore beaucoup de choses à faire avant le lendemain !
**Par la barbe de Merlin ! J'ai oublié d'aller manger... Où avais-je la tête ; pas étonnant que mon ventre ne le supporte plus.**
Ichabod prit sa baguette et murmura un "nox" qui fit apparaitre un rayon de lumière, juste assez pour voir où l'on marcher et éviter de se prendre les pieds dans les nombreuses "choses" qui trainaient dans le château vers les trois heures du matin !! Il sortit doucement de son bureau, refermant délicatement la porte et se dirigea dans le couloir, en espérant éviter Miss Teigne et Peeves !
Dieu merci, après s'être perdu dans les couloirs, bien qu'il commençait à se repérer dans cet immense château, il arriva devant le portrait d'une coupe de fruits et se mit à chatouiller la poire. Le passage s'ouvrit et Ichabod put enfin entrer dans la cuisine.
Rien... La cuisine semblait déserte, même pas un elfe de maison qui aurait pu renseigner Ichabod sur les restes du repas ou qui aurait pu lui préparer un repas vite fait...
Ichabod se dirigea alors vers un meuble qui semblait être assez ancien. Il l'ouvrit et là quelle ne fut pas sa surprise quand le meuble qu'il venait d'ouvrir se trouvait remplit de saucissons, saucisses à tartinner, merguez... !! Tout ce dont Ichabod adorait se trouver là !
Sans perdre une minute, il se dirigea à l'opposé de la pièce et revint avec une assiette mais là, il faillit s'étrangler... Toute la nourriture avait disparue !
Il tonna seul au milieu de la pièce, ne prenant plus soin de faire le moins de bruit possible.
NON MAIS !! IL NE PEUVENT PAS ME LAISSER MOURIR DE FAIM ! QUI EST CE QUI S'AMUSE A CE GENRE DE JEUX ET EST CE QU'IL S'AGIT D'UNE PLAISANTERIE PARCE QUE SI C'EST OUI, JE NE LA TROUVE PAS DRÔLE DU TOUT !
Mais il s'interrompit soudain ; des bruits de pas résonnèrent dans l'entrée de la cuisine ; quelqu'un entra dans la pièce...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudlard42.niceboard.com
James Faucett
Professeur de Métamorphose
Professeur de Métamorphose
avatar

Nombre de messages : 90
Emploi IG : fous-moi la paix avec tes paysages! parle-moi du sous-sol!
Date d'inscription : 02/01/2007

MessageSujet: Re: Une petite faim durant la nuit...   Mar 6 Fév - 23:13

Le feu ronflait dans l’antre de la cheminée laissant s’échapper un souffle d’air chaud qui venait doucement flatter les joues du professeur. Penché au-dessus de son bureau, comme tout enseignant digne de ce titre, par un vendredi soir, James faisait ce qu’il devait. Les copies d’élèves de quatrième allaient de-ci de-là sur la surface de travail, sinuant entre les différents rouleaux de parchemin et les plumes ternies par un usage abusif. Bref, le professeur de métamorphose dormait profondément. La porte de son bureau était légèrement entrouverte et on entendit alors distinctement un murmure dans l’ambiance paisible qui gravitait autour du jeune homme grand et mince. C’est d’ailleurs ce bruit qui le réveilla. Étant habitué au roulement du feu, la moindre étincelle de ce qui y était étranger jaillissait comme une explosion à ses oreilles. C’est donc en sursaut que James se réveilla et s’aperçu, loin de peaufiner son image, qu’il avait un morceau de parchemin toujours collé sur la joue…

Que voulez-vous, un professeur n’est malheureusement pas un être divin… Il retira le parasite de son minois et se leva doucement de sa chaise. Une bouffée de chaleur l’envahit en même temps que Mr Faucett se hissait de peine et de misère de toute sa hauteur. Il avait trop dormit et il le savait. Encore un peu étourdi, il s’accorda un bâillement sans mettre la main devant la bouche comme le lui avait appris sa mère à un très jeune âge. C’est beau la maturité et la liberté de l’indépendance! À chacun ses petits plaisirs de la vie quoi… Arrivé à pas de loup devant l’entrebâillement de la porte qui donnait sur un couloir légèrement perdu dans une section très peu fréquentée du château, on pouvait encore entendre des bruits de pas traînants qui déambulaient dans le corridor.

* Tien, tien, les élèves font la grève du sommeil? *

Histoire de remémorer à ces petits vilains les règlements de Poudlard, James sentit une partie de lui remonter à la surface. Un instinct plus sauvage et déterminer qu’il n’avait l’habitude d’avoir en temps normal (quoique ceci pourrait bien faire l’objet d’un bon débat assez intéressant, mais dont il n’est pas vraiment question dans cette petite partie d’histoire…). Ainsi donc, sa mâchoire le fit souffrir pendant quelques secondes, secondes d’une concentration assez intense. Il sentait ses épaules se déboîter, mais de la même manière que si toutes ces sensations étaient si distantes de lui. Il leva son museau et distingua, il en était sûr, une forme humaine qui descendait à présent les escaliers. Détallant telle une locomotive (et oui, les furet ont le corps long ^^), notre petit carnivore adoré arriva, suite à une longue poursuite à travers le château, …

* Est-ce qu’il connaît son chemin? Ou s’il ne fait que flâner dans les couloirs? *

… à s’arrêter net lorsque l’être qui lui avait servi de guide dans la noirceur s’immobilisa. James sentait ses moindres mouvements, mais ne pouvait toutefois les distinguer clairement (C’est le même principe qui fait en sorte que les écureuils se font quand même écraser…). De toute façon, lorsqu’on est une petite bête à fourrure, il est plutôt rare que l’on garde une parfaite conscience de nos volontés alors pas étonnant de retrouver l’ami en situation de doute.

*… pourquoi est-ce que je le suis déjà?... Tien, le bas de ce portrait est rongé… il y a donc des souris dans le cachot? *

Alléché par de nouvelles proies potentielles, le professeur entra dans les cuisines de Poudlard en même temps que son collègue.

Il reniflait ici et là, quand soudain, elle arriva. Envoûtante et légère. Sublime et onctueuse à la fois. Oui, une odeur de festin vint planer jusqu’à la truffe du maître de métamorphose. Humain ou animal, peu importe, James n’aurait jamais résisté. Peut-être est-ce dû à ce trait de caractère si proche de sa propre personnalité que le jeune homme se rappela enfin pourquoi il était là. De tout évidence, c’était un élève qui avait faim. Profitant donc du moment ou celui-ci était parti chercher de quoi se servir, Mr Faucett fit le « vide intérieur » et on le reconnu bientôt comme étant sa version sur deux pattes. Blotti dans un coin de la pièce, derrière un gros chaudron, le professeur sortit sa baguette magique et la pointa directement sur les victuailles qui auraient sûrement servies de repas de roi au drôle d’élève avec un appétit aussi incongru (possible? À vous d’en douter…) que celui de notre Animagus.

James se referma contre ses genoux, hors de vu et en lieu sûr derrière l’énorme batterie de cuisine. Le cri qui en résulta lui prouva qu’il avait bel et bien réussit son petit tour de passe-passe. Cependant, ce soi-disant triomphe n’afficha guère de sourire sur le visage mince de l’enseignant de métamorphose. En effet, la voix qu’il avait ainsi animé par cette sotte plaisanterie s’avéra être une voix beaucoup plus grave que celle qu’il avait peut-être escompté lors d’un vague moment d’imagination.

James Faucett allait-il se révéler? Allait-il oser se dénoncer ou peut-être préférait-il continuer ce petit jeu qui lui rappelait très bien son adolescence… ? Il serait difficile d’y répondre, puisqu’au moment précis où le fautif décida d’entreprendre une action, le portait de la cuisine pivota et quelqu’un y entra sûrement attiré par les cris de désespoir qu’avait lancé l’inconnu affamé.

(hj: haaaa... ça faisait longtemps que je n'avais pas mis le nez hors de ma salle de classe moi ^^!)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une petite faim durant la nuit...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite faim pendant la nuit [Libre]
» L'appel de la faim !
» Une petite Faim? ?ft. Ambroise.
» Une petite faim ?
» Une petite faim ? (On partage ? *musique kinder*)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fortuna Major :: Intérieur de Poudlard :: Cachots et Sous-Sols :: Cuisine-
Sauter vers: