AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Cours #1 : Introduction [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
James Faucett
Professeur de Métamorphose
Professeur de Métamorphose
avatar

Nombre de messages : 90
Emploi IG : fous-moi la paix avec tes paysages! parle-moi du sous-sol!
Date d'inscription : 02/01/2007

MessageSujet: Cours #1 : Introduction [Terminé]   Dim 14 Jan - 0:49

(hj: Désolé pour le petit retard, mais mon ordinateur avait littéralement explosé! Avec de la fumée là, et pas d'effets spéciaux! lol bon alors voilà ça commence:)

C’était une belle matinée ensoleillée qui se présentait. La journée d’hiver semblait vouloir se rendre moins rude que pendant les jours passés. Les continuels courants d’air froid du château firent frissonner le professeur qui était emmitouflé dans sa longue cape noire. Aujourd’hui, il n’était même pas obligé de mettre son foulard et ses gants comme il l’avait fait la semaine passée. Il entreprit de monter dans un escalier poussiéreux et sombre. Enfin arrivé au troisième étage, qui pour le moment était bien silencieux, il marcha jusqu’à ce qu’il arrive devant une grande porte brune faite de vieux bois apparemment. James la poussa avec un peu de force et entra dans la salle de métamorphose.

Il avança le long du mur qui se trouvait à sa gauche. Ce dernier était essentiellement tapissé d’étagères recueillant des livres de toutes sortes. Ils avaient tous pour sujet la matière qui était étudiée dans cette pièce. En parlant de la pièce… elle avait l’aspect d’une salle de conférence. James s’avança jusqu’au milieu et regarda autour de lui. Il y avait un petit escalier montant qui permettait d’accéder aux différentes tables qui obligeaient les étudiants de s’asseoir en équipe de trois. Sur le mur opposé, en avant de cet « estrade de la connaissance », se trouvait un long tableau noir qui était encadré de deux armures rouillées à souhait. Des plantes poussaient librement dans des pots et vases un peu partout, ce qui donnait un aspect plus sauvage que décoratif…


--Hum… c’est devenu un peu sale pendant les vacances…


Personne n’était venu faire le ménage, mais James n’en fut pas surpris le moins du monde puisque c’était lui qui avait demandé qu’il en soit ainsi. Le jeune homme tira de sa poche une longue baguette magique de couleur foncée et la fit tournoyer un peu au-dessus de sa tête avant de la rabaisser d’un geste vif. Tout à coup, un énorme nuage de poussière se forma au plafond, laissant tout ce que contenait la classe dans un état propre et resplendissant.

* Voilà qui est un peu mieux. *

Le professeur marcha en direction du tableau noir et s’arrêta devant le bureau qui se trouvait en avant de celui-ci. Sur cette table de travail, James y déposa son sac qui fit un bruit sourd lors de son atterrissage. Il l’ouvrit et en sortit un sablier qu’il posa sur un coin, une plume qui avait souffert de plusieurs corrections, une liasse de parchemin. Tenant son vieux sac au bout de ses bras, il pesait encore lourd et il vida le reste sur le devant du bureau pour que le contenu soit bien visible aux futurs élèves qui seraient bientôt assis devant lui. Une fois le sac à dos vide, Mr. Faucett le jeta à côté de lui dans un pot de terre où poussait une plante incroyablement verte, une Flos Stultus.

Ce que le professeur venait de mettre sur la table était bien étrange… en effet, il s’agissait de huit roches de taille moyenne et il était présentement en train de les regrouper en paquet de deux. Une fois cette besogne accomplie, il se dirigea ensuite vers le mur opposé aux étagères qui, quant à lui, était composé majoritairement de fenêtre encadrées de longs et épais rideaux rouge vin. Il y avait un seul portrait dans la pièce et une petite plaque ternie sous celui-ci indiquait qu’il s’agissait d’un dénommé Metor Gariel. Le vieil homme dont il était question, fixait le professeur d’un regard ennuyé et un peu fou.

-Vous êtes enfin revenu… Pas trop tôt si vous voulez mon avis… cette bestiole n’arrête pas de mettre sa truffe partout depuis qu’il a réussit à se sauver…

James salua le portrait d’un signe de tête respectueux qui lui renvoya un air hautain.

-- De quelle bestiole parlez-vous au juste?

Le vieillard donna un coup de tête sur la gauche où on pouvait apercevoir une boule de poils en train de se cacher dans les rideaux qui tombaient jusqu’au sol en pierre brune.

-- Oh! Je vois…

James s’approcha sans bruit et saisit l’animal qui fit un saut d’au moins vingt centimètres.

-- Alors Wishmur, on est nerveux ce matin? Et puis, comment es-tu sortit de ta cage?

Le petit raton-laveur le fixa de ses gros yeux globuleux noires et se contenta de se lécher le museau. C’était pour cette raison que le professeur n’avait pas voulu que quelqu’un vienne faire le ménage pendant sa courte absence, car un des animaux aurait très bien pu se sauver définitivement. Même s’ils adoraient le professeur, personne ne pouvait blâmer ces petits êtres d’avoir un instinct qui les conduisait à l’exploration… Et James les comprenait très bien. Le professeur prit une bonne inspiration et ce qu’il sentit était un mélange de livre, de terre fraîche et d’animal…

Il y avait au moins deux cages suspendues au plafond (une contenant des canaris et d’autre contenant des pics bois), trois cages qui était alignées dans un coin (dans la première, il y avait deux lapins, dans la deuxième des hérissons et dans la troisième… Wishmur). Mr. Faucett referma la porte de la dernière cage et alla dans un autre coin de la pièce où il y avait un vivarium. On pouvait y voir des grenouilles sauter, des escargots ramper et plus encore si on s’approchait de plus près. La présence de toute cette vie remplissait la pièce d’une ambiance amicale et les bruits qui retentissaient sans cesse étaient une preuve vivante de spontanéité.

Un regard vers le sablier indiqua que déjà une demi-heure venait de s’écouler. Les jeunes devaient commencer à se réveiller…

*Ha… j’aimerais bien pouvoir me réveiller plus tard moi aussi…*

Mais il n’avait pas cette chance… du moins, pas aujourd’hui. La classe devait être dans un état présentable et il devait se préparer à donner le cours aux élèves de premières années. Il ne restait plus beaucoup de chose à faire étant donnée que Wishmur n’avait libéré personne d’autre cette fois-ci, ce dont James lui était reconnaissant. Il ne lui restait qu’à arranger les affiches situées au fond de la classe, derrières les tables des élèves. Une d’elles représentait un animagis en pleine transformation, et une autre représentait les différentes étapes pour transformer une souris en tasse de thé. D’un coup de baguette magique, elles se repositionnèrent et se collèrent d’elles-mêmes. Enfin, il pointa le squelette d’un animal étrange qui se rassembla comme par magie ( Wink ).

Le sablier indiquait que la cloche du château allait bientôt sonner le début de la journée de cours. Mr. Faucett se précipita à son bureau pour accueillir les élèves.

*Ha! J’oubliais…*

Il se tapa le front (peut-être un peu plus fort qu’il ne l’aurait voulu) puis agita sa baguette d’un geste désinvolte. Les mots suivants s’inscrivirent en lettres blanches sur le tableau derrière lui :

Introtuction à la médamorphose

James Chaussette, professeur


Notre cher professeur était un peu nerveux ce matin là ou bien était-il tout simplement distrait? Bref, à l’autre extrémité du tableau, on pouvait lire :

Matériel obligatoire : baguette magique, Manuel La Métamorphose à l’Égard des Débutants Tome1 et votre cervelle.


Un grognement retentit et il pencha la tête vers son estomac.


*Je viens tout juste de manger, c’est fou!*


Force de la nature l’obligeant, le professeur ouvrit un tiroir de son bureau et il commença à manger la pomme verte qu’il venait d’en sortir. Un énorme son de cloche retentit et la rumeur des voix commença à s’élever en direction de la porte ouverte. James était prêt à souhaiter la bienvenue aux jeunes qui commençaient déjà à entrer dans la salle.

_________________


Dernière édition par le Sam 10 Mar - 18:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian Moriarty
Elève Serpentard 2ème Année
Elève Serpentard 2ème Année


Nombre de messages : 109
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: Cours #1 : Introduction [Terminé]   Lun 15 Jan - 13:07

Lorsque la cloche retentit Adrian vérifia pour la seconde fois son emploie du temps . Mais oui on leur avait bien mit métamorphose dès la première heure de la journée ! Une discipline qui demandait autant de concentration et qui exigeait un esprit clair aurait été parfaire juste avant le déjeuner….Non pas que son esprit ne soit pas opérationnel dès le matin : non pour une fois il pensait aux autres et à toutes les catastrophes que pourrait déclancher des Poufsouffle mal réveillés et de Gryffondor somnambules…

Enfin le jeune garçon suivit le mouvement et traversa bravement plusieurs couloir embouteillés avant de parvenir à un autre embouteillage devant sa salle de cours . Eh bien quoi ? Etait ce si dur de comprendre qu’on ne rentrait pas à plus de trois en transversale ? Soupirant le Vert et Argent attendit que les autres plus lents arrivent à la même conclusion que de toute façon peu importe l’ordre , ils allaient tous rentrer , et pénétra à son tour dans la salle de cours . Il repéra immédiatement une place pas trop près pas trop loin du bureau , et surtout sans occupant , et s’y assit en sortant déjà ses affaires , priant pour qu'aucun abruti ne croit possible de s'installer à coté de lui sous prétexte qu'il s'agissait de table assez grandes pour trois élèves , qu'il y avait de la place pour tout le monde et blablabla....

Alors qu’il classait ses feuilles de parchemin un détail le frappa…


Citation :
James Chaussette, professeur

Ecrit noir sur blanc…Le Serpentard ressortie sont emploie du temps pour vérifier et constata que le nom de famille de son professeur avait bel et bien subit une mutation…Etait ce pour tester leur vigilance ou simplement un oubli qui dénotait un esprit très éventé et percé de petit trou pour que l’air circule mieux en dépit des informations vitales , comme…un nom de famille par exemple ? Et surtout le sien . Le Serpentard hésita un instant , partagé entre le désir de rire un bon coup quand les autres remarqueraient aussi et l’irritation que provoquait ce lapsus en lui . Finalement il leva la main et attendit . C’était pour la bonne cause , il ne supportait pas les erreurs aussi grossières…Un peu comme les parcelles de roches primitives sur le bureau de leur si particulier enseignant..Gros cailloux qu'il avait d'ailleurs prit un soin tout particulier à assembler . Maniaque peut-être ? Ou simple original ?

*Encore un qui va plaire à Absynthe….*

Sa main au feu , sa cousine aimait tout ce qui était totalement délirant et sans logique et là elle allait être servit . En attendant le monsieur dégustait un petit encas fruitée et avait l’air bien inoffensif . Il lui faisait même penser à une des bêtes à poil qui coexistaient dans les cages disposées dans la salle . Un brave type sans aucun doute possible , bien gentil et SIMPLE . La métamorphose n'était-elle pas un art COMPLEXE ? Mais Adrian arrêta d'y penser en jugeant qu'il se faisait du mal alors que le cours n'avait même pas encore commencé .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hp-premiereguerre.jdrforum.com/forum.htm
Absynthe Mortsonge
Elève Serpentard 2ème Année
Elève Serpentard 2ème Année


Nombre de messages : 133
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: Cours #1 : Introduction [Terminé]   Jeu 18 Jan - 14:15

Syn étouffa un bâillement . Les journées commençaient bien trop tôt à Poudlard . Et par quelle matière mes aïeux ! Absynthe connaissait la métamorphose oh ça oui ! On lui en avait donné quelque notion lorsqu’elle était plus petite . C’était selon elle beaucoup d’effort pour rien , beaucoup de texte ésotérique et de symboles indescriptibles certes qui donnaient l ’impression d’être savant , mais qui étaient à son sens inutilement compliqués . Dans quelques années peut-être…En tout cas jusqu’ici sa plus grande prouesse avait été de changer de couleur la robe de sa meilleur ennemie parce qu’elle était exactement de la même couleur que la sienne . Un jolie bleu pastel que la jeune Serpentard c’était fait un plaisir de tourner au rose bonbon .

Elle arriva à sa salle de cous en suivant un groupe de Serdaigle qui se précipitait à cause de leur « retard » . Brave petit . Si Absynthe ne tint pas leur rythme elle repéra au moins dans qu’elle salle ils rentrèrent et elle y rentra aussi avec une minutes de décalée . Rapide coup d’œil autour d’elle . A quelques tables de la son cousin , ses affaires déjà sortie et une question déjà en tête puisqu’il levait la main . Salle de classe assez bien agencée qui n’avait pas grand chose à voir avec ce à quoi elle s’attendait , mais cela restait scolaire tout de même . Pour être elle-même une jolie fleur la petite demoiselle avait un attrait certain pour les plantes et même si celles présentes dans sa salle de cours semblaient sortir d’une jungle indisciplinée c’était rafraîchissant . Le hic , car il y en avait toujours un , c’était qu’il n’y avait aucune plante près de sa table ! La demoiselle s’en saisit d’une plus petite sur une étagère et allait la ramener sur la table qu’elle comptait occuper avec son cousin lorsqu’elle le vit . Un adorable petit hérisson qui la regardait de ses yeux noirs et brillant , l’air tranquille .


-Oh il est trop mignon !

Mais…Le nez quasi collé contre la cage la jeune fille eut un flash désagréable . Allait on s’en servir pour des expériences magiques !? Le premier qui touchait ne serais ce qu’à une patte de grenouille ou à une antenne d’escargot se retrouvait avec son pot de fleur dans le nez suivit d‘un chauve furies ! Non mais ! On ne toucherait pas à un seul animales tant qu’elle serait là . Prof ou pas prof…( Green Peace ! Twisted Evil )

Absynthe alla finalement s’asseoir à coté de son cousin en posant sa plante sur le bureau et en lui adressant un petit bonjour , mais en se retenant d‘engager la conversation sur le sort des pauvres bêtes en cage . Pas le moment de le déconcentrer s’il avait une remarque supra intelligente à faire . D’ailleurs pourquoi fixait-il le tableau ?


Citation :
James Chaussette, professeur

Tiens…Un nom mignon , mais il ne semblait pas tellement réaliste . James Chaussette l’ami de la nature et des petits animaux des bois . Avec un petit rire , la jeune fille sortie ses affaires et se mit à dessiner les canaris qui voletaient en paillant au dessus de sa tête . Elle aurait aimé avoir des oiseaux à elle , mais elle n’aurait eu le cœur de les voir en cage….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sincityrpg.power-heberg.com/index.php
James Faucett
Professeur de Métamorphose
Professeur de Métamorphose
avatar

Nombre de messages : 90
Emploi IG : fous-moi la paix avec tes paysages! parle-moi du sous-sol!
Date d'inscription : 02/01/2007

MessageSujet: Re: Cours #1 : Introduction [Terminé]   Sam 20 Jan - 17:55

La cloche avait terminé son grondement sonore depuis déjà un bon laps de temps. À chaque fois, c’était comme un mini noël pour notre cher ami. Voir la stupéfaction éblourir les visages de ces jeunes gens lorsqu’ils rentraient dans sa salle de cours lui procurait un sentiment bien agréable. Il acceuilit les nouveaux venus en disant parfois bonjours, parfois adressant des signes de tête respectueux. Qui sait, peut-être un jour, l’un d’entre eux allait devenir ministre de la magie? Il fallait donc se montrer poli… non, non, ce sont des blagues. N’empêche que James était convaincu que la politesse était quelque chose de très important dans une vie collective. Quelques minutes s’écoulèrent dans son sablier posé sur le coin de son bureau. … Hum il fallait bien commencé. Concentré par l’écoulement du sable, il n’avait pas regardé ses élèves depuis un petit bout de temps. Quand il tourna la tête, James s’attendait à se retrouver devant une horde de jeunes qui ne demandaient pas mieux que de sauter sur leur baguette magique… Mais, sous le regard saisi du professeur, la classe agissait pourtant d’une façon bien traditionnelle. Doté tout de même d’un certain décorum, tout le monde parlait.

… ou presque.

James était impressionné de voir à quel point autant d’espace de classe était inutile. Oui, inutile puisqu’il n’y avait à peine quelques perles rares d’étudiants qui avaient daigné se lever ce matin-là. Alors que les voix poursuivaient leur trajectoire vers une oreille toute ouïe, le professeur de métamorphose remarqua qu’un jeune homme se contentait du silence. En plus, il avait même la main levée.

*Qu’est-ce qu’il peut bien vouloir, le cours n’a même pas encore commencé?*

James, ne voulant pas se forger d’opinion avant de connaître, ne put s’empêcher que cet élève à l’allure d’érudit devait sûrement avoir la réplique facile et cinglante. Méfiant, pour cette raison probablement, Mr Faucett lui donna la parole, profitant de l’ambiance de ce début de cours. Toutefois, cette tentative de se mêler à l’atmosphère fut un lamentable échec. Dès que James posa son regard vert sur l’intriguant apprentis sorcier et lui adressa la parole…

-- Oui, vous avez une question monsieur…?

… les quelques voix qui grouillaient d’une activité lourde et bonace, dignes d’un matin somnolent, s’évanouirent aussitôt. Il faut dire que cette chute était prévisible puisqu’il s’agissait d’abord d’un brouhaha à la puissance 0,37… D’une façon opposée, le silence qui s’imposa par la suite était étrangement éveillé et avide. C’était du style « ça y est! Ça commence… chut! ». Décidant de s’éclaircir la gorge afin de rendre la situation plus (…) normale (?), le silence, quant à lui, absorba tout, tel un trou noir version sonore. C’était bizarre, mais il y régnait une sorte de suspens digne d’un soap : « Mais qu’allait dire le jeune élève de Serpentard? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian Moriarty
Elève Serpentard 2ème Année
Elève Serpentard 2ème Année


Nombre de messages : 109
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: Cours #1 : Introduction [Terminé]   Dim 21 Jan - 2:51

HJ : J’ai beaucoup aimé la façon dont tu décris l’arrivée du silence impromptu XD On a tous connu ça Wink

Adrian répondit d’un signe de tête amical au salut de sa cousine en la regardant fleurir leur table d’une plante verte qui n’avait pas du voir une cisaille depuis qu’elle était sortie de sa graine . Au moins avait-elle l’air de prospérer c’était le moins que l’on pouvait dire , tout comme le joyeux tintamarre autour de lui . Le bourdonnement des bestioles de par et d’autres de la pièce associé au bruit des conversations commençait à lui donner un mal de tête . Il n’aurait pas fallut qu’ils soient plus dans cette salle de cours sinon s’aurait été carrément insupportable . On voyait là toute la royale autorité du gentil professeur Faucett…C’était à se demander si l’absence de calme lui brouillait la vue lorsqu’il tourna son regard vers lui . Un bien mignon petit regard d’un vert champêtre et le Serpentard l’imagina sans problème entrain de ronfler à l’ombre d’un framboisier , une paille dans la bouche , parfaite image du brave campagnard . Un sourire se fixa sur ses lèvres à cette image mignonette à souhait . Dans le fond il commençait à bien l’aimer ce James Chaussette/Faucett . Vraiment dans le fond .

*Mon nom ? Pour pouvoir mieux l’écorcher par la suite ?*

Adrian aurait voulu dire que non il préférait le garder pour lui : c’était plus sûr , et que oui s’il levait la main depuis le début c’est qu’il avait une question et qu’il ne faisait pas un exercice de stretching matinal . Mais étant donné que le silence venait de se faire il n’aurait pas été très fair play de plonger encore plus dans l’embarra ce bon professeur qui n’avait vraiment pas besoin de ça .

-Moriarty professeur . En fait ce n’est pas une question théorique…

*Comme ça vous êtes sûr de pouvoir y répondre .*

-…Mais je suis curieux de savoir combien vous avez d’identité à votre actif…

*Professeur Chaussette qu’avez-vous fait du professeur Faucett !?*

-…Parce qu’il me semble que , à moins qu’il y ait eu un transfert de dernier instant et que vous ayez prit la place d’un autre professeur qui nous était au départ destiné et qui portait le même prénom que vous , vous devriez vous décider…

*Avant d’atteindre le point de non retour qu’est la schizophrénie .*

-…pour un seul et même nom . Mais d’un point de vu strictement littéraire je choisirais celui qui figure sur notre emploie du temps plutôt que celui qui figure au tableau …

*Bien que celui du tableau vous aille à merveille .*

-Je suppose que vous préférez que l’on vous appelle professeur Faucett plutôt que professeur "Chaussette" ?


Mission accomplie , la lumière était faite dans cette salle jusqu'alors frappée par l'obscurantisme . Le Vert et Argent copia une tactique de sa cousine et afficha un petit air d'ange avec des yeux plein d'amour qui disaient "Non ne me remerciez pas , ça m'a fait très plaisir" .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hp-premiereguerre.jdrforum.com/forum.htm
James Faucett
Professeur de Métamorphose
Professeur de Métamorphose
avatar

Nombre de messages : 90
Emploi IG : fous-moi la paix avec tes paysages! parle-moi du sous-sol!
Date d'inscription : 02/01/2007

MessageSujet: Re: Cours #1 : Introduction [Terminé]   Mar 23 Jan - 23:28

(hj: merci bien ^^)

Une fois que le jeune élève se fut présenté, celui-ci avoua qu’il n’avait pas de question théorique… Pris au dépourvu, James expliqua alors la position de « main-levée » du jeune homme comme étant probablement une nouvelle sorte de yoga…

*Ha les jeunes et leurs modes étranges…*

Le Serpentard débita alors une question… ou plutôt ses questions / hypothèses(?). Il le faisait tel un chat avec une souris, animé par la peur qu’il infligeait à la proie à chaque coup de patte, déclanchant ainsi une production de stress imminente.

*Quoi?... qu’est-ce qu’il veut dire par mon nombre d’identité? … Hein?*

Si quelqu’un avait eu besoin de précisions sur le comment on se sent lorsqu’on se fait électrocuter par la foudre, James Faucett aurait sûrement été la personne idéale. Les canaris recommencèrent leurs pétillements, mais c’était comme si le professeur de métamorphose avait eu des patates à la place des oreilles. Devenu aussi sourd que surpris, il détourna la tête de la face angélique qui le fixait. Et oui! Il avait fait une erreur!

* Le comble de l’étymologie… qu’est-ce que les jeunes vont penser de moi maintenant?...*

Passons, les choses faites l’étaient, mais tout cela serait bientôt de l’eau sous le pont. Il sortit sa baguette pour corriger cette erreur quelque peu embarrassante, se sentant petit dans ses souliers, lui qui était pourtant très grand. Toutefois, James ne rougissait pas. Ça ne lui arrivait pas… en fait il n’y pouvait rien, c’était sa peau qui en décidait ainsi. Non, au lieu de devenir rouge, le professeur portait au visage des plaques blanches. Selon son opinion, c’était pire… (Vous savez, le style de vache passé au rayon gammas?)

-- Désolé pour ce petit problème technique… Embarassed

Essayant de retrouver une allure plus naturelle, il décida d’enchaîner avec son habituel discours de début de cours. Une fois la crise passée, il s’éclaircit la gorge et parla d’une voix suffisante pour être entendu de tous. C’est que le professeur n’aimait pas crier…

-- Alors voilà, bonjours à tous. Je suis ravi de voir que malgré les vacances, la majorité d’entre vous n’ont pas oublié qu’il y avait encore des cours de métamorphose à Poudlard. Alors, voilà, je me présente : je suis votre professeur pour le reste de l’année et je me nomme James Faucett, comme ont pu le constater les plus observateurs parmi vous… c’était très mal écrit au tableau… décidément, les craies ne sont plus ce qu’elles avaient l’habitude d’être…

Soudain des noms apparurent au-dessus de la tête de chaque étudiant.

-- Ceci est la prise de présence. Si vous ne voyez pas votre nom, veuillez m’en informer.

Après un certain temps, les noms fumigènes se dirigèrent vers la feuille de parchemin que le professeur venait de déposer sur son bureau. D’un petit « pouf! » étouffé, les fumées se dissipèrent. La liste comportait les noms des élèves :

Charles Constard
Lia Desfleurs
Mireille Grozeille
Arual Haven
Adrian Moriarty
Absynthe Mortsonge

Paul Troup-Aude Moutonpales
[...]
(c'est pas drôle de devoir s'inventer des noms d'élèves...)

-- Cette année, je compte vous initier à un art magique des plus exigeants. Fiable, réaliste et difficile, je ne vous le cacherai pas. La concentration, le civisme et la patience sont des éléments essentiels à la réussite de ce cours. De ce fait, toute personne causant du chaos dans cette classe aura une retenue. En plus d’étudier cette matière, vous allez surtout devoir la pratiquer. En premier lieu, nous allons aborder surtout la base de la matière, soit les entités…

Le professeur passa devant son bureau et donna quelques coups de baguette sur quatre des huit pierres qui étaient toujours là. L’instant suivant, on pouvait voir quatre bouteilles de verre transparentes. Les quatre autres pierres qui restaient se trouvaient à présent dans chaque bouteille. James reprit de la même voix :

-- … Et peut-être que si tout ce passe très bien, vous aurez la chance de commencer les métamorphoses de transfère d’ici la fin de l’année.

Il fit un sourire encourageant et se dirigea vers les fenêtres. Ses yeux verts se plongèrent pendant une fraction de seconde dans ceux de l’élève qui lui avait fait remarquer sa faute au début du cours.

-- Est-ce que quelqu’un voudrait bien partager sa définition de la métamorphose. Levez la main s’il vous plait.

_________________


Dernière édition par le Mer 24 Jan - 2:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Absynthe Mortsonge
Elève Serpentard 2ème Année
Elève Serpentard 2ème Année


Nombre de messages : 133
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: Cours #1 : Introduction [Terminé]   Mer 24 Jan - 0:59

Absynthe s’était arrêtée de crayonner afin de mieux pouvoir suivre l’échange Adrian/Prof Chaussette . A chaque nouvelle phrase de son cousin Syn sentait monter crescendo son envie d’apothéose finale et son sourire s’élargissait au fur et à mesure que la pensée d’Adrian s’affirmait , devenait plus précise , plus insidieuse comme un jeu de piste pervers pour finalement éclater au grand jour : Le professeur Chaussette n’était pas celui qu’il prétendait être . La Serpentard porta une main à ses lèvres pour repousser tout au fond de sa gorge le rire qui ne demandait qu’à s’échapper en grand éclats nourris de raillerie . Oh rien de bien méchant , c’était juste drôle ! Et ce pauvre professeur à l’air si confus...

*Quel air étrange…*

La jeune fille l’observa un instant , lui et les marbrures de sa peau . Mon dieu l’expression "mourir de honte" avait-elle donc quelques fondements qui allaient se vérifier dans l’instant ? Il lui sembla que le professeur Chaussette , oops , Faucett était sur le point de passer la baguette à gauche . Quelle curieuse façon esthétique de montrer son trouble à la face du monde . Un genre de zèbre albinos aux larges bandes tordues et…un petit air vulnérable de campagnol pris au piège . Aussi chou qu’un lapin qui verrait la cocotte et l’eau bouillante arrivée droit sur lui…Oh ce n’était pas bien vilain , juste un peu ridicule ( Twisted Evil ) il n’y avait pas lieu de se mettre dans des états comme ça . Heureusement le professeur repris vite du poil de la bête et se permit même une petite blagounette sur la qualité des craies .

*Tatata ! Pas d’excuse ! Quand on ne sait pas écrire son nom sans un modèle on ne se rabat pas sur de pauvres craies innocentes qui ne peuvent même pas se défendre ! Hi hi ! Et mais qu’est-ce que c’est que ça !? Le remède à l’analphabétisme ?*

En effet des noms venaient d’apparaître au dessus de chaque élèves et Absynthe eut la désagréable impression d’être sur une place aux enchères , prochain lot du jour à vendre à bon prix…

Citation :
-Ceci est la prise de présence. Si vous ne voyez pas votre nom, veuillez m’en informer.

*Ah si si je le vois bien le mien et même ceux des autres . Non mais qu’est-ce que c’est que ces noms ? Ce sont des noms d’Elfe de Maison ma parole !* [hj : ou de fantôme Razz ]

Sa réflexion sur les patronymes fut abréger par le traditionnel discours en règle des professeurs , petit topo verbeux sur leur matière qui demandait toujours beaucoup de travaille et de la maîtrise et plein plein d’autres choses que Syn ne possédait pas et ne voulait pas posséder comme : La concentration...

*Je suis cuite .*

Le civisme...

*Vraiment cuite !*

Et la patience .

*Flambée…*

Plus que sceptique la jeune sorcière en herbe fronça le nez comme pour chercher "le truc" dans le tour de passe passe du professeur qui devait désespérément chercher à remonter la pente abrupte de leur estime par n’importe quels moyens . Fussent-ils la débauche d’effet . Bah comment lui en vouloir ? Elle aurait fait la même si elle le pouvait . Pendant qu’il était en séance "d’hypnotisme-minute" avec son cousin Absynthe en profita pour lever joyeusement la main et ressortir la science qu’on lui avait fait ingurgitée toute petite , restait à redonner un ordre et à dépoussiérer ses vieux souvenirs relégués dans les zones inutiles de son cerveaux…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sincityrpg.power-heberg.com/index.php
Arual Haven
Elève Serdaigle 1ère Année
Elève Serdaigle 1ère Année


Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: Cours #1 : Introduction [Terminé]   Mer 24 Jan - 1:42

(hj: Waaaah!!! TO-TA-LE-MENT désolée!!!! Ajoute mon nom... si tu peux Embarassed )

Sa première journée à Poudlard s'était enfuie à une vitesse incroyable. Comme, partie en fumée! Entre le cours d'Histoire et puis une double période de Potions, la jeune Haven était presque aux anges! Il était donc vrai que le temps vole quand on s'amuse comme des petits fous? Ô Sarcasme, que tu es facile à adopter... Bref, un jour infernal qui avait tenté d'engloutir l'aigle tout rond! La sorcière était tellement épuisée qu'elle avait failli s'endormir le visage dans son bol de soupe, à la mi-journée. Bref, inutile de dire qu'Arual priait tous les Dieux existant pour des cours soit captivants ou qui lui laisserait l'option d'un somme d'une longueur raisonnable. À présent, une nouvelle journée, une autre chance à donner à cet école...

*Plaît-il?*

ÀÀÀÀÀ vrai dire, une autre journée. La Serdaigle ne pouvait se permettre de parler en chances accordées à cette école de sorcellerie car veut, veut pas, Arual Haven allait rester pour septs ans en tant qu'étudiante à Poudlard. Alors les horaires délinquentes du château ancestral, il faudrait s'y faire avec le temps! C'est ainsi, les yeux tirés comme deux traits sur son visage pâle, que, non pas avec l'excitation qu'elle aurait pensé avoir pour son premier cours de Métamorphose, la fillette pénétra dans la salle de classe. Les rayons du soleil éclairaient les parcelles de poussière virevoltant dans l'air sec de l'endroit. Et que dire de plus? Il y avait quatre murs dont un percé d'une porte de bois, tous ou à peu près vêtus d'étagères emplies de bouquins ou encore d'illustrations animées sur la Métamorphose.Quelques pupitres alignés en rangées bien droites étaient réservés aux élèves tandis qu'un bureau plutôt large, destiné au professeur James...- Chaussette?! Arual s'arrêta net devant le tableau en voyant cela, puis cligna des yeux plusieurs fois. Rien à faire, les lettres refusaient de changer de place. Puisque c'était ainsi, l'étudiante pensa que c'était tout simplement plus sage de se trouver une place contre le mur de pierre. Secouant lentement la tête, la Serdaigle fit son chemin, non sans pas remarquer les deux élèves vert et argent présents, eux aussi.

*Je dois rêver... Oui, bientôt je vais ouvrir les yeux et je vais avoir la face dans mon bol de soupe, c'est ça...*

Arual, décidant d'opter pour une place pas trop loin des autres vivants mais à une certaine distance pour éviter les commentaires inutiles, se laissa tomber sans bruit sur sa chaise. Elle sortit, inconsciemment, sa plume grise et puis deux parchemins sur lesquels elle allait sûrement écrire des notes de cours... Ou encore faire des dessins totalement hors sujet. Tout dépendait du professeur et de la matière. Une voix froide s'éleva alors d'u coin de la classe. Le jeune Serpentard avait abordé le professeur sur un ton arrogant. Soupirant tout bas, la Serdaigle se tourna un peu afin d'assister au spectacle qui allait peut-être se livrer à l'instant... Puis quelques paroles échangées, et non, grosse déception, le cours commençait sans problèmes. Monsieur Faucett débuta comme tous les autres, en se présentant, puis en prenant les présences. Et quelle surprise (non pas vraiment) quand la jeune Haven vit que son nom n'était pas apparu. La Serdaigle leva la main puis prit la parole... Les premiers mots qui sortir de sa bouche furent mélangés en purée et perdus à jamais. En effet, la fillette n'avait pas prononcé un mot depuis son levé; ses cordes vocales s'étaient donc alors gelées en place! Honteuse, elle repris.

-Emm, désolée monsieur. Je me nomme Arual Haven, je suis de Serdaigle.

*Et vous m'avez légèrement oubliée*

Ceci dit, elle jeta un regard rapide en direction des deux serpents. Le professeur poursuivit alors avec une courte description de ses cours... Mais elle se sentait totalement inapte aujourd'hui! "civisme" IM-PO-SSI-BLE! Et patience... Il arrivait qu'elle en arrivait à bout facilement quand elle était fatiguée... comme au moment même. Roulant des yeux, Aru se pencha vers l'avant afin d'accorder le plus de son attention qui existait ou qui pouvait être mis en usage en ce début de journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Faucett
Professeur de Métamorphose
Professeur de Métamorphose
avatar

Nombre de messages : 90
Emploi IG : fous-moi la paix avec tes paysages! parle-moi du sous-sol!
Date d'inscription : 02/01/2007

MessageSujet: Re: Cours #1 : Introduction [Terminé]   Mer 24 Jan - 5:12

(hj: voilà c'est fait Aru ... pis oui j'ai eu du fun à inventer des noms de fantômes... c'est juste que c'était trop déprimant de voir que deux élèves dans sa classe, non? Razz )

À un moment opportun, le professeur avait rajouté le nom de l’élève appartenant à Serdaigle qui lui semblait soit timide, soit trop fatiguée.

*Ou peut-être les deux…*

James, qui balaya la classe peu nombreuse de son regard jungle, porta son attention sur une autre jeune sorcière venant de la maison des serpents.

*Tiens donc, quelqu’un a déjà trouvé quelque chose! C’est très bien.*

Il attendit un instant, mais se ravisa de cette attente jugée inutile. Après tout, elle avait été la première à bondir sur l’opportunité, le professeur de métamorphose lui donna donc la parole.

*C’était quoi son nom déjà? C’est marqué sur ma liste… ha voilà!*

--Miss Mortsonge, vous pouvez commencer je vous prie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Absynthe Mortsonge
Elève Serpentard 2ème Année
Elève Serpentard 2ème Année


Nombre de messages : 133
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: Cours #1 : Introduction [Terminé]   Mer 24 Jan - 13:49

HJ : Et de trois c’est le succès qui commence et bientôt nous serons vraiment une classe entière Wink

Absynthe profita de ce que le professeur recentrait ses esprits pour recentrer les siens dans sa quête des souvenirs perdus , mais rien y fit : ce n’était que des bribes qui remontaient à la surface de sa conscience . Le prix à payer pour avoir été inattentive toutes ces années durant . Mais même si elle allait raconter n’importenawak elle tenait absolument à prendre la parole et n’accepterait qu’on lui passe son tour juste par sectarisme :"Non plus de Serpent , plus de voix sifflantes dans mes cours !" . Mais peut-être cherchait-il juste comment l’appeler ? Ou alors le professeur était persuadé qu’elle levait la main pour lui faire remarquer un autre oublie et il cherchait sa faute imaginaire avant qu’elle ne le reprenne devant toute la classe .

*Non je ne suis pas schizophrénique alors ne m’appelez pas Patrick !* , chantonna son esprit .

Mais il lui donna finalement la parole avec le nom exact et Syn s’accorda sur la même note que son cousin pour lui offrir son visage le plus angélique . Elle avait décidée d’éviter la définition trop personnelle de la métamorphose sinon tout ce qu’elle récolterait serait des points en moins sur un compteur à zéro .

-Merci professeur . Alors…De ce qu’on m’en a dit l’art de la métamorphose est en fait un genre de transmutation , une conversion dans la nature d’une chose ou d’un être vivant . On peut modifier son aspect ou ses propriétés si on est vraiment doué….En fait…Je pense que ça ne dépend pas seulement que du pouvoir du sorcier , puisque si on me demandait de changer ma table en cheval de trait j‘aurais bien plus de mal à m‘exécuter que si on me demandait de changer un torchon en "chaussette" , par exemple .

La jeune fille se tut et écarta les mains pour signifier qu’elle avait puisée dans tout ses souvenirs , sans autres étincelles possibles de sa part . Si précision il y avait à faire ça ne viendrait que du professeur ou d’un autre élève plus assidu chanceux .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sincityrpg.power-heberg.com/index.php
James Faucett
Professeur de Métamorphose
Professeur de Métamorphose
avatar

Nombre de messages : 90
Emploi IG : fous-moi la paix avec tes paysages! parle-moi du sous-sol!
Date d'inscription : 02/01/2007

MessageSujet: Re: Cours #1 : Introduction [Terminé]   Sam 27 Jan - 17:38

Ainsi, James écouta avec attention les paroles de la jeune demoiselle. Il attendit afin de voir si quelqu’un semblait avoir une autre vision des choses, mais l’opinion sembla partagée étant donné que nul autre élève ne fit un mouvement.

-- Miss, je dois vous avouer que j’ai particulièrement aimé votre définition. Tout spécialement lorsque vous avez parlé de « transmutation » et de « conversion ». Bref, c’est une excellente réponse qui mérite bien les 5 points qu’elle vaut!

Le professeur se tourna vers le tableau et y pointa sèchement sa baguette magique. Presque instantanément, les lettres blanches apparurent aux côtés de celles déjà présentes :

La métamorphose :

Changement complet ou partiel dans l’état ou l’aspect d’une chose ou d’un être appartenant à un élément distinct. Cette transformation est activée par l’énergie interne que possède le dit transformé.



-- Alors voilà, c’est dans cette définition que l’on aborde, tout comme l’a également fait votre collègue de classe, la notion de changement, de tournure que l’on donne à une autre chose.


Après avoir jeté un dernier regard au tableau pour être sûr de ne pas avoir fait d’erreurs compromettantes ( Rolling Eyes ), notre cher professeur décida de circuler dans les rangées parce qu’il n’aimait pas rester debout à ne rien faire.

-- Dans la dernière phrase, on nous parle également d’énergie interne… peut-être que cette notion est nouvelle pour un nombre d’entre vous, mais n’ayez pas peur, ce n’est pas si compliquer à comprendre…

*Enfin j’espère…*

-- Cette énergie est retrouvée sous forme de liens. Alors juste là, vous venez de comprendre le principe… En d’autres termes, chaque chose qui existe est composée de différents types de liens, qui sont en fait de la simple énergie. Tout le monde me suit? … Bien. Ces derniers ont été découverts par cette personne…

James pointa à droite de la première fenêtre, à l’endroit précis où se trouvait un vieux cadre poussiéreux. Quand des visages se tournèrent vers le personnage qui était à l’intérieur, celui-ci eut une exclamation étouffée et bougea un peu afin d’afficher son meilleur profil.

-- … Metor Gariel, un ancien sorcier qui fut d’ailleurs, l’un des pionniers de la métamorphose. Voici son histoire : Un jour, Sir Gariel avait décidé de faire une nouvelle expérience magique qui avait donnée pour résultat la réduction de la bague de sa femme. Le bijou était devenu si petit, qu’il n’était guère plus gros qu’une tête d’épingle. Puis, voulant récupérer le précieux, il fit grossir, par mégarde, un seul morceau de la bague. Ce qu’il a avait dans la main de sa femme était en fait un lien d’énergie. On aurait pu confondre l’élément découvert avec un grain de riz étant donné sa taille et sa forme. Personne n’a jamais vraiment su quel sortilège le vieux sorcier avait formulé… Après de nombreuses notes, Metor retourna à sa besogne afin de toujours récupérer la bague de sa femme. Toutefois, par inadvertance, il métamorphosa son épouse en dragon qui le dévora par la suite. Vous voyez, Sir Gariel était très puissant, mais malheureusement, n’ayant pas les connaissances que nous avons aujourd’hui, il ne savait pas vraiment ce qu’il faisait. Les témoins de la scène ont alors décidé de maîtriser cet art qu’est la métamorphose. Certains à cause des résultats puissants qu’elle peut entraîner, d’autre pour la soif de savoir et la volonté d’aider les humains.

Mr. Faucett qui avait la gorge un peu sèche, attendit que la voix lui revienne. Il aimait bien raconter l’histoire de l’origine de la métamorphose. Entre temps, il avait sortit un bocal rempli de billes d’une des armoires de la classe. Il alla poser le tout sur le rebord de la fenêtre, puis se dirigea de nouveau vers son bureau.

-- La métamorphose, comme vous le savez maintenant, est une maîtrise complexe. Le niveau de difficulté change selon les habiletés du sorcier qui la pratique, mais aussi elle dépend de la nature de l’objet qui est à transformer. Il existe quarte grandes catégories d’objets, chacune regroupée sous ce que l’on appelle « éléments ». Est-ce que quelqu’un pourrait bien me les nommer?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arual Haven
Elève Serdaigle 1ère Année
Elève Serdaigle 1ère Année


Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: Cours #1 : Introduction [Terminé]   Sam 27 Jan - 18:09

La tête dans la paume de sa main gauche, la Serdaigle, on pouvait le dire, semblait totalement endormie. Et puis, la pâle Serpentarde assise à l'autre bout de la classe, la personne même dont Arual ne voulait éveillé un intérêt particulier pour, avait décidé d'éclairer le cours d'une définition de la métamorphose digne d'un dictionnaire! Ainsi captivant l'attention de l'Aigle, Arual se redressa dans sa chaise, plume à la main et le retranscrivis en lettres attachés noires. 5 points pours Serpentard.... Ensuite, les points accordés, le professeur Faucett poursuivit son discours, se levant de son bureau. L'histoire qu'il se mit à raconter, celle-même de la découverte, si l'on peut dire, de la Métamorphose. Aussi amusante qu'intéressante à écouter, à vrai dire. Écrivant de temps à autres quelques phrases qui lui semblait importants, l'élève de Serdaigle levait les yeux rapidement puis se replongeais dans le contenant de son parchemin jadis blanc. Par la suite, le professeur, un contenant de billes à la main, posa une question au peuple de la classe (hehehe). Quels étaient les éléments existant?

*Les éléments... Ou là, pour ça j'entends souvent des choses différentes. La lumière et la noirceur sont des contraires et non des éléments... Non.. non... Les éléments doivent être associés aux premières créations de la terre pour être si fondamentaux à la magie, à la Métamorphose... I've got it!*

La Serdaigle leva la main lentement repensant à ce qu'elle s'était dit il y avait à peine quelques secondes. Révisant presque ce qu'elle avait à dire, une dernière pensée apparut dans sa tête.

*Do I?*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Faucett
Professeur de Métamorphose
Professeur de Métamorphose
avatar

Nombre de messages : 90
Emploi IG : fous-moi la paix avec tes paysages! parle-moi du sous-sol!
Date d'inscription : 02/01/2007

MessageSujet: Re: Cours #1 : Introduction [Terminé]   Dim 28 Jan - 4:11

James aperçu la jeune étudiante de la maison des Aigles lever timidement la main. Ou peut-être hésitait-elle à partager une opinion ? Le professeur n’en avait aucune idée, mais donnant le tout pour le tout, il décida de lui donner sa chance, à cette jeune sorcière.

-- Je ne demande que votre nom et ensuite, à vous la parole mademoiselle ! ... Ha mais non, suis-je distrait parfois!? Miss Haven, je l'avais sous les yeux il y a peine quelques minutes!
(...)

Le jeune homme lui afficha un sourire en guise d’encouragement. Après tout, s’il avait fallut avoir peur de faire des erreurs… il serait probablement déjà mort ! Décidant de ne pas partager sa petite plaisanterie, le professeur se rassit sur le coin de son bureau, l’oreille aux aguets des premières émissions vocales de la jeune fille.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arual Haven
Elève Serdaigle 1ère Année
Elève Serdaigle 1ère Année


Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: Cours #1 : Introduction [Terminé]   Dim 28 Jan - 19:59

*Pense avant de parler, pense avant de parler, pense avant de parler sinon tu vas sortir une de ces conneries. Tu es à Serdaigle! Il ne faut quand même pas rendre cette Maison honteuse par ton comportement et tes connaissances restreintes!*

Pour la première fois depuis qu'Arual était arrivée à l'École de Sorcellerie, elle se sentait nerveuse de prendre la parole... Elle se sentait jugée. Certes, le peuple n'était pas nombreux, mais tout de même, l'Aigle voulait éviter le pire.Le professeur remarqua aussitôt sa main levée, peut-être même un peu trop rapidement à son goût, et lui céda la parole après s'être interrogé sur son nom. Maintenant totalement éveillée, Arual marqua une pause claire avant de se mettre à parler de ses pensées sur le sujet même des éléments.

-Les éléments... Pour avoir une si grande importance dans l'histoire de la magie, dans la Métamorphose comme vous l'expliquiez dans votre histoire, doivent avoir eu une place importante en la création de la terre.

*Je ne peux pas croire que tu viens de dire ça...*

Rougissant un peu, elle poursuivit tout de même.

-Bref, je pense que les quatre éléments sont exactement ce qui a sculpté notre monde. L'Eau formant les océans vastes, le Feu provenant du coeur de la terre-même, la Terre élément de la nature végétale et finalement l'Air. Ils sont tous reliés entre eux et donc que sans l'un un autre souffirait et ainsi de suite... Par exemple. L'Eau nourrit la Terre d'ou provient le bois qui se fera brûlé ensuite par le Feu, mais pour que ce Feu naisse, il a besoin de l'Air... Mais je ne vois pas clairement quel est leur lien avec la magie. Est-ce que c'est en sachant les origines souches d'un objet quelconque que nous pourront mieux contrôler les mutations de l'objet en question?

Bon. Une question peut-être bien placée avec une réponse peut-être assez claire pour exprimer les idées de la jeune Serdaigle. Il ne fallait rien de plus qu'attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Faucett
Professeur de Métamorphose
Professeur de Métamorphose
avatar

Nombre de messages : 90
Emploi IG : fous-moi la paix avec tes paysages! parle-moi du sous-sol!
Date d'inscription : 02/01/2007

MessageSujet: Re: Cours #1 : Introduction [Terminé]   Mar 30 Jan - 4:57

Les yeux verts du professeur eurent une petite illumination que personne ne vit. Il détacha son regard de la drôle de plante à côté de son bureau qui jouait avec le sac à dos qui avait atterri par-là une demi-heure auparavant. Certes, la jeune Aigle avait eut une bonne réponse, mais ce qui avait surprit l’enseignant était sans nul doute la perspicacité de la question que la demoiselle lui posa par la suite.

*Il fallait s’y attendre tout de même, elle est à Serdaigle…*

Adressant un sourire en coin à la jeune fille, le professeur répondit d’une voix assurée.

-- Miss, voilà les 5 points que je vous dois pour votre bonne réponse! De plus, votre question est, ma foi, très pertinente alors je n’ai aucune objection d’y répondre. Vous venez d’avancer une notion très importante dans le domaine de la métamorphose. Comme vous nous l’avez si bien dit, les quatre éléments sont la Terre, l’Eau, le Feu et l’Air.

Les quatre mots s’inscrivirent au tableau, de la même manière que les précédents. Puis, usant de sa baguette une fois de plus, James donna quelques petits coups sur une des bouteilles qui contenait la roche. Les quatre bouteilles avaient semblées tombées dans l’oublie, mais lorsque le professeur fit frémir l’une d’elle, ce fut comme s’il y avait eut tout à coup un faisceau lumineux braqué sur celles-ci. Dans le premier contenant de verre, une sorte d’arbre en miniature venait d’apparaître. Le professeur s’attaqua ensuite au trois autres membres de l’équipe de verre, chaque fois effectuant un mouvement de baguette de plus en plus long et compliqué. Dans la deuxième bouteille apparue de l’eau qui tourbillonnait docilement, dans la troisième, un paquet de braises qui semblaient bouger et, finalement, dans la dernière, il y avait quelque chose d’indescriptible. À la fois léger et cotonneux, on pouvait deviner la substance comme étant du vide… visible. C’était en fait du vent. Oui, un vent de largue à un beaufort quatre (idéale pour la voile ^^).

-- Plus l’objet que vous tentez de transformer est d’un élément complexe, plus le sortilège le sera et plus l’exercice sera exigeant. Et pour répondre à la question de miss Haven, la nature des liens nous aide en quelque sorte à savoir quel type de métamorphose nous devrons appliquer. Grâce à cet indice qui est élémentaire (…) il nous est donc possible de savoir quel type de formule employer ou quoi faire et ne pas faire. Mais ne vous faites pas trop de soucis, ce que vous verrez essentiellement au cours de votre scolarité sera de la métamorphose de l’élément Terre parce qu’elle est plus simple et plus utile que les autres. Toutefois, si vous décidez de poursuivre vos études à un niveau plus avancé, vous verrez l’élément Eau plus en détails. Les derniers éléments, les plus ardus comme le Feu et l’Air, sont abordés lors de stages de métamorphose qui ont lieu généralement après vos sept années d’étude. Alors voilà, je demanderai a tous et à toutes de bien vouloir ouvrir vos manuel à la page sept. Cette lecture est recommandée...

bon on voit que je reprend mon vieux stock... -_-

James Faucett consulta le petit sablier et constata que la théorie avait prit un peu plus de temps qu’il ne l’avait prévu au départ.

*Hum je me demande s’il me restera assez de temps pour…*

Il avait laissé un laps de temps, ce qui permettait au peuple de lire ce dont la page 7 parlait. Il ajouta, sans trop vouloir les déranger dans leur « grande » concentration.

-- Ce qui est surtout important, ce sont les théories concernant les liens… Il est primordial de se faire une idée sur leur rôle ou plutôt pour le moment, leur nature, ce qu’ils sont.

Le professeur se promena ici et là, puis s’arrêta devant la cage où se trouvait son raton laveur favori. Se promettant de le laisser sortir aussitôt que le cours serait terminé, James alla ensuite vagabonder entre les rangées d’élèves (c’est beau de rêver…). Il remarqua que la plupart, si ce n’était pas la totalité, avait finit de lire et vaguait maintenant à diverses occupations… dans le genre de dessiner des bonhommes saugrenus…

-- Bon, je vois que tout le monde à terminer, alors voici une petite question éclaire pour vous… À votre avis, et selon toute logique, est-ce que les liens sont visibles ou invisibles? Et j’aimerais bien que vous m’expliquiez votre choix, bien entendu…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian Moriarty
Elève Serpentard 2ème Année
Elève Serpentard 2ème Année


Nombre de messages : 109
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: Cours #1 : Introduction [Terminé]   Mer 31 Jan - 0:30

Adrian avait adopté une pose nonchalante en attendant qu’une question vraiment difficile défie ses capacités intellectuelles . Quelque chose qu’il n’aurait pas appris durant ses années d’études assidue et obligatoire bien sûr . Un Moriarty ne rentre pas à Poudlard sans un bagage ésotérique conséquent et il devait en aller de même pour sa cousine , même si la Vipère était plus frivole qu’il ne le serait jamais sauf état d’ébriété . Aussi ne fut-il pas surpris de la voir donner une définition impeccable qui rapporta d’office cinq premiers petits points pour Serpentard . Toujours une petite avance sur le chemin de la réussite…Il releva les yeux sur le professeur aux tout derniers mots d’Absynthe . Sa faute de patronyme allait le poursuivre encore longtemps apparemment….En tout cas tant que des Serpentard seraient là pour faire régner l’opprobre et la justesse à défaut d’ordre et de justice .

Il écouta d’une oreille distraite son petit baratin , sûrement inventé de toute pièce , et qu’il sentait d’ici comme un appel à la modération , et donc au freinage dans le développement de ses compétences : « Faites attention mes petits , les vilains sorciers qui ont de grandes ambitions brûlent parfois toutes les étapes et ils sont toujours punis ! » . Le fait que le protagoniste principale de l’histoire soit un ahuris de première catégorie ne changeait rien à la morale à peine déguisée .

La question qui suivit était bateau…Il n’avait jamais vu l’utilité de rattacher chaque objet à un élément en particulier , et surtout sans liens logiques . Adrian avait zappé cette section peu importante à ses yeux , mais la question était extrêmement simple . Il était même aberrant de donner des points pour quelques quatre petits mots à dire . Et il rirait de voir cette Serdaigle se tromper…Mouai réponse acceptable et frileuse . Un Serdaigle livré à lui-même et sans livre ne pourrait rien de plus de toute façon .

Autre petit speech et petite démonstration amusante de quoi était capable un sorcier plus avancé en âge par rapport à de jeunes étudiants qui devaient sans doute se sentir impressionnés…Sans doute . Il ne voyait toujours pas l’utilité de parler de la terre , de l’eau et du feu et bablabla , sauf croyance romantique d’un élément protecteur et on pouvait tout à fait comprendre la métamorphose sans cet écart , mais les moins doués auraient besoin de toute l’aide possible pour justifier leur incompétence donc…Adrian survola rapidement la page de son livre , adoptant une lecture en diagonale pour le peu d‘informations valables qui devaient y être écrit . Puis quand le lapse de temps écoulé lui parut suffisament scandaleux et qu'il eut fini de se dégourdir les jambes , le professeur se décida enfin à reposer une question .


*Aller , à nous avant de nous ennuyer encore plus…Et sans doute ferons nous mumuse avec les petites billes du gentil professeur Faucett pour terminer le cours sur un parfum nostalgique de bac à sable...*

Avec un sourire le Serpentard leva la main . Suspense . Le professeur se souviendrait-il de son nom après l’avoir entendu et lu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hp-premiereguerre.jdrforum.com/forum.htm
James Faucett
Professeur de Métamorphose
Professeur de Métamorphose
avatar

Nombre de messages : 90
Emploi IG : fous-moi la paix avec tes paysages! parle-moi du sous-sol!
Date d'inscription : 02/01/2007

MessageSujet: Re: Cours #1 : Introduction [Terminé]   Jeu 1 Fév - 4:26

L’humidité de l’air grimpait en flèche. Le professeur regarda une main sinueuse se lever. Un sourire parut non loin du coude de l’élève vert et argent. Pour une quelconque raison, le jeune professeur n’aima pas ce sourire. Il semblait, non pas ironique, mais plutôt sarcastique. James jeta un regard en biais au sablier. Resterait-il assez de temps?

L’apprenti sorcier avait encore la main levée. Mr Faucett lui donna la parole tout en regardant le tableau rayé d’une écriture poussiéreuse et blanche.

*Son nom, comment l’oublier…*

-- Monsieur Moriarty, vous avez la parole.

La lueur qui animait les yeux de l’homme de vingt-et-un ans se dissipait peu à peu. Il l’entendait bien, la respiration sifflante des étudiant, le battement des ailes des petits oiseaux. Tiens, en parlant d’eux, pourquoi s’agitaient-ils ainsi? Tout cela l’agaçait à présent. Qu’est-ce qui se passait pour notre cher professeur. D’habitude, il repoussait l’instinct, mais sûrement le voile d’inconfort qui planait dans cette salle venait à bout d’éveiller quelque chose en lui. C’était comme si on avait mis un foulard de coton épais autour de sa tête. Wishmur… il ne le laisserait pas sortir… Il écouta d’une oreille distraite les paroles du Serpentard qui traînèrent jusqu’à lui. Un peu déstabiliser, il tenta un bref coup d’œil vers ce dernier afin de montrer son intérêt… quelque peu omniprésent toutefois.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian Moriarty
Elève Serpentard 2ème Année
Elève Serpentard 2ème Année


Nombre de messages : 109
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: Cours #1 : Introduction [Terminé]   Ven 2 Fév - 0:21

Adrian s’autorisa un petit moment de pause pour faire mijoter les esprits . Ce n’était pas qu’un privilège des professeurs et peut-être que celui-ci croirait en une nouvelle remarque concernant cette fois un tache de craie sur le nez . Comme le professeur Faucett avait retrouvé son nom il fut tenter de lui dire que ce n’était pas le sien , juste pour rire mais il n’avait pas que cela à faire et le Serpentard voulait être écouté . Chose improbable si le gentil professeur voyait son esprit troublé par un autre petit problème .

-Re-merci professeur . En toute logique ces liens sont invisibles bien sûr…

*Parce qu’on ne les voit pas gros malin*

-Je parlerai plutôt d’une sorte de fil arachnéen qui relie tout les éléments de la création ensemble et le sorcier est le centre de cette toile . Comme sur une toile chacune des vibrations se répercute sur les autres , ici le sorcier par sa concentration peut agir sur chacun des fils mais il lui appartient de connaître chaque ramification s’il veut que son action réussisse .

*L'image est belle…*

-Je parle en fait d’un "lien" proche de celui de causalité qui lie toute action à une réaction comme on peut le voir avec les lois de la nature qu'on observe tout les jours . Ces liens ne peuvent donc être visibles au premier sens du terme .

*Elémentaire mon cher Watson .*

Estimant en avoir assez dit pour être suivi et sans avoir perdu la moitié de la classe le Vert et Argent se recala sur sa chaise pour signifier qu'il n'avait plus rien à ajouter même s'il pourrait discourir pendant des heures .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hp-premiereguerre.jdrforum.com/forum.htm
James Faucett
Professeur de Métamorphose
Professeur de Métamorphose
avatar

Nombre de messages : 90
Emploi IG : fous-moi la paix avec tes paysages! parle-moi du sous-sol!
Date d'inscription : 02/01/2007

MessageSujet: Re: Cours #1 : Introduction [Terminé]   Dim 4 Fév - 0:38

(hj oh en passant, les points seront distribués après le cours... ne vous faites pas de soucis, je ne vous ai pas oubliés Razz )

James était un peu distrait, mais il perçut tout de même les grandes lignes du débit que lâchait le jeune étudiant âgé d’une dizaine d’années.

- ... invisibles ... concentration ... agir sur chacun... connaître... ramification... réussisse ... premier sens du terme.

Ça y était, il avait terminé. Le professeur le regarda, lui adressa un hochement de tête.

-- Oui, les liens sont invisibles au premier sens du terme puisqu’ils sont trop petits. De plus, il est vrai que la concentration du sorcier doit agir sur l’ensemble des liens qui forment l’objet pour que la métamorphose désirée puisse réussir. Ce détail est très important pour réussir dans ce cours.

Cette fois, une vague de froid l’envahit. Le fit frissonner discrètement. Où en était-il?

-- Ah oui, j’oubliais… 5 points pour Serpentard.

Les autres maisons devraient se méfier s’ils voulaient gagner la Coupe, mais bon cela ne le concernait pas vraiment. Il restait que peu de temps au cours et James se doutait qu’ils aient le temps de faire la partie pratique comme il l’aurait voulut. Tant pis, il prendrait un chance pareil, mais s’il devait prendre un peu de retard dans son contrat…

*Sache me pardonner Dumby… ^^*

-- Sortez vos baguettes!

Mais le professeur allait un peu trop vite et se rendit compte de cette petite faute. Il ajouta d’une façon un peu précipitée, comme pour faire passer cela dans du beurre :

-- Quelqu’un aurait-il des questions avant que l’on aille plus loin?

Non pas que James avait envie de marcher, mais il fallait à tout prix une partie pratique à son cours. Il s’approcha de son bureau, le bocal de billes près de lui, posé tranquillement sur le bureau fait de bois. Il donna un bref coup de pied dans son sac à dos lorsqu’il vit que la plante essayait de lécher ce dernier.

*Il faut bien que je préserve mon matériel scolaire… être professeur ça ne paye pas si cher…*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arual Haven
Elève Serdaigle 1ère Année
Elève Serdaigle 1ère Année


Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: Cours #1 : Introduction [Terminé]   Mer 7 Fév - 5:05

*Liens invisibles... Vibrations toutes différentes... Difficulté et concentration... Bla bla bla bla bla. Encadre ça avec des beaux mots et voilà! Une définition digne d'un dicitonnaire*

Arual écoutait d'une oreille distraite la réponse du Serpy Moriarty. N'inscrivant que les mots importants, les mots clés qui permettaient facilement de répondre à la question posée, la Serdaigle avait fini de griffonner sur son parchemin avant même que l'élève finisse de réciter sa suite de paroles tout à fait cohérentes. Arual trempa alors sa plume dans son encrier et laissa tomber sur le coin bas à droite de son parchemin légèrement plissé une goutte d'encre de Chine. Cette dernière se répandit un peu avant de se faire entièrement absorbée par les fibres de la feuille. Arual porta l'entité de son attention, ne fusse que pour quelques secondes, sur cette tache. Noire, comme une déchirure traversant un ciel nocturne infini, sans limites qu'il soit... Finalement, elle arracha son regard de la goutte et sortit sa baguette avant que le professeur ne prononce le nom de leur instrument de magie. Arual fit tournoyer la baguette en Ébène entre ses doigts entre elle et le bureau. De longs fils aussi minces que ceux d'une toile d'araignée sortirent du bout de celui-ci. Flottant momentanément dans l'air, ils adoptaient des teintes d'un vert foncé, émeraud, puis ils disparaissaient aussi rapidement qu'ils étaient apparus. C'était à peine que les autres l'entourant avaient le temps de les remarquer... La Serdaigle ignorait si c'était un ressemblant de sortilège ou encore un problème avec sa baguette, car elle n'avait même pas à penser ou prononcer une parole pour que ce phénomène se passe. À bien y penser, c'était probablement un problème avec la baguette, car il n'y avait que quelques semaines, elle n'agissait pas ainsi.

*Je vais devoir aller voir Ollivanders...*

Malgré le fait que le Chemin de Traverse lui semblait loin, une bonne promenade était tout de même alléchante. Finalement, le professeur Faucett demanda aux élèves de sortir leur baguette et poursuivit avec un "Avez-vous des questions?" Faisant un court signe négatif de la tête, la Serdaigle rangea sa feuille de papier et s'adossa contre le mur, enfin souriante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melissa Sollsty
Elève Serpentard 1ère Année
Elève Serpentard 1ère Année
avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 19/02/2007

MessageSujet: Re: Cours #1 : Introduction [Terminé]   Mar 20 Fév - 12:14


Melissa était arrivée juste après Abstynte, une des élèves de Serpentard. Elle avait sortit toute ses affaires (Parchemin, plume, encre), et s'était amusée à dessiner le professeur de DCFM en haut à droite de son parchemin. Elle lui avait rajoutée une grosse verrue toute vers avec un nez tout crochu. Que c'était drôle, on aurait dis une sorcière, en façon moldu, biennal. Car Melissa étant elle même une sorcière, ne ressemblait pas du tout à ça. Oup's, le professeur s'approchait, Melissa cachait le dessin avec son coude, et s'appuya la tête contre sa main. Elle essaya d'écouter un peu ce que le professeur disait, car la métamorphose, elle 'aimait pas vraiment ça.

* Roh, c'est bientôt fini, Il va commencer à m'ennuyer celui la*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Faucett
Professeur de Métamorphose
Professeur de Métamorphose
avatar

Nombre de messages : 90
Emploi IG : fous-moi la paix avec tes paysages! parle-moi du sous-sol!
Date d'inscription : 02/01/2007

MessageSujet: Re: Cours #1 : Introduction [Terminé]   Ven 23 Fév - 2:44

Si on pouvait faire un voyage dans le temps, le professeur Faucett aurait sûrement pensé les choses suivantes quand il vit une jeune fille de Serpentard suivre sa consoeur. * Attention petite Serpy, je ne te mettrais pas hors de ma salle, mais sache à l’avenir que je ne prend plus personne une fois que le cours est presque terminé… pour en avoir une idée, regarde la date à la quelle il doit commencer… après « trois semaines » (si ce n’est pas plus… *guilt comes over me*), il est d’ailleurs déjà supposé être fini!)*

Mais bon, c’est impossible de remonter dans le temps, et puis, pour le moment, il n’est pas trop question de ce détail. Le professeur ne se sentait toujours pas bien. Il éprouvait une sorte de pression qui allait probablement le faire éclater tôt ou tard. Il jeta un regard affolé à une des fenêtres, essayant de peine et de misère de se concentrer sur le bleu du ciel.

Quelque part sur la planète, quelqu’un de créatif était en train d’écrire de jolis mots du même bleu ciel par l’entremise d’un clavier… « … et vu que le hj est interdit durant les cours… » Au même instant, une feuille sortit de l’imprimante : « Je décide d’innover une nouvelle fois. Désolé pour la classe, ils seront cobayes pour cette première... » Non loin de la personne qui tapait des «messages qu’il fallait passer », un manuel ouvrait ses pages et traînait sur le sol en bois franc. Si on osait y jeter un coup d’œil, on pouvait lire : « À toute les fois que vous effectuerez une de ses transformations dans ce cours, différentes normes seront à respecter. Premièrement, une description complète de vos pensées (4 lignes min) qui donneront une impression de votre concentration. Puis, chaque mouvements exécutés devront être décrits avec rigueur (y comprit les détails comme le mouvements des orteils durant cet instant) (2 lignes min). Ensuite, il est important de donner un détail de ce qui se produit. Enfin, il est primordial de noter que l’issue de la transformation ne sera pas écrite pas vous, mais par le professeur. » Le sol commençait à trembler et il devenait impossible de lire quoique ce soit d’autre. La raison était qu’un train passait dans la ville. Le train venait de loin, mais pas aussi loin que de l’endroit où James regardait par la fenêtre.

Ce fut l’immense fracas qui le sortit de la lune. Le pot de billes lui avait glissé des mains et son contenu roulait de part et d’autre sur le sol en pierre. Répondant à des réflexes que certains diront primaires et d’autres normaux, Mr Faucett se pencha plia comme une paille afin de retrouver ses précieux aides didactiques. La petite boule d’air dans la bouteille du bureau commença à s’agiter et à tournoyer sur elle-même à une vitesse démesurée. La même chose se produisait avec les pensées du professeur. Il entendit des soupires de ses étudiants. Encore une fois, il passerait pour maladroit. Cependant, il y avait autre chose… une chose qui oppressait son corps et qui lui faisait avoir mal à la tête. La pièce passait du froid au chaud à chaque minute, laissant dans ses pensées une traînée de vent. Il perdait peu à peu la mémoire ou la raison, pourtant jamais tout ne lui avait semblé si claire, si absurde et si risible. Une véritable moquerie, une machination, une escroquerie. Qu’est-ce qu’il faisait dans cette classe, ces jeunes sorciers n’étaient donc pas capables d’apprendre comme ceux qui ont jadis appris en découvrant les choses eux-mêmes? Le professeur avait mal à la tête quand, soudain, le goût du sang vint diluer sa douleur. Ses dents devenaient pointues et tranchantes. Pourquoi se transformait-il maintenant? Essayant de surmonter sa surprise, le professeur prit de grandes respirations ce qui l’aida à garder un certain contrôle sur son apparence. Les étudiants qui ne le voyaient pas encore se relever en profitèrent pour décompresser leur matière grise.

*Tant pis.*

Une petite voix lui disait qu’il valait mieux ne pas se relever maintenant, mais l’instinct était plus puissant, dominait tout. Une fois debout, ses yeux verts se plantèrent dans les yeux de la personne qui se trouvait face à lui (au choix!) et ses pupilles se dilatèrent au point qu’on aurait pu présumer ses yeux totalement noirs. Il recula de quelques pas et se rapprocha de son bureau. Avec une voix rauque et un peu sifflante, il sortit sa baguette magique, adressa un sourire sarcastique à sa classe et lui lança :

-- Faites donc le ménage.

Les élèves perplexes le regardèrent intrigués.

*Tu voulais de la pratique James?*

D’un coup de baguette, les quatre bouteilles qui reposaient sur la table explosèrent en milliers d’éclats de verre. Le tout se volatilisa en vapeur rouge. Cela pris quelques secondes avant de réaliser ce qui se passait vraiment. James riait pour aucune raison apparente, mais c’est seulement lorsque une brise sèche vint fouetter les visages que l’on réalisa ce qui se produisait. Les éléments se déchaînèrent à une ampleur exponentielle et en prenant des proportions considérables. L’arbre qui était à l’origine si minuscule se répandait tel une vigne aux stéroïdes, semant la panique et s’entortillant autour de tout ce qui lui tombait sous les feuilles. Un torrent au débit puissant dégringolait l’estrade en cascade. Le vent soufflait, arrachait les rideaux et certaines affiches. Le tableau s’effaça dans son coin, noir de peur. Et le feu, confrontant l’eau, alimenté par le vent qui lui donnait un second souffle, cet élément rusé et mesquin tirait des flammèches à la végétation qui le nourrissait, qui le faisait vivre. Dans cette tempête, le professeur se réveilla un peu essoufflé, mais réanimé par le vent, l’eau et l’odeur du feu. Les élèves étaient dispersés dans la classe. Devant eux se trouvaient soit une petite roche, un brin de bois mort ou une veille feuille desséché par un vieillissement excessif. Chacun devrait essayer de le transformer d’une quelconque manière… histoire que quelqu’un règle la situation (tant qu’à y être…). En attendant, James, qui se demandait *comment* il avait pu faire une chose pareille, essayait de se frayer un chemin jusqu’à chaque élève, ramenant l’ordre sur son passage. Ha… rien de tel qu’un peu de pratique pour le premier cours, n’est-ce pas? Peut-être que certains réussiront un petit quelque chose même si ils n’ont pas encore de formules ou de techniques.

(si ce n'est aps assez clair, mp fera l'affaire Wink )

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Absynthe Mortsonge
Elève Serpentard 2ème Année
Elève Serpentard 2ème Année


Nombre de messages : 133
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: Cours #1 : Introduction [Terminé]   Ven 23 Fév - 13:29

HJ : Le pot de bille était en verre aussi ? :S C'est un peu long dirons nous , alors je t'ai mit entre "Arrow Arrow " ce qu'il y avait d'utile à lire Razz

Absynthe pianota des doigts sur la table son dessin achevé , les oiseaux virevoltants gaiement sur sa feuille de parchemin , enchaînant des arabesques gracieuses et mouvementées , plus libre que leurs originaux en cage . La Serpentard releva la tête vers les cages suspendues , l’envie de relâcher les canaris plus intense encore que son besoin soudain de sucrerie qui naissait doucement dans son ventre creux . C’était sûrement l’odeur acide du quignon de pomme qui lui remuait ainsi l’estomac . Du moment qu’elle ne se mettait pas à gargouiller pendant que son cousin faisait gagner encore quelques points à Serpentard….La coupe seraient à eux sans problème cette année avec le départ impérial qu’ils avaient pris . Quelle excellente façon de commencer une première année à Poudlard en sachant qu’elle la terminerait en vainqueur . La jeune fille se mit à retailler sa plume de parchemin s’émerveillant elle-même de son propre talent ( Narcisse XD ) qui avait rendu ses oiseaux de papier encore plus magnifiques , plus parfaits , que leur petits modèles de chair et de plumes . Si elle n’avait pas eut conscience de ses facultés depuis toute jeune elle se serait vraiment surprise ( Narcisse bis ) . Mais la certitude de ses aptitudes ne l’empêchait pas d’être toujours extrêmement satisfaite de son travail et de ses œuvres , son œil exercé en percevant d’emblé la valeur ( Narcisse ter ) .

Elle passa une main sur la feuille douce de vélin en un geste caressant , le couple d’oiseaux crayonnés s’égayèrent en suivant de leur battement d’aile agités la main de leur créatrice ( Et Syn créa le monde XD ) . Des questions ? Eh bien non , sa réponse n’avait-elle pas prouvé qu’elle savait déjà tout ? Et son cousin expliquait si divinement bien les choses que le professeur Faucett aurait tout aussi bien put prendre sa cape et son chapeau pour quitter son poste séance tenante . Bon il y avait bien eut le passage avec miss Haven , mais Syn s’y connaissait suffisamment pour ne pas avoir à pâtir de sa définition boiteuse . Alors ? Elle s’imagina lever la main pour poser tout haut une question assez personnelle au professeur et surtout sans aucun rapport avec le cours . Sa main droite la démangeait atrocement , elle était proche de la lever…


*Etes vous marié professeur Faucett ?*

Voilà qui amuserait sûrement toute la galerie , en tout cas qui l’amuserait elle , mais elle n’eut pas le temps de savoir si le professeur leur referait le coup du "zèbre albinos" ( Wink ) lorsqu’une de ses élèves s’attaquait à sa vie privée. Un bruit de billes qui se répandent dans une salle de classe dans le chaos le plus total , de verre qui se brise et qui éclate en mille morceau vint choquer ses émotions de demoiselle et elle poussa un petit cri aigu qui fut accompagné de ses semblables au quatre coin de la pièce . Absynthe tourna un visage renfrogné vers une des autres péronelles qui avait osé l’imité sans innover . Mais celui qui était à l’origine de ce fracas l’intéressait bien plus pour le moment .

*On a des vapeurs mon gentil petit professeur Chaussette ?*

Pourtant elle n’avait pas spécialement envie de rire . Le pathétique de la scène lui perça même le cœur . La Vipère se contenta d’observer le professeur d’un œil fixe et impersonnel .

*Vous êtes une vrai figure tragique James .*

Ça y est . Absynthe savait quoi faire de ce professeur ! Elle lui avait trouvé une place dans son merveilleux théâtre, honneur suprême pour cet inconscient qui apprendrait bien assez vite. Elle conserva son immobilité vaguement inquiète de le voir disparaître sous le niveau de sa table en quête des billes fugitives . Et s’il se coupait avec du verre ? Absynthe revit ses yeux émeraudes , charmants et champêtres , qui prirent une tout autre tournure dans son esprit fantasque . Le sang lui irait si bien au teint…( Sadique et dérangée la Serpy XD ?) . Les narines la jeune fille se dilatèrent lorsqu’elle inspira à nouveau l’air de la salle de classe à la façon d’un animal sauvage qui flaire le danger .

-Adrian…, appela-t-elle lentement en touchant son cousin par la manche au moment où le professeur Faucett refaisait surface dans le monde des vivants juste en face de Syn ( me dévoue ^^ ) .

La Serpentard croisa son regard et ressentit une inquiétante étrangeté prendre corps dans son esprit. Elle fronça légèrement les sourcils circonspecte au ton du professeur subtilement changé , à son regard altéré. Etait ce son imagination galopante, une chimère de ses délires ? Et plus encore elle n’était pas sûre . Pas sûre de ce qu’il voulait.


*Je crois qu’il est en fait plus fou que le dernier des aliénés de ma famille ! Oh comme il cache bien tout ses travers le gentil, gentil, gentil petit James…*

Et la suite devait lui donner plus que raison .Un autre bruit d’explosion, un autre cri de la part d’Absynthe qui mit ses bras devant son visage qu’elle replia sur un coté de peur d‘être touchée par un des éclats .Un raclement de chaise .La Vert et Argent s’était levée pour se mettre hors de porté de ce dément en plein égarement. Un vent incroyable et soudain désordonna les cheveux de la miss qui chercha le soutient de son cousin autant qu’elle voulait sa protection .Ses yeux agrandis pour deux raisons, la peur et la volonté de ne pas perdre une miette du spectacle, Absynthe chercha néanmoins un coin ou se pelotonner le temps que l’orage passe . Elle fixa un bref instant le soit disant professeur . Que sa folie passe . Le rire du sorcier aux oreilles, l’enfant sauta par-dessus une branche noueuse sortie d’elle ne savait où et avisa un recoin entre deux tables bousculées où un autre élève de Serpentard s’était déjà terré.

-Chaud devant !

Et une flamme gigantesque souffla derrière elle rajoutant un peu plus au chaos ambiant . Désordonné et magnifique . Dans son abris de fortune , Syn put voir l’eau être repoussé par le vent gardant sa cachette au sec mais c’était bien le cadet de ses soucis . Elle cacha son visage dans le creux de ses cuisses repliés contre sa poitrine souhaitant de toutes ses forces que Dumbledore apparaissent et désintègre ce malade mental à tendance psychotique . Puis le vent changea laissant ses cheveux retomber autour de son visage, emmêlés comme jamais. La fille de Salazar risqua un œil en dehors de sa cachette. Ce fut comme si ont lui avait transféré du plomb fondu dans les veines et elle s‘extirpa en trombe de sa simili grotte prête à mordre.

-C’est désastreux ! Et scandaleux ! Vous vous prenez pour qui pour détruire le matériel de l’école et pour nous mettre en danger ! Et regardez ce que vous avez fait subir à ces pauvres animaux espèce d’allumé !

Arrow Syn accouru vers une cage renversée où un pauvre raton laveur sonné, gisait la langue pendante et les pattes toutes molles . La fillette secoua tristement sa cage pour provoquer une réaction quelconque et n’obtint qu’un rot de l’animal qui lui semblait verdâtre . Dépitée elle reposa doucement la cage et se retournant pour invectiver à nouveau ce psychopathe déguisé en professeur qui ne méritait qu’un allé simple pour Ste-Mangouste après avoir été éviscéré, elle buta contre un morceaux de roche dur et crevassé. Elle poussa une sorte de hurlement suraigu lié à son exaspération qui avait atteint son pique . D’un geste rapide elle sortit sa baguette, en proie à un maelstrom de désirs et de pulsions contradictoires mais tous destructeurs . Il fallait qu’elle passe ses nerfs sur quelque chose , de préférence en faisant tout exploser , et si elle pouvait faire pareil avec le tête de ce cinglé…! Cinglé…

*Ah tu veux du nettoyage de saison ? Eh ben ça va être vite fait mon trésor !*

A défaut d’être motivée Absynthe avait la volonté quand on la prenait par l’affectif . Tendue comme une corde d’arc qui s’apprête à décocher une flèche , elle serra son poing gauche alors que son regard ne décrochait pas du morceau de roche même si elle voyait la tête du professeur à sa place , le monde ne cessant pourtant pas d‘exister autour d’elle. En fait ce cher Faucett devait supporter bien mal la critique et le ridicule pour s’être mis dans un état pareille à tout faire valdinguer. Un point que la jeune Serpentard pouvait comprendre, mais qu’elle comprenne ne changeait rien à l’affaire puisqu‘elle se considérait victime. Elle ne savait plus vraiment si elle devait l’applaudir pour sa performance bluffante ou lui jeter tout ce qui lui passerait par la main pour lui montrer ce que cela faisait d‘être en but aux éléments déchaînés. En vérité alors qu’elle sentait la puissance magique affluée c’était surtout au sort du professeur qu’elle songeait si elle était capable de songer correctement...

*Quel cirque !* , pensa-t-elle de la scène autant que de ses pensées . Un chapiteau gonflable lui apparu devant les yeux , des petits personnages et des zèbres albinos courrant autour en tout sens alors que le chapiteau gonflait , gonflait . Un peu comme son désarroi entre la colère aveugle et l’enlèvement étrange de ses pensées du fait que ce professeur de campagne avait un quelconque intérêt à ses yeux .

Un jet de lumière dorée sortit de sa baguette sans que Syn y fasse attention et elle eut un mouvement de surprise qui envoya le trait lumineux à coté de la pierre qui devait initialement souffrir . Sort inconnu qui rebondit sur le sol , sur un mur avant de filer vers….Les chaussures du professeur ? Absynthe releva ses deux mains à ses lèvres en un geste catastrophé .


-Je ne voulais pas faire ça !

Consciemment si, mais elle s’était retenue, elle avait été surprise voilà tout . Les chaussures du professeur allaient-elle exploser en millions de confettis avec ses pieds ?

*Oh non je ne voulais pas le mutiler ! Ma figure tragique !* Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sincityrpg.power-heberg.com/index.php
Adrian Moriarty
Elève Serpentard 2ème Année
Elève Serpentard 2ème Année


Nombre de messages : 109
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: Cours #1 : Introduction [Terminé]   Sam 24 Fév - 15:38

HJ : Hé ben , il s’en passe des choses dans la salle de classe du professeur Faucett XD

*Et voilà le travail , la coupe est à nous .*

Et grâce à qui ? Serpentard pouvait marquer d’une pierre blanche le jour où leur avait été envoyé Adrian Moriarty…Et sa chère cousine bien sûr . ( aurait-il faillit oublier ? Razz ) Avec ces deux prodiges dans leur rang , la Maison de Salazar Serpentard n’aurait aucune excuse pour ne pas être triomphante , aucune excuse pour ne pas écraser largement les autres par un score vertigineusement supérieur à celui des autres sous-maisons . Bon il restait l’incertitude du Quidditch étant donné qu’aucun des jeunes génies ne daignaient y participer…Devraient-ils se dévouer pour la cause afin d’apporter la victoire sur ce point trivial également ? Le jeune homme espérait ne pas avoir à en arriver là, mais il était néanmoins près à quelques sacrifices pour s’assurer la victoire complète , totale et parfaite que méritaient les Serpents . Il était dans le fond moins intéressé par les points et par la coupe que de savoir le meilleur . Lui et uniquement lui , ses condisciples passaient en second plan .

Un ange passa et repassa , Adrian soupçonna le professeur Faucett d’avoir poser la "question leurre" « avez-vous une question ?» dans le seul et unique but de gagner du temps et de recentrer ses pensées sur quelque chose de viable . Un minimum viable tout au moins puisqu’il était de souche paysanne non ? Ces gens là se contentaient du moins que le rien , les trous du gruyère , ce que l’on voulait bien leur laisser . Eh bien voilà , ses élèves lui laissaient le silence mais le "professeur" n’avait pas l’air disposé à en faire quelque chose de productif . En fait le Vert et Argent était tellement préparé au fiasco qu’il ne réagit même pas lorsqu’il vit le bocal que tenait le professeur lui glisser des mains et chuter vers le sol selon la loi de la gravité . Il aurait presque put compter les macro minutes avant qu’il n’éclate en un fracas assez sensationnel provoquant des cris d’alarme de ci de là , dont un tout près de ses oreilles . Absynthe . L’écolier détacha ses yeux du lieu de disparition de leur enseignant bidon pour regarder le visage d’Absynthe un sourcil levé . Son expression était difficilement déchiffrable et elle ne parut pas prêter attention à lui . En fait elle aurait put être tout un tas de chose : consternée , assombrie , désenchantée ou…apitoyée ? Il est vrai que leur magister était du genre à faire pitié avec ses maladresses à répétition à la limite du compulsif . Enfin sa cousine étant ce qu’elle était tout était envisageable . Pourtant il y avait quelque chose en elle qui le fit s’agiter sur sa chaise , une pointe de malaise s’insinuant traîtreusement en lui et se ficha dans son cœur aux battements subtilement accélérés . Il se raidit au contact de la main de sa cousine sur son bras et à son ton de voix qui n’augurait rien de bon .


-Absynthe ? ( quelle communication entre eux deux XD )

*Mais qu’est-ce que tu fabriques !? Tu es entrain de te laisser mystifier .*

Règle premium : un Moriarty est toujours maître de lui-même et garde la tête froide en toutes les occasions . Absynthe était une jeune fille charmante au caractère agréable ( si si Wink ) , mais sa nature originale la poussait à des raisonnements…originaux . Mais sûrement pas autant que ce cher James Faucett qui se décida enfin à réapparaître peut-être avec la suite du cours qui sait ?
Citation :
-- Faites donc le ménage.
*Alors là tu peux te brosser !*

Adrian laissa échapper une exclamation dédaigneuse de surprise à mi chemin entre le rire de la bonne blague et le ricanement méprisant .

*Et sur un autre ton ce n’aurait pas été du luxe…*

Le jeune garçon croisa ses bras sur la table , imperméable à l’ambiance bizarre qui semblait vouloir s’installer , mais qui ne passerait pas par lui . Les délires collectifs n’étaient pas sa tasse de thé , vraiment pas . Il n’allait pas se laisser abuser par un prestidigitateur à deux noises qui avait réussi à s’introduire à Poudlard uniquement à cause de la sénilité de Dumbledore . Peut-être le directeur croulant se laissait-il avoir par un peu de poudre aux yeux mais pas lui . Parce qu’il était un Moriarty et qu’en tant que tel son sens commun était d’une grande justesse . Les deux pieds sur terre et la tête sur les épaules . Tête qu’il inclina soudainement au nouveau bruit d’une explosion .

*Ah non mais ce n’est pas vrai , qu’est-ce qu’il a encore cassé cet incapable !*

Autant dire qu’il était passablement énervé car cette fois il n’avait pas prévu et avait été surpris. Lui. Il foudroya du regard l’impotent qui leur servait d’enseignant en regrettant amèrement de ne pas savoir Kadavérisé autrement que du regard . Et le pire…C’était que ce choc suivit d’une fulmination rougeâtre était voulue…Le Serpentard ne pouvait en croire ses yeux . Et pourtant la preuve était là , ce cintré des basses terres tenait à sa main sa baguette magique . Il s’amusait même très bien…Adrian ne perdit pas de temps à se demander s’il s’agissait d’une vengeance personnelle quand à l’exode rurale qui lui avait sans doute fait quitter sa porcherie crasseuse pour venir dans une école et que le choc du monde civilisé lui avait anéantie la matrice psychique . Il se leva rapidement de sa chaise aidé en cela par un vent violent et impossible qui le repoussa sur la table de derrière où il renversa l’encrier de la jeune Poufsouffle alors qu’il cherchait à se rattraper . Serrant les dents le jeune garçon s’agrippa à une branche qui se dépliait à coté de lui afin de trouver l’appuie indéfectible d’un mur .

*Une…quoi ?*

Outre ce vent qui soufflait à tout va dans la pièce comme un blizzard déchaîné , un arbre se trouvait maintenant là , repoussant les tables n’importe comment et les élèves avec . Seulement ceux qui n’avaient pas eut l’intelligence de se lever alors qu’il était encore temps . Les imbéciles . Il entraperçue son Absynthe bondissante filer vers un coin de la pièce avant qu’une feuille monumentale rabattue sur son visage par un coup de vent ne lui cache la vue . Au moins il savait qu’elle avait été plus maligne que le reste ,comme d’habitude, et il se promit de lui faire honneur de son coté, la rejoindre étant impossible . Un grondement d’eau qui se déverse à grande outre accéléra encore un peu plus le processus de ses pensées . Et il mit sa raison en acte alors qu’un véritable torrent fonçait sur lui retournant les tables qui ne l’avaient pas été jusque là . En un incontestable sprint royal le Vert et Argent bondit sur une étagère en appuie sur un mur et grimpa comme à une échelle , de vraies vagues sous ses chaussures hors de prix . Le vent tourna vite et son étagère aussi, le Serpentard se sentant partir vers la gauche les yeux grands ouverts alors qu’il basculait avec le meuble en bois...qui heurta une table et qui l’empêcha donc de prendre un bain forcé . Les particules d’eau remuées par le vent ne lui étaient déjà pas agréables . Alors qu’il se pensait tiré d’affaire des clappements comme des ailes lui firent relever la tête vers des affiches en plein vol tournoyant dont l’une fut instantanément calcinée en un jet de feu . Adrian ferma à moitié les yeux , peu désireux de se livrer à l’inconnu , mais peu désireux aussi de contempler les dégâts , ses affaires personnelles détruites par la seule folie d’un pauvre pécore ! Un rideau le recouvrit finalement alors que l’accalmie se faisait seulement troublée par les grognements et gémissements des élèves rescapés ainsi que les bruits de ruptures des autres étagères en tout genre qui lâchaient finalement après avoir tenue le choc de la tempête.
Citation :
-C’est désastreux ! Et scandaleux ! Vous vous prenez pour qui pour détruire le matériel de l’école et pour nous mettre en danger ! Et regardez ce que vous avez fait subir à ces pauvres animaux espèce d’allumé !
*Comme tu dis…*

Le Serpentard ôta son voile de son visage et chercha à regagner le sol de pierre humide par la table sous lui . Une fois à terre et jugeant du désordre dans la coiffure de sa cousine , il passa ses mains dans ses cheveux afin de leur redonner une allure plus civilisée . La colère d’Absynthe était quasiment palpable et son cousin la talonnait de près sur ce sentiment . Mais là où elle réagissait par des éclats , il affichait une colère froide et son esprit lui sembla plus acéré et affûté que jamais . Néanmoins il réussit à conservé son ton flegmatique habituel et il fit un semblant de tour d’inspection dans la salle, les mains dans les poches .

-J’ose espérer que vous avez prévu les remboursements adéquats en ce qui concerne la perte de nos effets personnels…Et les frais d’hospitalisation le cas échéant , "monsieur" .

*Et votre discours d’adieu une fois que les parents d’élèves seront mis au courant .*

Arrow Adrian sortit sa baguette , il ne perdait pas de vu la trame de fond du cours même si il en détestait la forme…D’ailleurs pour un minimum de nettoyage efficace il faudrait faire le ménage par le vide . Enfin ce n’était pas son problème , il était là pour faire un petit peu de magie et pour faire plaisir à cet homme étrange dont la tête était définitivement pleine de vents , et diablement agités encore . Le Vert et Argent s’appuya avec nonchalance à un reste d’armoire et pointa négligemment sa baguette vers la première chose qui se présentait à son champ de vision . Une Gryffondor la tête dans les mains. Le jeune garçon dévia légèrement sa main pour pointer un résidu de racine noueuse qui lui faisait penser à un gros ver momifié . Il grimaça de dégoût devant cette vision coriace qui s’insinuait en lui et se superposait devant ses yeux par-dessus l’originale bien réelle . Et subitement une idée lui vint , une idée assez ironique pour lui arracher un sourire et sauver cette heure de cours . En vérité il hésita entre la chaussette et la balayette pour finalement pencher vers la seconde . Il se voyait déjà tendre l’ustensile ménager au professeur afin qu’il déblaie tout ce chantier .

L’ustensile bien en mémoire il le fit tourner dans sa tête afin de le visualiser sous tout les angles . Bien qu’il n’est rien fait pour, un gros nœud rouge se trouvait sur son manche et aucun effort du jeune garçon ne put l’en faire partir . D’objet à objet ce ne devrait pas être bien dur : seulement affiné le bois , retirer les quelques pousses , faire pousser des brindilles digne d’un nimbus 2000 , avec peut-être le nom du professeur en filigrane de lettres argentées sur le manche. Sans oublier le nœud rouge . Plus pour se donner la conviction que ça allait marcher , il effectua des petits mouvement circulaires du bout de sa baguette en la fixant si fixement qu’à force de la fixer des petits points troubles se fixèrent devant son regard ( combien ais je introduit des dérivés de "fixe" en une seule phrase ?XD ) . Mais il lui semblait voir apparaître une légère teinte rouge vers le milieu de la racine , sortant du bois lui-même . Tout aurait été parfait sans l’élément perturbateur , élément qui se trouva être…un trait lumineux qui passa à la périphérie de sa vision .Sa cousine .

Victime de ses nerfs elle trouva le moyen de créer un post-chaos en attaquant le professeur, bien qu‘elle prétende le contraire son cousin trouvait le tir exceptionnellement bien visé et bien tenté jusque dans ses rebondissements aléatoires. Il ne jeta qu’une brève oeillade dans l’expectative de voir les bas de pantalon et les chaussettes du cher professeur s’enflammer pour une fois d'accord avec l'adage du hasard propice aux bonnes choses.
Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hp-premiereguerre.jdrforum.com/forum.htm
Arual Haven
Elève Serdaigle 1ère Année
Elève Serdaigle 1ère Année


Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: Cours #1 : Introduction [Terminé]   Sam 24 Fév - 20:13

hj: C'est presque gênant de poster à la suite de trois messages exceptionnels comme les vôtres... Embarassed

*Est-ce moi ouest-ce que ce cours n’avance pas?*

Le menton enfoncé dans la paume de sa main droite, Arual regardait fixement le professeur, chacun de ses mouvements, entendant chacune de ses paroles. Les entendre, bien sûr, ne voulait aucunement dire qu’elle faisait avec cette matière des liens par lesquels elle pourrait se souvenir d’éléments importants, non, non… Ces mots étaient dits puis semblaient disparaître aussitôt. La Serdaigle avait rangée sa baguette, voyant bien que le professeur Faucett mettait du temps à poursuivre le cours de son cours. De plus, elle gardait obstinément son regard sur une même « chose » afin de s’assurer qu’aucune des bêtises de la part des deux Serpentards gredins ne la distrairait… Le dédain qu’ils exerçaient envers le professeur l’enrageait au plus haut point. Se pensaient-ils, de cette façon, plus respectables? Supérieurs? Broyant du noir, la Faucon aurait bien voulut en broyer certains Verts.

Un soupir s’échappant pour la énième fois depuis le début du cours, elle détacha finalement ses yeux gris-bleu du professeur silencieux et se mit à ranger ses feuilles de parchemins. Puis son encrier. Et enfin sa plume. Machinalement, elle ressortit sa baguette, songeant, se demandant si c’était vraiment un cours de Métamorphose dans lequel elle s’était engagée. Jusque à ce moment, à peine une parcelle de ce qu’ils considéraient « magie » n’avait pointé le bout du nez. La retirant de ses pensées, la voix du professeur Faucett brisa le lourd silence. Cependant, cette voix fit froncer les sourcils de la jeune élève de Serdaigle. Elle était… rauque? Comme celle d’une personne à peine éveillée le matin. Levant le menton, ses yeux s’agrandirent de stupeur en voyant le pot de verre contenant les billes (aussi en verre?) embrassant le sol. C’était un peu comme si la Serdaigle avait vu toute la scène au ralentit, assise là, abasourdie. Était-ce une mauvaise blague? Qu’est-ce que le professeur voulait bien prouver en agissant avec tant de maladresse? Sa silhouette se plia alors en deux afin de ramasser les débris coupants parsemant le parterre.

Un nouveau silence s’était installé dans la classe. Une pitié s’emparant de l’Aigle. Pourquoi est-ce que la maladresse s’éprenait tant à ce pauvre homme? Sans la moindre égratignure, le professeur se releva, tout aussi calme, mais ayant au fond de son œil (noire…) une pointe… d’hystérie?


*Mais qu’est-ce que vous fabriquez? Reprenez-vous en main professeur!*

Ce que la Faucon pensait tout bas, elle aurait souhaité le crier. Certes, ce n’était pas de son genre, mais la tournure des évènements en seulement le temps d’un cours était tout à fait… désastreuse? Catastrophique? Effroyable? Hallucinant? Même si la jeune Haven aurait voulu être très gentille, compréhensive et tout le tralala, cela aurait été mensonge de dire que rien de grave (Néfaste!!!) n’avait pris place en cette salle de classe. Un rire, selon Arual, démentiel provint alors de Faucett baguette à la main tandis que les pulsations de son cœur devenaient de plus en plus fortes, défonçant presque sa poitrine.

*Emmm, je pense que vous devriez déposer cela…*

*Avant que vous ne massacriez un pauvre élève sans défense! *Toussote* Visez droit devant. *


Citation :
-Faites donc le ménage.

-Pardon?

Fut tout ce que l’Aigle put dire avant qu’un autre bruit d’explosion résonne dans ses oreilles. D’un coup rapide et sec, ce dernier fit éclater les quatre jarres reposant tranquillement sur son bureau. La Serdaigle n’eut même pas à se poser la question que sa réponse lui était donnée : Les quatre éléments se déchaînaient à présent dans un local de l’École de Sorcellerie. Bondissant sur ses pieds afin de rater une branche se dirigeant droit sur elle, l’Aigle tenta de voir ou exactement tout le monde se situait dans la classe. Des cris profus provenant de chacun des quatre coins de la classe étourdissaient la Serdaigle. Un vent vigoureux se joignait à la danse du feu qui se battait, déterminé, contre les jets d’eau venant de nulle part. Un gigantesque arbre, magnifique l’aurait qualifié Arual si elle se trouvait dans une situation quelque peu différente, avait poussé en moins que quelques secondes au plein milieu de la classe. Baguette à l’affut, Arual s’avança dans tout se désastre évitant tant bien que mal les objets volant de bord en bord de la salle.

*Au moins je ne pourrai dire que ce cours était inintéressant…*

Tout au contraire, un sourire rebelle éclairait désormais le minois de la Serdaigle. Du coin de l’œil, Aru distingua clairement la silhouette de la Mortsonge s’enfuir et se cacher sous un débris quelconque, aux allures solides, de fort. Le délai que la fille s’était réservé pour penser à une sorte de commentaire qu’elle aurait bien pu attribuer à cet attitude étant trop long, une branche saisit cette opportunité et frappa de plein fouet dans le ventre de la Faucon, lui coupant le souffle. Étalée sur un bureau, Aru se releva péniblement, le regard furibond. Les dents serrés, elle sentit une douleur aux poignets. Sa baguette, tombant pour ce qui lui semblait une éternité, l’élève ne put même pas la rattraper. Autour de ses poignets, comme des bracelets, avait poussé… des plumes.

-Pas maintenant! Non!

Cria-t-elle dans sa colère, malgré le fait que cet ordre s’envola aussitôt avec le vent. Les cheveux en bataille, elle tentait à présent de se débarrasser de cette mutation qu’elle savait temporaire. Rageante, ce n’est que quand la tempête s’évapora que tout, et ce littéralement, redevint normal. Soulagée, elle se laissa tomber à genoux puis ramassa sa chère baguette. Une longue égratignure était à présent présente le long de la poignée (Handle, mais je ne sais pas c’est quoi en français Embarassed ). Elle eut un pincement au cœur en voyant cela. Avant de se relever, elle vérifia ses poignets, maintenant normaux. Une fois son regard au niveau des autres visages pétrifiés ou coléreux, déjà des paroles ciselantes s’adressaient au professeur. Les cages gisaient cà et là, contenant tous des animaux sonnés par la turbulence. Néanmoins, les Serpentards n’avaient pas du tout perdu de leur ténacité, même après le carnage. Certes, c’était à cause du professeur que le désastre avait pris place, mais étaient-ils blessés? À part quelques plumes et encriers, ils n’avaient rien de cassé, non… Tout de même, ils étaient là, et là très, très mécontents.

Citation :
-C’est désastreux ! Et scandaleux ! Vous vous prenez pour qui pour détruire le matériel de l’école et pour nous mettre en danger ! Et regardez ce que vous avez fait subir à ces pauvres animaux espèce d’allumé !

Citation :
-J’ose espérer que vous avez prévu les remboursements adéquats en ce qui concerne la perte de nos effets personnels…Et les frais d’hospitalisation le cas échéant, "monsieur".

*Mais ils n’ont pas fini, ces deux là ?!*

La tentation de lancer un « Quietus » afin de mettre fin à cette discussion, si l’on pouvait l’appeler ainsi, fit apparaître un mince sourire sur le visage pâle de la Faucon. La classe était sens dessus-dessous. Ramassant son sac en toile écrue, la Serdaigle déposa ce dernier sur un pupitre non renversé et pointa tout simplement sa baguette sur une branche toujours fumante.

-Aguamenti.

Et en un sifflement irascible, il s’éteignit, la fumée cessant. Puis, les paroles voulant défoncer les limites de sa détermination de rester silencieuse gagnèrent enfin la bataille.

-Vous n’avez pas bientôt fini vous deux?, dit-elle d’une voix relativement calme. Vous n’êtes pas blessé et je doute que quelques plumes et encrier vous cause un désavantage financier. Les erreurs arrivent à tous le monde, alors fichez lui la paix.

Satisfaite, surtout qu’elle ait dit ce qu’elle pensait, Arual savait cependant que la suite des évènements risquait d’être venimeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cours #1 : Introduction [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cours #1 : Introduction [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Cours n°1 : Introduction à la Magie Noire
» Cours premier : Introduction aux DCFM [Années confondues]
» Cours I - Introduction à la Magie noire (toutes années)
» Cours de Philosophie [Terminé]
» Cours n°1 : Introduction à la Mythologie Grecque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fortuna Major :: Intérieur de Poudlard :: Deuxième et Troisième étages :: La Salle de Métamorphose-
Sauter vers: