AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Première Epreuve Spéciale : le Parc [Adrian Moriarty]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adrian Moriarty
Elève Serpentard 2ème Année
Elève Serpentard 2ème Année


Nombre de messages : 109
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Première Epreuve Spéciale : le Parc [Adrian Moriarty]   Sam 13 Jan - 14:04

Adrian vérifia l’heure à sa montre pour la centième fois . Il observa à nouveau le « professeur » Dumbledore qui se détachait de la masse de la foule rassemblée dans le Parc . Le jeune Serpentard avait bien pensé que cette Epreuve serait populaire , mais il avait sous estimé le nombre d’étudiants qui logeait à Poudlard . En ce moment il s’était retrouvé intercalé entre un groupe de septième année toute maison confondue et il ne voyait ce qui se passait qu’entre l’espace du coude et de la hanche de la fille devant lui . D’un autre coté il avait échappé au vent et sa coupe restait bien ordonnée du moment qu‘il réussissait à éviter les gestes brutaux des autres . Il avait perdue Absynthe de vu , mais au fond de lui le jeune garçon pensait que c’était en vérité pour le mieux . S’il ne commençait cette Epreuve loin l’un de l’autre ils auraient moins de chance de se retrouver en concurrence . Et d’une il n’avait pas envie d’écraser sa cousine . Et de deux il n’avait pas envie qu’elle l’écrase…Enfin , ils avaient pris leur décision et aussi grand que soit leur ressentiment envers celui qui gagnerait , le Vert et Argent ne doutait pas qu’il s’effacerait avec un peu ( beaucoup ) de temps .

Le problème d’être à l’arrière c’est qu’il ne voyait que le haut de cette tour . Enfin une tour , cela ressemblait plus à un tube tordu sans fenêtre ni rien et d’ici il ne pouvait même pas savoir s’il y avait des portes . Il n’aimerait pas être envoyé à l’intérieur sur simple transplanation , si jamais il avait un besoin urgent de trouver la sortie il n’aurait qu’à se cogner la tête contre la paroi des murs . D’un autre coté il lui semblait qu’un seul coup un peu fort s’il était donné du bon coté pouvait bien faire une troué à l’édifice . Et dire qu’il allait crapahuter là dedans….Mais s’il ne participait pas au premier « défi » que lui envoyait cette école il ne pourrais pas participer à un autre sans avoir honte . Il relevait le gant qu’avait fait tomber Dumbledore et espérait bien le lui renvoyer à la figure tout première année qu’il était .

Le jeune homme commença à piaffer dans son coin en entendant la foule bourdonner ? Quoi ? Qu’est-ce qu’il se passait ? S’il manquait quelque chose de capital il partirais avec un désavantage , mais rien qu’il ne puisse rattraper . Adrian avait conscience qu’il n’était qu’un jeune élève de onze ans , mais contrairement à bons nombres de parasites qui avaient réussis on ne savait trop comment à s’introduire dans cette école , il était d’origine sorcière et disposait donc d’un arsenal de sort consécutif . Sûrement même plus que certains troisième année . Le Serpentard tendit le coup à droite puis à gauche en suivant le mouvement des interstices qui se créaient dans la foule et lui permettaient de voir .


-Mais ce n’est pas vrai ! Pardon , pardon , pardon , excusez moi , pardon , pardon je passe !

Citation :
"Les participants sont priés de se placer devant la porte de leur choix"

*Bon timing Adrian .*

En jouant doublement des coudes le jeune garçon avait pu se retrouver sur le devant de la foule , même si son extraction de la masse populaire s’était faite comme un bouchon de champagne qui saute sous la pression , il avait de l’air et de l’espace à présent . A peine rajustait-il son uniforme que le directeur lâcha ses mots dans le Parc .

*Vous m’attendiez pour commencer ? Oh c’est très gentil de votre part .*

Le Serpentard commença à s’avançait à pas rapide se refusant l’indignité de courir bien que certains aient jeté leur honneur aux orties . Non il n’allait pas se jeter sur cet édifice comme un chien sur un vieil os . Il accéléra le pas en se faisant doubler et commença un petit footing lorsqu’un autre lui passa devant . Déviant sa trajectoire il résolu de faire le tour du tube tordu puisque tout le monde préférait s’agglutiner sur le devant , lui il n’imiterait pas , il innoverait ( ^^ ) . Au passage il distingua Absynthe , la coiffure plus désordonnée qu’à l’habitude , sûrement avait elle couru pour avoir sa porte . La jeune fille disparue à sa vu sans qu'elle l'ai remarqué lorsqu’il se retrouva dans l’ombre fraîche de derrière le bâtiment et ou quelques gouttes de rosés non encore séchées s’accrochèrent à son bas de pantalon et à son uniforme . Il faisait nettement plus frais que de l’autre côté car ici la froideur du vent n’était pas compensée par la chaleur du soleil . Il s’appuya contre une porte deux fois plus grande que lui et grimaça en constatant que des minuscules copeaux se détachèrent du bois humide pour adhérer à l’étoffe de sa cape . Il les chassa d’une main et se reçu une écharde pour la peine .

-Mff ! Et maintenant ?

En quoi consistait l’Epreuve exactement ? Ouvrir la porte sans se faire déchiqueter la peau par des milliers d’écharde acérées qui ne demandaient qu’à jaillir d’un bois faussement humide pour endormir la vigilance ? Adrian attrapa la petite aiguille de bois entre ces deux et la recracha fort peu gracieusement dans l'herbe . Il pressa son doigt pour voir s'il restait quelque chose , mais il n'y avait sur son index qu'une petite tache rose comme témoin de l'incident qu'il venait de subir . Il s'écarta alors légèrement de sa porte et regarda ce que faisait les autres en attendant . Il regretta aussitôt son geste en constatant qu'il était cerné de Poufsouffle . Même pas un Serdaigle pour relever le niveau . Il était donc à l'arrière avec ceux qui devaient se contenter des restes , les rebus de Poudlard . Le Vert et Argent aurait bien laisser sa tête frappée la porte de dépit , mais il se rappela les échardes poisseuses qui l'attendaient et suspendus son geste se contentant d'afficher son expression la plus désolée en croisant les bras sur sa poitrine .

*A ton bon plaisir Bubus....*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hp-premiereguerre.jdrforum.com/forum.htm
Albus Dumbledore
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 157
Date d'inscription : 31/10/2006

MessageSujet: Re: Première Epreuve Spéciale : le Parc [Adrian Moriarty]   Sam 13 Jan - 21:55

La porte devant Adrian s'ouvrit lentement d'elle-même. Le Serpentard put découvrir directement après la porte un long escalier qui montait à l'étage, cette escalier était dans un parfaite état contrairement à ce que la porte aurait pu laisser deviner. Il y avait de chaque côté un mur parfaitement rénové avec des chandelles alumées qui offraient une douce lumière. L'escalier était fait de marbre, une pierre solide qui aurait pu soutenir un hippogryphe. Cette escalier montait très haut. Monsieur Moriarty avait plusieurs choix, il pouvait choisir de s'arrêter au première étage, ou monter au deuxième étage.
Au première étage, il y avait de nombreuses piles de livres de tout part qui menaçait dangereusement de s'écrouler. Au deuxième étage il y avait de nombresues lianes de toute part, on ne distinguait même plus la pierre qui consitutait le sol et les murs, au fond de ce couloir il y avait une lumière aveuglante.

(Je te laisse imaginer ce qu'il va se passer dans le couloir. L'originalité est notée !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aguamenti.realbb.net
Adrian Moriarty
Elève Serpentard 2ème Année
Elève Serpentard 2ème Année


Nombre de messages : 109
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: Première Epreuve Spéciale : le Parc [Adrian Moriarty]   Dim 14 Jan - 3:44

Alors qu’il se demandait ce qu’ils allaient bien pouvoir manger ce soir la porte devant le jeune Serpentard pivota lentement sur ses gond dans un effet si stéréotipyque qu’il en était vraiment inquiétant . Adrian n’était pas franchement porté sur les romans d’épouvante qu’il jugeait bien trop souvent éculés , mais il connaissait bien les détails et la porte qui s’ouvre toute seule en grinçant en faisait partie . Le jeune garçon se pencha légèrement en arrière pour voir ce qui attendait les autres histoire de faire des comparaisons , à savoir s’il était moins bien ou mieux loti que les autres , mais la porte re-pivota sur elle et poussa le jeune garçon dans le dos le faisant avancer à petits pas de jeune fille .

-Waw waw waw ! Doucement !

*Mord toi la langue .*

Parler à des portes n’était pas vraiment encourageant dès le début de son épreuve . Le jeune homme clos ses yeux et se pinça l’arrête du nez pour faire le vide dans son esprit . Il ne parlerait plus au porte et de toute façon il s’agissait plus d’une protestation que d’un véritable dialogue . Rouvrant les yeux Adrian fit un pas sur le sol et s’arrêta pour réfléchir . En fait il n’y avait pas vraiment lieu de réfléchir puisque le seul et unique chemin qui s’offrait à lui était un escalier . Un escalier tout droit sorti d’un palace grec aux marches de marbre grisé , d’un aspect solide comme le roc et tellement lustré qu’il pouvait se voir dedans . En fait il ne savait pas vraiment pourquoi il hésitait . L’aspect trop parfait peut-être ? Un bel et solide escalier , de gentilles lumières douces pour éclairer sa montée…Le Vert et Argent posa alors un pied sur la première marche , prudemment près à le retirer si jamais un truc menaçait de lui tomber dessus . Rien . Il monta complètement sur la première marche et posa un autre pied précautionneux sur la seconde marche . Rien . Adrian releva la tête pour voir jusqu'où il devrait grimper et il fut forcé de se tenir à la rambarde pour mieux tendre le cou vers le haut . Il en avait déjà presque le vertige et cet escalier avait tout l’air d’être d’une longueur abominable ! Les autres auraient le temps de le distancer !

Surestimant sa résistance physique le jeune homme commença à monter les marches quatre à quatre en en sautant parfois deux d’un coup , mais il révisa très vite sa technique en constatant qu’il était encore bien loin du premier palier et qu’il mourrait d’essoufflement avant d’avoir put atteindre le mi-chemin . Il continua donc à grimper en silence , seulement accompagné par le cliquetis de ces chaussures sur les marches lustrées , cliquetis agaçant qui lui rappelait celui du temps qui s’écoulait inexorablement alors qu’il ne pouvait rien faire d’utile pour avancer une épreuve . Il s’efforça de ne pas compter ni les marches ni les torches pour ne pas ajouter à son agacement , mais Adrian était du genre calculateur dans tout les sens du terme .


*Cent , cent un , cent deux ! Et voilà !*

Première étage . Il prit un temps pour souffler en se demandant s’il s’engageait par cette bibliothèque aussi bancale que la tour qui l’abritait ou bien s’il continuait . Au point où il en était il pouvait bien continuer . Cent marches de plus n’allait pas le tuer et ainsi il serait déjà plus près . De toute façon les craquements ces étagères bourrées à caquer ne lui disait rien qui vaille…C’était le genre de meuble qui n’attendait que votre passage pour vous tomber dessus et s’il ne vous fracassait pas le crâne , vous mourriez d’inanition en 36 H . Pourtant en arrivant vers le second étage Adrian se dit qu’il aurait peut-être du affronter la bibliothèque branlante plutôt que cette sorte de…forêt vierge ? L’escalier s’arrêtait ici et il devait traverser un étroit tunnel encombré de lianes en tout genre . Et pour couronner le tout , une lumière brillait au bout du tunnel . S’aurait été pour quelqu’un d’autre , Adrian aurait goûté l’ironie . Dumbledore avait bien mérité sa réputation de vieux fou et cette lumière « divine » au bout du tunnel avait des allures d’au-delà fort peu rassurant .

-Mais quel mauvais goût vraiment…Enfin…

Le jeune mister Moriarty pris sur lui et s’avança dans le chaos inextricable de liane , de lierre et de ronce qui lui barrait le passage . Il n’avait jamais beaucoup aimé la nature et il eut le sentiment qu‘elle allait se venger . Dérapant sur un genre de racine moussue il se raccrocha à une liane qui pendait du plafond et les petites fleurs qui la couvrait répandirent des spores dans l’air qui le firent éternuer . C’est alors que le couloir commença à tanguer et la lumière au bout commença pulser comme un cœur . Le jeune garçon secoua la tête persuadé qu’il avait reniflé quelque chose d’hallucinogène . Il avait besoin de toute sa tête ce n’était pas le moment ! Mais rien à faire le couloir semblait se tordre et se distordre autour de lui comme s’il était fait d’une matière extensible et lui se sentait osciller en cadence . Rassemblant ses dernières parcelles d’esprit le jeune garçon pointa sa baguette vers lui , ou plutôt là où il était censé se trouver et se concentra aussi fort qu'il le pouvait . Si ce sort marchait pour les évanouissements il marcherait aussi pour lui remettre les idées en place .

-Enervatum !

Sa voix lui paru étrange et comme assourdie , mais au moins le sortilège faisait son effet et il se sentait plus « sain » . Merveilleux . Dumbledore shootait ses élèves aux pistils délirants…Le même qu’il prenait depuis un siècle ? Ricanant pour lui-même Adrian fit désormais attention aux lianes avec des petites fleurs roses , mais les obstacles prirent une autre forme . La forme d’une corde végétale dans laquelle il se prit le cou et tendis qu’il la chassait d’un geste rageur une ronce en profita pour lui saisir le pied et le soulever d’un coup sec jusqu’au plafond , sa cape lui recouvrant la tête .

-Arg !

*Mais quel déshonneur !*

Pour la première fois de sa vie il fur heureux de n’avoir aucun témoin de son indignité . Pendu comme une bête qu’on va dépecer il sentait le sang arriver jusqu’à sa tête . Apparu alors une énorme fleur mauve dans son champs de vision . Fleur horrible qui se plaquait d’un coup vif sur son visage comme pour lui aspirer les traits . Le Serpentard lui saisit le « cou » et le secoua énergiquement pour lui passer le coup de recommencer . Malheureusement pour lui les autres végétaux commencèrent à bouger et à le prendre comme point de mire de leur attention . Lui qui ne demandait rien pour une fois . Juste qu’on le laisse traverser tranquillement .

-Ça devient grave là !

Il se trémoussait du mieux qu’il pouvait , mais la ronce se resserra autour de sa cheville gauche en perçant des trous dans le tissu pour lui égratigner la cheville . Il était proche d’hurler au secoure lorsqu’il sentit le contact du bois rigide de sa baguette dans sa main . Un Moriarty ne perd jamais son calme . Mais que pouvait-il faire fasse à des plantes enragées ? C’est lorsqu’un lierre bleuté et feuillu s’enroula autour de sa taille que lui vint son idée du désespoir .

-Avis !

Aussitôt une dizaine de petits oiseaux s’égaillèrent en pépiant dans le couloir . Fort heureusement pour lui les branches commencèrent à vouloir les attraper . En fait son plan fonctionna tellement bien que la ronce le lâcha et sur un cri muet il tendit les mains attrapant ce qui lui tomberait sous la main : Une liane-tuyau qui se décrocha et le jeune homme fila à travers la pièce ( Tarzan ! ) , se recevant plus d’une feuille au passage . Il se réceptionna avec plus d’adresse qu’il ne s’en serait cru , mais avec moins de classe qu’il avait jamais eut , agitant follement les bras en cercle pour maintenir l’équilibre sur un sol de nouveau de pierre . Derrière lui la jungle et les oiseaux . Devant lui le Grand Blanc . Il tendit prudemment la main pour se faire une idée de se que cachait cette luminescence aveuglante . Devait-il avancer ?

-Quelle question…

Pas question de faire marche arrière en tout cas et le jeune homme fit un pas…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hp-premiereguerre.jdrforum.com/forum.htm
Albus Dumbledore
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 157
Date d'inscription : 31/10/2006

MessageSujet: Re: Première Epreuve Spéciale : le Parc [Adrian Moriarty]   Dim 14 Jan - 12:37

Adrian Moriarty était très prudent, et il avança très lentement à travers le couloir. Cette lumière aveuglante l'empêchait de distinguer les murs et le couloir. Soudain, une pierre de marbre tomba lourdement sous le pied du Serpentard. Mais celui-ci fit un geste brusque en arrière et parvint à retrouver son équilibre. Sa chaussure était trempée ! Il semblerait que lorsque la pierre soit tombé, de l'eau avec rapidement comblé le trou. Est-ce que cela signifie qu'il y avait un tunnel remplie d'eau par ce passage dont le départ était ici ? Oui ... certainement.
Le jeune élève de première année devait choisir entre continuer à progresser dans le couloir, sous peine de s'abimer les yeux et de délirer car il ne trouvait pas la sortie, ou alors prendre sa respiration et sautait dans le trou. Peut-être allait-il redescendre au couloir du première étage. Ce serait un comble après avoir parcourut ce deuxième étage à ces risqes-et-périls.
Soudain, le jeune garçon put entendre une sorte de bourdonnement, il se retourna et vit de nombreux insectes qui filaient vers lui. Il fallait vite qu'il se décide sinon l'épreuve s'arrêtait là pour lui et il n'aurait que quelques points seulement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aguamenti.realbb.net
Adrian Moriarty
Elève Serpentard 2ème Année
Elève Serpentard 2ème Année


Nombre de messages : 109
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: Première Epreuve Spéciale : le Parc [Adrian Moriarty]   Dim 14 Jan - 20:05

Le jeune homme se faisait l’impression d’être un aveugle dans un monde de lumière . Ou un zombie peut-être . A tendre les bras ainsi devant lui façon radar il ne devait pas avoir l’air très fin . Enfin si son chemin était aussi paisible jusqu’à l’arrivée c’était déjà dans la poche ! Mais comme de bien entendue rien n’allait jamais bien dans cette école , Poudlard restait et resterait fidèle à elle-même jusqu’à ce qu’elle soit démolit pierre par pierre . Et en parlant de pierre . Adrian sentit la pierre sous son pied droit oscillé comme si elle se déchaussait . Déséquilibré , il retira vite fait son pied , mais ça ne l’empêcha pas de tremper son bas de pantalon et sa chaussure vernie toute neuve ! Mais…

*Oh non…*

Il le sentait très moyennement le coup des pierres « flottantes » sur un lit d’eau . D’ailleurs était ce un effet post hallucinogène ou bien le couloir sous ses pieds recommençait il à tanguer ? Fermant les yeux à cause de la luminosité aveuglante , aussi aveuglante qu’un flash perpétuel , il continua à s’aventurer maladroitement droit devant lui et encore plus lentement à cause des pierres qui se déchaussaient et qui l’obligeaient à perdre de précieuses secondes pour garder son équilibre . Il était vraiment tombé sur la mauvaise porte ! Mais rien ne l’arrêterait ! Ah non pas avec le mal qu’il s’était donné avec cette forêt de broussailles impossibles , pas question ! Même avec ses paupières fermées il avait l’impression d’être éblouie par la lueur blanche et des petites lumières colorées commencèrent à danser devant ses yeux . Il tituba et rencontra un mur où il s’appuya pour se rééquilibrer .

Sans le bruit de ses chaussures sur le dallage il perçu un léger…fredonnement ? Non plutôt un grésillement . Un grésillement dans le genre agressif et qui gagnait en intensité de secondes en secondes . Le jeune homme se retourna pour faire dos à la lumière et entrouvrit légèrement les paupières , essayant de distinguer quelque chose entre ses cils sombres . Rien ? Excepté ce nuage diffus qui semblait constitué d’ailes , des dizaines de petites ailes bourdonnantes et qui filait droit sur lui comme une flèche file vers sa cible ! Le jeune garçon pivota sur ses talons et commença à courir tête baissée jusqu’à ce qu’une pierre se décèle sous sa foulée et l’envoie rebuter contre le mur . Le Serpentard fit l’erreur d’ouvrir les yeux sous le choc et il sentie les rayons agressifs lui brûler la cornée .


-Mais quelle école de malade ! Je suis aveugle !

Si jamais il avait perdu ne serait ce que O,5 % de ses capacités visuelles il était sûr que son père aurait la tête du directeur et qu’il ferait raser cet asile de dingue ! Non mais des lianes qui bougeaient et qui cherchaient à vous étrangler , des ronces qui vous suspendaient par les pieds , des insectes qu volaient…qui volaient vers lui ?! Merlin il devait se dépêcher ! Trop tard . Le Serpentard sentit une petite piqûre sur sa main et aussitôt un nuage d’aile et de bourdonnement l’environna en dépit des grands gestes qu’il faisait pour faire fuir ce fléau d’insectes ! Si seulement il pouvait..Ah mais si !

-Flumen Vent..Erk Flumen Ventus !

Un insecte farceur avait profité de ce que le jeune Serpentard ouvrait la bouche pour s’y glisser . Heureusement ce n’était pas un moustique , mais un genre de petit moucheron , mais Adrian avait du s’interrompre pour le recracher . Avec sa formule le Vert et Argent envoyait un petit courant d’air au bout de sa baguette qui lui permettait en faisant des mouvements de sa baguette de tenir en respect cette masse monstrueuse . Il comprenait la douleur des Egyptiens lors des sept plaies d’Egypte…Vraiment . Mais il ne devait pas traîné car la nuée profitait de ce qu’il pointait sa baguette à gauche pour l’attaquer sur la droite . Il reculait le plus vite qu’il pouvait , mais malgré toutes ses capacités et ses talents l’inévitable se produisit . De plus bêtes se seraient fait avoir plus tôt ! Une pierre se décela sous son pied et il basculait vers l’arrière en ayant juste le temps de se rendre compte qu’il était sous l’eau . Une eau froide et bleutée assez translucide pour qu’il puisse se rendre compte d’une chose . Si jamais il remontait la tête hors de l’eau , ces amis ailés serait là pour l’accueillir . Il n’avait donc d’autres choix que de nager car s’il connaissait bien quelques sortilèges pour respirer sous l’eau il ne pouvait pas les faire en informulé !

Le jeune monsieur Moriarty essaya de se retourner dans l’eau , l’élément aquatique n’étant pas vraiment son fort . Passer la tête sous l’eau était horrible pour la simple et bonne raison que ses cheveux allaient être sans dessus dessous . Et au-delà de l’esthétisme il avait l’impression qu’on lui cassait un œuf sur la tête . Il se remua du mieux qu’il le pouvait pour rejoindre un autre trou un peu plus loin où il pourrait respirer sans crainte de se faire picorer la face par une trompe de moustique .


*Feinté mes petits minables !* , songea-t-il avec un plaisir sarcastique en reprenant une bonne goulée d’air frais alors que les insectes l’attendaient toujours un peu plus haut .

Mais son soulagement fut de courte duré lorsqu’il vit le plafond au dessus de lui se fendiller et de l’eau commença à s’en couler pile entre ses deux yeux . Une autre fissure , apparue , puis une autre et encore une autre . Il devait vite trouver une issue ! Replongeant le jeune homme se dépatouilla avec son uniforme et pendant un horrible instant il fut totalement à la dérive jusqu’à ce qu’il arrive à se décoincer les bras…Envoyant sa baguette dériver plus loin . Paniquant franchement Adrian s’activa pour la rejoindre , mais il eut l’horreur de la voir se faire aspirer par un tunnel sous marin . Au moins était-il fixé , il devait la suivre , il ne pourrait pas continuer sans sa baguette !


*J’espère que ces cafards volants vont mourir noyés !* pensa-t-il avant de se faire aspirer à son tour et de dévaler un tuyau à toute vitesse pour atterrir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hp-premiereguerre.jdrforum.com/forum.htm
Albus Dumbledore
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 157
Date d'inscription : 31/10/2006

MessageSujet: Re: Première Epreuve Spéciale : le Parc [Adrian Moriarty]   Mar 16 Jan - 22:59

Adrian fila à travers le tunnel à une vitesse incroyable soudain il atterit par terre douloureusement. Il arriva dans une pièce assez étroite. Il n'y avait aucun élément décoratif à part la pierre humide et usée. Le jeune Moriarty se releva en se massant le visage et il observa la salle. Soudain, il entendit un bruit. Il se figea et tendit l'oreille. Il crut entendre à travers le mur une plainte. Une voix féménine criait à l'aide, suppliait quelqu'un de l'aider. Les cris qu'elle poussait étaient déchirants. Mais... cette vois... cette jeune fille... il s'agissait de Absynthe Mortsonge. C'était la voix de Absynthe. Que devait-il faire ? La sauver... ou était-ce un piège ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aguamenti.realbb.net
Adrian Moriarty
Elève Serpentard 2ème Année
Elève Serpentard 2ème Année


Nombre de messages : 109
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: Première Epreuve Spéciale : le Parc [Adrian Moriarty]   Mer 17 Jan - 21:14

HJ : Adrian as-tu du cœur ? Rolling Eyes

Jusqu’à ce jour Adrian n’était jamais allé aussi vite qu’en transplanant . Impression de vitesse toute relative car l’on ne voit rien passer lorsque l’on transplanne . Non pas qu’il y eu grand-chose à voir durant son trajet mouvementés , à part des flots bleus et agités et des parois de pierre brune . Il fut ballotter de tout les cotés à tel point qu’il en oublia le manque d’air qui ne se rappela à son bon souvenir que lorsqu’il se trouva au bord de l’évanouissement . Si l’on tombait inconscient lors d’un épreuve était-on renvoyé dans le parc entrain de ronfler des bulles ? Il préférait encore se noyer que de subir une telle disgrâce ! L’alternative serait d’être recraché de ce flot agité et tumultueux sur le champ . Il ne vit pas ce qui s’était passé , il ne le serait sans doute jamais , mais en accord avec sa pensée il fut recracher hors de l’eau . Il aurait peut-être dut souhaiter atterrir sur un confortable fauteuil style Louis XVI un verre de jus de citrouille à la main . Ah , et les codes secrets de Gringotts en poche aussi s’il devait vraiment faire les choses bien . Au lieu de ça il se retrouva écraser contre le sol , face contre terre . Une terre bien sale qui laisserait sa carte de visite sur son costume .

-Aïe…., lâcha-t-il laconiquement

Le corps endoloris il se releva tant bien que mal , une main sur le dos comme un petit vieux attend de lombago et tourna sur lui-même pour savoir jusqu’où il avait rétrogradé…Charmant endroit , digne d’une grotte des milles et une nuits les danseuses et les richesses en moins . Tout le coté distractif passé à la trappe Adrian s’avisa qu’en plus de cela la place était du genre étrécie , un espace restreint qui aurait son avantage : aucun dragon ne pourrait surgir d’un coup pour le rôtir à point nommé . Non ce genre de lieu vide n’était pas assez crasseux pour cacher un troll , pas assez flambé pour une chimère , pas assez désolé pour un détraqueur , mais pas encore assez rassurant pour lui dire qu‘il n‘y aurait pas de soucis . Et il n’avait toujours pas sa baguette . Adrian ne s’épouvantait pas souvent , mais pour une fois il fit une exception et commença à la chercher frénétiquement du regard . Si jamais il la perdait il n’en aurait jamais une autre aussi parfaite peu importe le prix qu’il y mettrait . Ollivander lui avait assuré qu’il s’agissait d’un très vieux modèle qu’il avait depuis longtemps dans sa boutique et que lui-même serait bien incapable d’en faire une semblable . Venant de ce fabriquant renommé c’était quelque chose et le Serpentard se démenait comme un beau diable pour la retrouver ( ne perdez pas de vu le « beau » Razz ) . Aussi lorsqu’il la repéra , mince bout de bois noir qui flottait à la surface de l’eau s’infiltrant dans la pièce il s’apprêtait à plonger tête la première pour aller la repêcher , mais une voix le stoppa nette . Une voix qu’il aurait reconnu entre mille bien que le sentiment qu’elle exprimait lui était totalement étranger . Avait-il reçu un coup sur la tête ? Le jeune homme se palpa le coté gauche encore un peu douloureux puisque c’était le coté qui avait touché le sol , mais rien de conséquent . Pas de bosse suspecte en tout cas .


-Absynthe ? , demanda-t-il prudent .

La voix lui répondit sur un ton plaintif , un gémissement faiblard et déchirant . Oui c’était indubitablement la voix de sa cousine , mais en dépit de tout il ne la reconnaissait pas . Il s’approcha du mur de derrière lequel semblait venir les pleurs totalement indécis . Il avait pensé au troll , à la chimère etc , mais il n’avait pas envisagé la manticore imitatrice . C’était chose faite à présent . Entendre la voix de sa cousine s’exprimer sur ce ton suppliant des paroles marmonnées qu’il ne comprenait pas , mais dont le sens était tout à fait clair était quelque chose de…bouleversant . Mais au fond de lui il le savait , si Absynthe avait besoin d’aide il aurait eut le droit à : « MAIS QU’EST CE QUE VOUS TRAFIQUEZ ?!? C’EST ICI QUE CA SE PASSE !!! J’EXIGE QUE VOUS ME SORTIEZ DE LA IMMEDIATEMENT !!! » Absynthe n’aurait jamais supplié pour quoi que ce soit , elle n’implorait pas l’aide : elle l’exigeait . D’un autre coté rien n’était moins sûr…Si vraiment la situation était désespérée…

*Dumbledore n’est pas si fou…*

Méchant doute . Mais depuis quand un Moriarty cultivait il le sens du sacrifice ? S’il le voulait il pouvait continuer sa route . Et peut-être abandonner sa cousine à un triste sort . Mais rien de mortel il en était convaincu ! Il voulait en être convaincu . Qui du cœur ou de la raison l’emporterait ?

-Faudra me faire enfermé . Tiens bon Absynthe je vais te sortir de là , mais dis moi comment je pourrais passer de l’autre coté !

Pour toute réponse il n’eut droit qu’à une recrudescence de sanglot .

-Absynthe si tu ne me dis rien je ne pourrais rien faire ! Dis moi quelque chose d’intelligible !

Non apparemment pas . Elle devait vraiment être en état de choc ou alors…Comment faire pour faire un trou dans le mur ? Dégoulinant de partout Adrian s’activa à chercher quelque chose qui lui permettrait de passer de l’autre coté , mais il n’y avait rien désespérément rien dans cette salle ordinaire et trop étroite ! Il se démenait de tout coter pour sauver ce qui pourrait bien être un Epouventard . Mais…Non . Sa plus grande peur du moment serait qu’il arrive quelque chose à sa chère et douce petite peste de cousine . Dur à admettre et pourtant….Une tête de linotte pareille livrée à elle-même . Elle avait des capacités , mais elle était si insouciante et inconsciente . Mais ça encore il n’en savait rien de rien . Et s’il partait maintenant comment se sentirait-il ? Mais il ne pouvait pas rester là alors qu’il n’y avait rien à faire ! Et quand bien même ces appels à l’aide soit un effet de la tour , comment se sentirait-il par la suite lorsqu’il croiserait le regard d’Absynthe et qu’il se dirait qu’il n’avait rien fait pour la sortir de là . D’un autre coté elle pourrait tout aussi bien lui en vouloir d’être tombé dans un piège aussi grossier et d’avoir tout risqué par affection . Eh bien tant pis . Il appliqua ses paumes sur le mur et eut la stupéfaction de les voir passer au travers . Le message était clair s’il voulait la retrouver il fallait qu’il le veuille suffisamment fort et cela seul suffirait . Et il était quelqu’un doué d’énormément de volonté ! Il passa donc à travers le mur comme on passe à travers un voile pour découvrir…Le vide . Le pied d’Adrian ne rencontra jamais le sol et il bascula tête la première dans un grand puit sans fond .

HJ : Après être descendu toujours plus bas je me demande comment il remontera en un post XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hp-premiereguerre.jdrforum.com/forum.htm
Albus Dumbledore
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 157
Date d'inscription : 31/10/2006

MessageSujet: Re: Première Epreuve Spéciale : le Parc [Adrian Moriarty]   Dim 21 Jan - 22:42

Il s'agissait d'un piège conclua Adrian qui ne s'inquiétait plus pour sa cousine à présent. Il semblait descendre, descendre.... Mais soudainun brouillard l'enveloppa compéltement et il sembla que le monde s'inservait, et à présent au lieu de descendre , il montait ! Mais il montait certainement vers un nouveau piège. Il déboucha dans un nouveau couloir avec à nouveaun escalier qui semblait mener vers une doucel umière, qui pouvait être la lumière du jour. Mais pourtant les marches étaient couvertes de gel, il semblait très difficile de les gravir. Adrian s'avança et mit un peid surl a glaçce, mais soudain il sentit son pied s'immobilisait, de la glaçe se formait autour de son pied !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aguamenti.realbb.net
Adrian Moriarty
Elève Serpentard 2ème Année
Elève Serpentard 2ème Année


Nombre de messages : 109
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: Première Epreuve Spéciale : le Parc [Adrian Moriarty]   Mar 23 Jan - 13:55

HJ : Je fais comme si c’était mon dernier post , vu que Syn en a eut le droit à quatre .

Il était dans un rêve horrible , un rêve dont il allait bientôt se réveiller au moins avant de s’écraser de plein fouet sur le sol . Il semblait descendre toujours plus bas , à cette vitesse il devait être bien près du noyau terrestre . Terrible sensation qui faisait remonter le cœur aux lèvres lorsque l’on croit rencontrer le sol et qu’en lieu et place de trouver une surface dur on se retrouve à embrasser le néant . Et tout ça pour quoi ? Le Serpentard se sentait mourir de honte à y repenser , son affection pour Absynthe l’avait fait agir plus stupidement qu’il ne l’avait jamais fait et qu’il ne le ferait jamais plus ! Une fois lui avait suffit et en un certain sens c’était un mal pour un bien . Il en prenait conscience relativement tôt pour pouvoir agir . Seulement une partie de lui était satisfaite…et rassurée . Cette partie lui disait qu’il avait bien agit . Depuis quand avait-il besoin d’une conscience ?

*Adrian Moriarty , tu t’es fais avoir comme le dernier des imbéciles…*

Son esprit rationnel repris vite le dessus qu’il n’aurait jamais du perdre et durant sa chute il passa en revu les solutions qui s’offraient à lui . Il n’avait pas récupéré sa baguette , mais elle ne lui aurait pas été d’une grande utilité pour prévenir sa chute . Non et de toute façon Dumbledore n’allait pas le laisser tomber au propre comme au figuré : c’était une joyeuse Epreuve sans danger mortel pour les participants sinon on aurait jamais laissé des premières années y participer . Du coup il n’avait plus qu’à attendre le miracle qui ne tarderait pas à se produire .

*Maintenant ce serait bien !*

Oui , on a beau être sûr et certain de ne rien risquer , la chute vertigineuse dans le noir avait de quoi ébranler et faire se poser plus d’une question . Fort heureusement le miracle ne fut pas long à se produire et ce miracle prit la forme d’un brouillard épais et duveteux dans lequel il lui sembla s’enfoncer comme dans matelas épais et vaporeux à la fois . Etrange impression alors que le monde autour de lui faisait comme un tour sur lui-même le Vert et Argent ferma les yeux en se jurant une fois de plus qu’on ne l’y prendrait plus et il ajouta à cette résolution de ne jamais s’essayer au Quidditch , déjà qu’il n’en avait jamais eut l’envie…Il n’était pas fait pour être bringuebalé dans tout les sens comme depuis le début de cette Epreuve . Il rouvrit les yeux pour constater qu’il se rapprochait mollement d’un couloir dont un mur aurait été oublié , couloir sans balustrade au dallage carrelé de noir et de blanc . Le jeune garçon se précipita contre le mur opposé une fois que le brouillard l’eut déposé et mit un instant à se décider d‘avancer vers l’escalier qui était l’unique voie d’accès vers…la sortie ?

Adrian se rapprocha plus que soupçonneux , sans compter le vide à un mètre de lui . Refaire une autre chute encore plus vertigineuse que la première pour une raison aussi stupide qu’un peu de excès d’agoraphobie au mauvais moment lui donnerait juste l’occasion de se maudire encore plus . En plus il avait bien peur de carrément traverser le brouillard à cette hauteur . Il aurait bien mérité un bon bain chaud et déstressant une fois qu’il serait sortie de cette tourelle de fou qui lui donnait des palpitations et le double de pensées suspicieuses qu’à son ordinaire . Oui , mais encore fallait-il sortir et pour ça il fallait emprunter cet escalier . Pourquoi avait-il le sentiment que c’était beaucoup trop facile ? Peut-être parce que cet escalier était fait d’un millier de petit cristaux brillant comme du givre . Et sans baguette il ne pouvait rien faire pour s’aider , en dépit de toute les bonnes idées qui lui venaient à l’esprit . La lumière du jour jouait sur le verglas qui avait recouvert les marches massives et envoyait de ci ce là des petits rayons lumineux jusque dans les yeux sensibles du jeune garçon qui dut les plisser pour compter les marches . Après un rayon de lumière nocive et de l’eau gelée ce devait être un effet secondaire normal . Génial il ne lui manquait plus que cela .

Prudent il ressortit sa technique du premier escalier et testa la première marche en appuyant son pied dessus . Aussitôt le froid transperça sa chaussure et il eut tout juste le temps de se retirer avant que son soulier ne soit prit par le givre glacé . La glace avait déjà bien emprisonnée son pied et il dut tirer pour s’extraire de là en envoyant plein de petits copeaux glaciales qui fondirent rapidement sur le dallage comme des glaçons laissés au soleil . Et ? Qu’allait-il faire ? Il ne pouvait tout de même pas déchausser chaque carreau du sol à main nues et les poser sur les marches pour se faire un chemin jusqu’à la lumière…Si seulement il n’avait pas oublié sa baguette ! Il serait déjà entrain de courir à la victoire ! Dépité le Vert et Argent se laissa choir sur le sol en s’appuyant contre le mur . Assit par terre et la tête dans les mains il cherchait un moyen intelligent de se sortir de là et de s’épargner une honte mortelle . Pendant un instant il se concentra en pensant le plus fort possible à sa baguette , à la sensation du bois rigide et noir dans sa main , mais rien n’y fit . S’aurait été trop beau qu’elle se matérialise d’un coup comme par opération du St Esprit…D’un autre coté la baguette n’était qu’un catalyseur du pouvoir magique et il pouvait s’essayer à déplacer les carreaux sans elle , mais il doutait de son succès et ce malgré toute sa volonté ardente .


*Mon Dieu si vous me sortez de là , je serais bon et généreux , je ferais tout parfaitement , je n’abuserais plus de mon prochain et j’adulerais Dumbledore comme tout les autres bons samaritains .*

« Cling »

Un petit bruit de baguette qui tombe sur une surface lisse et qui se met à rouler se fit entendre . Croyant à un mirage auditif Adrian écarta néanmoins ses doigts pour constater que le brouillard était revenu…Pour lui rapporter sa baguette ? En récompense de sa bonne action de tantôt peut-être ? Ni une ni deux le Serpentard se jeta sur elle avant qu’elle ne dégringole trop heureux de ce coup de pouce inestimable du destin .

*Mon Dieu…et vous m’avez cru…Merci quand même vieux fou .*

Il devrait faire deux fois plus de promesses en l’air et deux fois moins de bonnes actions…Ah il irait comme même brûler un cierge quand il en trouverait le temps , ou peut-être faire une donation à une paroisse avec ses économies de Gringotts . Plus classe . Toutefois il ne croyait pas en une faveur divine , mais à un juste retour des choses de la part de cette tour , avec l’esprit moralisateur de Dumbledore ce n’était guère étonnant : « Toute bonne action sera rendue au centuple et blablabla… » . Ou alors c’était le mot « adulé » qui avait été le déclencheur puisqu’il satisfaisait l’orgueil du vieux ? Ouai , en attendant il avait une Epreuve à gagner . Triomphant le jeune homme pointa sa baguette vers les marches , jubilant par avance de la gloire qui allait être sienne à la sortie .

-Caloris !

Avec un bruit de grésillement , la glace fondit et se rétracta….pour finalement se reformer en un tour de main . Évidemment il allait encore devoir courir . Franchement il commençait à croire qu’on cherchait à avantager les surexcités hyperactifs de Gryffondor avec toutes ses épreuves ou il fallait toujours se démener comme un aliéné . Et une trentaine de marche à gravir , rien que ça . Mais il n’était pas spécialement adroit , ni spécialement rapide aussi se voyait-il bien déraper glorieusement sur une marche en plein milieu et se transformer en statue de givre en un rien de temps . Il n’y aurait plus qu’à le mettre dans le parc pour le décongeler…Adrian prit encore un temps de méditation pour se préparer au caloris en chaîne , et il n’avait pas intérêt à en rater un seul . Il n’en raterait pas un seul c’était un Moriarty que diable !

-Caloris ! Caloris ! Caloris !

S’élançant d’un coup Adrian tenta de trouver son rythme , prononçant la formule alors qu’il touchait à peine la marche réchauffée il montait rapidement et bien peu gracieusement , mais au moins il montait et il n’avait pas de spectateur pour juger son style . Exténué il sauta les deux dernières marches pour s’étaler sur une surface dure et exposée au vent . Il était sorti . Il roula sur le dos et s’assit par terre en cherchant son second souffle pour finalement se relever . Il dominait tout Poudlard du haut de son perchoir , l’escalier menant directement au toit de la tour . Porté par le vent il entendait une voix de fille , une voix qui avait bien faillit le faire échouer , mais cette fois il n’y avait pas de toute c’était bien elle . Absynthe était sortie elle aussi et depuis combien de temps déjà ? Curieusement il s’en fichait assez , il préférait l’entendre hurler de joie comme une hystérique plutôt que de l’entendre souffrir . Beaucoup plus réservé le Serpentard se contenta de sourire de toute ses dents en espérant bien être le véritable champion , le plus malin , le plus fort , le plus doué et le plus intelligent . Mais plus que cela il s’agissait d’une victoire personnelle : il avait relevé haut la main le défis de Dumbledore du haut de ses onze petite années et s’était pour lui une grande satisfaction narcissique de se dire que d’autres plus expérimentés que lui n’arriverait jamais à faire ce qu’il avait été capable de faire .

-Dans les dents bande d’inférieurs ineptes…

Il se voyait déjà grand chef suprême de tout ce qu’il voudrait . Seulement quelques années à attendre encore , il était fait pour diriger , pour le pouvoir , il venait de le confirmer : Il avait les épaules assez larges pour se sortir de tout soi-même . Ou presque . Mais il aurait encore toute sa scolarité pour se perfectionner , chaque chose en son temps . Il devrait déjà réfléchir à ses impairs . Ses cheveux noirs au vent , son sourire s’élargit encore plus à la mesure de sa fierté et de sa satisfaction qui augmentaient de minute en minute . Les poings sur les hanches il observait le Parc en contre bas , bondé de monde comme une foule d’adorateurs venus assistés à son triomphe .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hp-premiereguerre.jdrforum.com/forum.htm
Albus Dumbledore
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 157
Date d'inscription : 31/10/2006

MessageSujet: Re: Première Epreuve Spéciale : le Parc [Adrian Moriarty]   Mer 7 Mar - 11:31

Bienvenue sur le podium Adrian.
Tu t'es fait volé la première place par Absynthe, mais de toute façon elle est à Serpentard également.

Tu rapportes 20 points pour ta maison !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aguamenti.realbb.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Première Epreuve Spéciale : le Parc [Adrian Moriarty]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Première Epreuve Spéciale : le Parc [Adrian Moriarty]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [CE2] - Première Epreuve
» Un parc dédié à six héros Haitiens à Montréal.
» Première Pub de la campagne d'obama ou Le rêve américain
» Nouveau parc industriel dans l'aire de l'Aéroport
» Pour une occasion très spéciale !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fortuna Major :: Extérieur de Poudlard :: Les Epreuves Spéciales-
Sauter vers: